Ce week-end du 4 au 6 janvier, le public américain pouvait découvrir dans les salles obscures Moonfall de Roland Emmerich, Jackass Forever de Jeff Tremaine, Le Loup Et Le Lion de Gilles de Maistre, Julie (en 12 chapitres) de Joachim Trier, Breaking Bread de Beth Elise Hawk, Poly Styrene : I Am a Cliché de Celeste Bell et Paul Sng ainsi que Lingui, les liens sacrés de Mahamat-Saleh Haroun. Sur ces sept nouveautés, deux sont parvenues à se hisser dans le haut ud classement. Lesquelles ? Analysons les chiffres.

Alors qu’il s’y était réinstallé confortablement, Spider-Man : No Way Home s’est vu de nouveau éjecté de son trône. Cette fois, ce sont les trublions de Jackass menés par Bam Margera et Johnny Knoxville, qui ont catapulté Peter Parker de son piédestal afin de s’en accaparer.

Débarquant avec fracas en pole position, Jackass Forever – mis en scène par Jeff Tremaine – a récolté 23,5M$ pour son premier week-end d’exploitation, ce qui en fait un démarrage des plus satisfaisants en cette période plus ou moins compliquée. D’ailleurs, même si ce score est inférieur au lancement de la précédente aventure de nos joyeux drilles, Jackass 3D – qui avait fait des étincelles en amassant 50,3M$ – il n’en reste pas moins correct puisque dans la lignée de ces deux autres prédécesseurs. En effet en 2002, Jackass : Le Film débutait sa carrière avec 22,7M$ tandis que sa suite sortie trois ans plus tard avait rassemblé 29M$.

Arrivant petit à petit sur les autres territoires, ce quatrième opus de Jackass doit se contenter de peu à l’international mais cela permet au film de voir ses recettes mondiales atteindre les 28,7M$. En sachant que son budget n’est que de 10M$, nous pouvons déjà dire que tous les voyants sont au vert pour nos trublions qui, malgré une décennie d’absence, ont su conserver un public fidèle.

Autre nouveauté à s’être frayée un chemin vers haut du classement, Moonfall, qui s’est directement posée sur la deuxième place en battant sur le fil Spider-Man : No Way Home.

Pour son atterrissage sur le sol américain, le dernier blockbuster en date de Roland Emmerich doit se contenter de peu, ne réunissant que 10M$ en trois jours soit des débuts en-deçà de ceux de ses deux précédents ouvrages. Il y a trois ans, Midway engrangeait 17,8M$ pour son décollage tandis qu’en 2016, Independence Day : Resurgence prenait son envol avec 41M$. Un résultat qui s’avère donc en demi-teinte pour notre expert en destruction porn, qui peut s’expliquer par le fait qu’avec cette crise sanitaire que nous traversons tous, le public a préféré se vider l’esprit avec Jackass Forever plutôt que de regarder un film catastrophe.

Se crashant dès le départ aux Etats-Unis, Moonfall parviendra t-il a éviter la banqueroute grâce au box office international ? Pour le moment, le mystère reste entier, le long-métrage s’apprêtant seulement à arriver dans les autres pays du globe. Ce qui est certain, c’est que malgré son financement indépendant, celui-ci aura du mal à rentrer dans ses frais puisque son budget est estimé à 140M$. En tout cas cela s’annonce mal.

Cette fois c’est certain, l’hégémonie de Spider-Man : No Way Home touche à sa conclusion, l’arrivée de la concurrence lui faisant perdre non pas une mais deux places – de quoi faire chuter Peter Parker de la première à la troisième marche du podium.

Perdant doucement mais sûrement du terrain, le troisième opus solo du Spidey made in MCU – mis en scène par Jon Watts – reste endurant, ne perdant 12,8% de sa fréquentation. Ce qui lui permet d’ajouter 9,6M$ et de culminer à 748,9M$. Quatrième long-métrage le plus lucratif de tous les temps sur le sol américain, ce volet se rapproche petit à petit d’Avatar et ses 760,5M$. Va t-il parvenir à faire mieux ? Réponse très prochainement.

Véritable phénomène aussi bien aux Etats-Unis que dans le monde entier, Spider-Man : No Way Home atteint des niveaux stratosphériques, ses recettes atteignant désormais 1 775 951 607$. La barre des 2 milliards ne paraît plus si loin même s’il sera compliqué de la dépasser. Affaire à suivre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s