[Critique] Ant-Man Et La Guêpe, problèmes de taille

Trois ans après sa première aventure de taille, Scott Lang est de retour sur le devant de la scène après son apparition remarquée dans Captain America : Civil War qui n’a pas été sans conséquence. Toujours réalisée par Peyton Reed, cette suite met sur un pied d’égalité le couple vedette de l’univers d’Ant-Man Paul Rudd et Evangeline Lilly qui interprète Hope van Dyne alias La Guêpe. Le casting voit revenir la majorité du casting du premier volet (Michael Douglas, Judy Greer, Michael Peña, Abby Rider Fortson, Bobby Cannavale,…) et accueille parmi les petits nouveaux Michelle Pfeiffer, Laurence Fishburne, Hannah John-Kamen, Walton Goggins et Randall Park.
Ce nouvel épisode intitulé Ant-Man Et La Guêpe va voir nos super-héros confrontés à une mission urgente et Scott va devoir faire équipe avec Hope et revêtir le costume d’Ant-Man, ce qui va s’avérer dangereux après ses ennuis avec la justice à cause de ses actions dans Civil War

Tout comme dans le premier film solo, cette suite parvient à se démarquer du reste de l’Univers Cinématographique Marvel en restant modeste dans son ambition et en nous offrant une bulle d’air bienvenue après Avengers : Infinity War avec un cocktail d’humour et de fun.

Le scénario d’Ant-Man Et La Guêpe se cantonne à faire la part belle aux relations humaines et à la complicité de ses personnages plutôt qu’à se concentrer sur l’action. La seule chose de démesurée est la taille de nos héros ainsi que de leur environnement. Entre un Scott Lang ayant des problèmes de costume, des immeubles et des voitures miniatures et un Pez géant, les scénaristes se lâchent sur la notion d’échelle propre à l’univers de L’Homme-Fourmi et l’humour du film tourne le plus souvent sur ce point précis.

En parlant du ton de ce nouveau volet, il est dans la continuité du précédent, c’est à dire une comédie sans autre prétention que de nous divertir et en cela Ant-Man Et La Guêpe fait le job et parvient à être la plupart du temps drôle, en particulier grâce à l’abattage de Paul Rudd, Michael Peña et le côté pince sans rire de Michael Douglas. Mais ce qui fait réellement la force du long-métrage est son côté attendrissant, appuyé par les relations entre les principaux personnages.

La famille est le principal moteur du film et toutes les intrigues tournent autour de ce thème entre l’envie pour Scott de tourner la page afin d’ouvrir un nouveau chapitre de sa vie avec sa fille Cassie et surtout la mission centrale de Hank et Hope qui consiste à parvenir à entrer dans l’univers subatomique pour tenter de trouver Janet alias La Guêpe originale, aperçue dans le premier opus et incarnée ici par Michelle Pfeiffer. Le film pourrait être renommé À La Recherche De La Guêpe puisque tout le monde, même l’ennemie principale, Ghost, veut trouver la principale intéressée. Nous assistons donc à une course contre la montre donnant un rythme assez soutenu au long-métrage mais il y a tout de même quelques moments de flottements.

L’humanité prime dans Ant-Man Et La Guêpe et de ce fait les méchants en pâtissent : Sonny Burch (Walton Goggins) n’est jamais réellement menaçant et Ghost (Hannah John-Kamen) a des motivations tout à fait compréhensibles et nous compatissons avec elle au final. Quant au personnage du docteur Bill Foster, interprété par Laurence Fishburne, sa storyline est marquée par sa rivalité avec Hank Pym ainsi que ses choix durant le film n’en font pas non plus un personnage manichéen.

Au niveau du jeu d’acteurs, Paul Rudd dégage toujours autant de sympathie dans le rôle de Scott Lang et il se met en retrait pour laisser Evangeline Lilly partager l’affiche équitablement, ce qui est le cas et l’actrice peut développer Hope van Dyne et se montre charismatique dans le costume de La Guêpe, première super-héroïne Marvel à être au premier plan. Michael Douglas complète le trio principal et semble s’amuser encore plus que dans Ant-Man et cela se voit à l’écran, l’alchimie entre ces trois acteurs est palpable tout comme celle de Michael Peña avec tous les comédiens qui partagent des scènes avec lui. Luis est encore une fois le meilleur second rôle dans Ant-Man Et La Guêpe et il nous offre une autre scène de dialogue  mémorable et complètement timbrée.
N’oublions pas non plus ses deux compères (T.I et David Dastmalchian) qui ont peu de scènes mais savent être drôles. La jeune Abby Rider Fortson nous offre une Cassie plus mature mais toujours aussi adorable dans sa relation avec son père. Hannah John-Kamen tout comme Laurence Fishburne jouent des protagonistes très nuancés et savent varier les émotions. Walton Goggins joue les méchants de la même manière que dans Tomb Raider et pour finir il est regrettable que Michelle Pfeiffer soit reléguée au troisième plan.

La réalisation de Peyton Reed est bien plus consensuelle que dans le premier opus, même si sa caméra est lisible surtout dans les scènes d’actions, l’image est trop lisse la plupart du temps à part lors des séquences se situant dans l’univers subatomique où la photographie et les effets-spéciaux sont soignés avec un petit hommage à L’Aventure Intérieure de Joe Dante. Dans un sens cela reste en accord avec le côté modeste et assez terre à terre voulu pour le monde où gravite Ant-Man mais on espère une réalisation plus inspirée dans le prochain opus s’il y en a un.

Ant-Man Et La Guêpe est une parenthèse enchantée qui fait du bien après les événements d’Avengers : Infinity War et nous offre un divertissement estival de bonne facture grâce à l’abattage des comédiens, qui sont au diapason. Notons qu’une super-héroïne Marvel a enfin le droit à un film où elle tient le haut de l’affiche, ce n’était pas trop tôt au bout de dix ans de MCU et le duo formé par Ant-Man et La Guêpe est efficace. L’univers de L’Homme-Fourmi permet encore une fois un spectacle plus réduit et moins spectaculaire que les autres productions Marvel Studios mais réussit à nous développer une galerie de personnages attachants. Petit mais attendrissant.

 

2 réflexions sur “[Critique] Ant-Man Et La Guêpe, problèmes de taille

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s