Cette semaine du 22 au 28 Décembre, nous pouvions découvrir sur grand écran Tous En Scène 2 de Garth Jennings et Christophe Lourdelet, Matrix Resurrections de Lana Wachowski, Mince alors 2 ! de Charlotte De Turckheim, Madeleine Collins d’Antoine Barraud, La Croisade de Louis Garrel, C’est toi que j’attendais de Stéphanie Pillonca, My Kid de Nir Bergman, White Building de Neang Kavich, Mica d’Ismael Ferroukhi ainsi que Copyright Van Gogh de Yu Tianqi Kiki, Yu Haibo. Sur ces dix nouveautés, deux sont parvenues à se frayer un chemin vers le haut du classement. Lesquelles ? Analysons les chiffres.

Après avoir tissé sa toile sur la plus haute marche du podium, Spider-Man : No Way Home n’est pas prêt de redescendre de son piédestal, conservant son trône tout en virevoltant au sommet du box office.

Une semaine après son démarrage tonitruant, le troisième opus solo du Spidey made in MCU – mis en scène par Jon Watts – continue de casser la baraque, ne perdant que 39% de sa fréquentation et engrangeant 1 737 100 entrées supplémentaires. En seulement quinze jours, celui-ci remporte le titre du long-métrage numéro un de l’année, surpassant Mourir Peut Attendre en attirant un total de 4 604 615 spectateurs dans les salles. Soit le meilleur score pour un blockbuster depuis la sortie de la version live du Roi Lion il y a deux ans. Ainsi, cette trilogie pilotée par Sony Pictures et Marvel Studios (avant un inévitable quatrième volet) se conclut sur une excellente note puisque ses prédécesseurs sont déjà distancés, Spider-Man : Homecoming ayant été découvert par 2 311 502 fans en 2017 et Far From Home par 3 226 105 aficionados.

Comme à peu près partout dans le monde, Spider-Man : No Way Home impose sa loi et fait grimper les compteurs, ce qui se vérifie en France également. Prochaine étape pour cette nouvelle aventure de l’homme-araignée, franchir le seuil des 5M, ce qui sera une sinécure. Il n’y aura plus qu’à voir si cet opus parviendra à pulvériser le record de la franchise, détenu par le Spider-Man de Sam Raimi sorti en 2002 (6 459 120 entrées). Un défi à la portée de notre super-héros arachnéen.

Malgré la toute-puissance du mastodonte Spider-Man, une nouveauté est parvenue à se distinguer, à savoir Tous En Scène 2, qui a fait office de contre-programmation pour les familles. En cette période de vacances scolaires et des fêtes de fin d’année, petits et grand ont donc plébiscité la dernière production en date d’Illumination, qui donne de la voix sur la deuxième marche.

Pour ses débuts, le film d’animation réalisé par Garth Jennings et Christophe Lourdelet a attiré 1 176 587 spectateurs au cinéma, soit un lancement prometteur puisque supérieur à celui de son prédécesseur, découvert par 805 197 curieux lors de sa première semaine d’exploitation.

Sous le feu des projecteurs, Tous En Scène 2 est bien parti pour devenir un succès, le public semblant apprécier le spectacle proposé par Buster Moon et ses camarades. Tous les voyants sont ainsi au vert et tout porte à croire que ce millésime 2021 d’Illumination saura tenir tête à Encanto : La Fantastique Famille Madrigal – leader dans le domaine de l’animation cette année avec 2 187 435 entrées.

Avec une concurrence féroce, difficile de s’imposer, ce que constate Matrix Resurrections qui sauve l’honneur de justesse en débarquant en troisième position, refermant ainsi le podium de la semaine, une bien maigre consolation lorsque l’on analyse ses résultats.

En effet, pour son arrivée sur le sol français, le quatrième volet de la saga S-F, mis en scène par Lana Wachowski, ne récolte que 513 133 entrées – ce qui est plutôt faible l’échelle de la franchise. Pour comparaison, les trois précédents opus avaient tous réussi à franchir le seuil du million dès leur première semaine. En 1999, Matrix débutait sa carrière avec 1 778 279 spectateurs tandis que quatre ans plus tard Matrix Reloaded et Matrix Revolutions amassaient respectivement 2 112 676 et 2 121 172 amateurs dans les salles obscure pour leur démarrage.

L’idée d’enrichir la saga d’un nouvel épisode n’a pas suscité d’intérêt chez le grand public, Matrix Resurrections devant sortir les rames pour tenter de ne pas couler dès son départ du port. Autrefois une formalité, le million d’entrées sera cette fois un cap compliqué à atteindre – une pilule qui peut paraître dure à avaler pour Warner Bros.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s