Cette semaine du 27 avril au 3 mai, nous pouvions découvrir en salles Dowton Abbey II : Une Nouvelle Ere de Simon Curtis, La Ruse de John Madden, Sentinelle Sud de Mathieu Gerault, L’Affaire Collini de Marco Kreuzpaintner, Le Médecin Imaginaire de Ahmed Hamidi, Le Pied Nickelé de Jean-Loup Martin, Ma famille Afghane de Michaela Pavlatova, Hit The Road de Panah Panahi, La Femme du Fossoyeur de Khadar Ahmed, Babysitter de Monia Chokri, L’Envol de Frédéric Cerulli ainsi que Pas… de quartier de Paul Vecchiali. Sur ces douze nouveautés, une seule est parvenue à se hisser dans le trio de tête du classement. Laquelle ? Analysons les chiffres.

Profitant de la faiblesse de la concurrence, Les Animaux Fantastiques continue de se démarquer sur le territoire français avec sa dernière aventure en date – Les Secrets de Dumbledore – qui trône une fois de plus sur la plus haute marche du podium.

Malgré cette première place, le troisième opus du spin-off de Harry Potter – toujours mis en scène par David Yates – voit sa fréquentation flancher de 48%, une lourde chute impliquant l’ajout de seulement 377 762 entrées à son box office. Avec ce score, le long-métrage passe le cap des 2M, atteignant les 2 229 635 spectateurs en l’espace de trois semaines. A l’image de la franchise, nous restons toujours à un niveau inférieur à ses prédécesseurs – Les Animaux Fantastiques et sa suite Les Crimes de Grindelwald ayant tous deux dépassés les 4M (rassemblant respectivement 4 000 807 et 4 036 279 personnes dans les salles obscures), un seuil qui paraît pour le moins compliqué à atteindre.

S’il parvient à limiter la casse dans l’hexagone, nous ne pouvons que constater le déclin de la franchise Les Animaux Fantastiques avec Les Secrets de Dumbledore – qui montre des signes de faiblesses évidents. Avec l’arrivée de Doctor Strange in the Multiverse of Madness, l’espoir de franchir les 3M va sans aucun doute s’amoindrir, mais nous ne sommes pas à l’abri d’un sursaut.

Décidemment, Qu’est-ce qu’on a tous fait au bon Dieu ? se plaît en deuxième position, qu’elle ne quitte plus depuis désormais trois semaines – et ce malgré un revers de taille niveau chiffres.

Le troisième et dernier volet de la saga piloté par Philippe de Chauveron voit ainsi sa fréquentation s’écrouler de 49%, n’engrangeant plus que 215 861 entrées, pour un box office s’élevant désormais à 1 979 128 spectateurs. De quoi renforcer l’écart avec ses prédécesseurs puisqu’il est certain que nous resterons très loin du total de Qu’est-ce qu’on a encore fait au bon Dieu ? et de sa suite, visionnés par 12 366 033 et 6 711 618 personnes.

La lassitude du public quant à la franchise Au Bon Dieu est indéniable, les mésaventures comiques de la famille Verneuil, ne faisant plus autant recette qu’autrefois. Maigre consolation pour la comédie, l’assurance de franchir la barre des 2M, ce qui est donné à peu de monde actuellement.

Seule nouveauté à s’être frayée un chemin vers les sommets du classement, Downton Abbey II : Une Nouvelle Ere débarque avec son flegme légendaire sur la troisième et dernière marche du podium.

Pour ses débuts sur le sol français, la seconde adaptation cinématographique de la série britannique à succès – mise en scène par Simon Curtis – a attiré 181 353 curieux soit un démarrage inférieur à sa précédente incursion sur grand écran, qui avait obtenu 273 446 entrées lors de sa première semaine d’exploitation il y a de cela trois ans.

En se mettant doucement en jambes, Downton Abbey II : Une Nouvelle Ere devrait avoir des difficultés à se rapprocher de son aîné, qui avait terminé sa course avec 742 509 spectateurs. Affaire à suivre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s