[Critique] Mamma Mia! Here We Go Again, hommage en chansons

En 2008 sortait Mamma Mia!, l’adaptation cinématographique de la comédie musicale éponyme basée sur les célèbres chansons d’ABBA qui est un triomphe depuis 1999 et qui continue d’être interprétée un peu partout dans le monde. Réalisée par Phyllida Lloyd et réunissant un casting quatre étoiles composé de Meryl Streep, Pierce Brosnan, Christine Baranski, Colin Firth, Julie Walters, Stellan Skarsgård, Amanda Seyfried et Dominic Cooper, le film a été un véritable succès, amassant plus de 609 millions de dollars de recettes dans le monde. Dix ans plus tard, à la surprise générale, une suite fait son apparition au cinéma, Mamma Mia! Here We Go Again. Nous voilà de nouveau embarqués sur Kalokairi, la fameuse île grecque qui vit au rythme des tubes d’ABBA !

Mise en scène par Ol Parker, cette suite ravira les amateurs du premier opus car nous restons dans le même univers kitsch et bon enfant qui nous avait été introduit en 2008.

Généralement, lorsqu’une suite de comédie musicale voit le jour, le désastre n’est jamais loin. Rappelez-vous de Grease 2 ou encore Dirty Dancing 2. Nous étions à des années lumières du niveau du premier volet à chaque fois. La méfiance était donc au rendez-vous lors de l’annonce de Mamma Mia! Here We Go Again mais après avoir vu le film, les craintes avaient disparues. Cette suite est du même calibre que son prédécesseur.

La majorité des titres phares d’ABBA ayant été utilisée dans Mamma Mia!, nous nous demandions si Here We Go Again allait totalement se consacrer aux morceaux les moins populaires du groupe suédois et c’est effectivement le cas mais pas à 100%. La redite est présente avec les titres Mamma Mia!, Dancing Queen et I Have A Dream. Waterloo, qui après avoir été chanté durant le générique du premier volet se voit intégré à l’intrigue et au contraire Super Trooper sert au numéro proposé durant le générique cette fois ci. Concernant les titres phares non présents dans le long-métrage de 2008, ils n’ont pas été oubliés dans cette suite et nous écoutons avec plaisir ces nouvelles versions de Andante, Andante, Knowing You, Kwowing Me ou Fernando. Et au rayon des oeuvres les moins connues, certains pourront découvrir pour la première fois When I Kissed The Teacher, One Of Us, Angeleyes ainsi que My Love, My Life, qui offre un moment d’émotion inattendu, clôturant ce second volet avec justesse.

Le scénario de Mamma Mia! Here We Go Again se veut donc un minimum plus touchant en concentrant son intrigue sur Donna, interprétée par Meryl Streep et en lui rendant hommage à travers deux timelines : le présent où sa fille Sophie reprend les rênes de l’hôtel familial et le passé qui nous remémore la découverte de l’île par Donna durant sa jeunesse ainsi que sa rencontre avec les trois hommes qui marqueront sa vie.
Le côté larmoyant est heureusement mis de côté et la bonne humeur prime, nous assistons à la célébration d’un personnage lumineux et quoi de mieux que de le faire en chantant et en dansant.

La partie la plus intéressante à suivre est celle se déroulant dans le présent avec le passage de témoin s’opérant entre Donna et Sophie. La fille devient la mère et reprend son flambeau, terminant l’hôtel qui lui tenait à coeur sur son île grecque. Cela permet à Amanda Seyfried d’étoffer son personnage et de le rendre plus adulte, plus mature. En tout cas c’est d’elle que part l’intrigue générale de Mamma Mia! Here We Go Again et c’est par son biais que nous retrouvons les protagonistes phares du premier volet et l’on constate que les acteurs prennent toujours autant de plaisir à s’amuser et à profiter de cette parenthèse musicale et enchantée. Que ce soit le trio Pierce Brosnan, Colin Firth, Stellan Skarsgård ou le duo Christine Baranski, Julie Walters ainsi que les petits nouveaux, Andy Garcia et Cher, tous s’éclatent et cela se voit à l’écran.

Concernant les flash-backs, qui prennent une bonne partie du film, ils mettent en lumière ce que nous avions appris dans le premier opus c’est à dire la rencontre de Donna avec les trois hommes de sa vie, qui coïncide avec son arrivée à Kalokairi. Certes rien de nouveau sous le soleil dans cette storyline à part de malencontreuses incohérences qui auraient pu être évitées si les scénaristes avaient pris le temps de regarder le long-métrage original ainsi que quelques problèmes de casting, particulièrement pour les jeunes Harry, Sam et Bill qui ne ressemblent pas à leurs homologues. Par contre Lily James arrive à bien retranscrire les mimiques de Meryl Streep dans Mamma Mia! mais surjoue de temps à autre ce qui est dommage. Ce sont Jessica Keenan Wynn et Alexa Davies, qui sortent leur épingle du jeu et incarnent parfaitement le duo Tania (Christine Branski)/Rosie (Julie Walters) qui a toujours eu du piquant quelque soit les années.

La réalisation d’Ol Parker n’est malheureusement pas très inspirée, se contentant du minimum syndical durant les passages chantés et dansés à part un petit jeu de miroir bien trouvé lors du duo Amanda Seyfried/Dominic Cooper et le numéro final se déroulant durant le générique. Heureusement la photographie met bien en valeur la beauté de la Grèce et de cette fameuse île où se déroule l’intrigue, tout est bleu, tout est lumineux. Un vrai décor de carte postale.

Mamma Mia! Here We Go Again est dans la lignée de son prédécesseur, un spectacle kitsch mais bon enfant où l’essentiel repose bien entendu sur les chansons d’ABBA et sur la bonne humeur communicative de son casting. Le scénario de même que la réalisation ne sont pas les raisons pour lesquelles on se déplace voir le film mais plutôt pour son univers pop et coloré et limite over the top. La musique (d’ABBA) adoucit les moeurs, à n’en pas douter.

 

Une réflexion sur “[Critique] Mamma Mia! Here We Go Again, hommage en chansons

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s