Cette semaine du 13 au 19 avril, nous pouvions découvrir dans les salles obscures Les Animaux Fantastiques : Les Secrets de Dumbledore de David Yates, Vortex de Gaspar Noé, La Revanche des Crevettes Pailletées de Cédric Le Gallo et Maxime Govare, A l’ombre des filles d’Etienne Comar, Les Gagnants d’AZ et Laurent Junca, Et il y eut un matin d’Eran Kolirin, A Chiara de Jonas Carpignano, Apples de Christos Nikou, ainsi que Mamá, Mamá, Mamá de Sol Berruezo Pichon-Riviére. Sur ces neuf nouveautés, une seule s’est imposée dans le haut du classement? Laquelle ? Analysons les chiffres.

Retour réussi pour Les Animaux Fantastiques, qui prouve avec Les Secrets de Dumbledore que la France reste un marché porteur pour la saga, cette nouvelle aventure débarquant en force sur le trône – délogeant ainsi Qu’est-ce qu’on a tous fait au bon Dieu ?

Pour sa première semaine d’exploitation, le troisième opus du spin-off de Harry Potter – toujours mis en scène par David Yates – a attiré 1 132 062 spectateurs en salles, soit le deuxième meilleur démarrage de l’année. A l’image de la franchise, ce lancement est plus faible que ses prédécesseurs – mais de peu contrairement aux Etats-Unis par exemple – Les Animaux Fantastiques ayant débuté sa carrière avec 1 420 401 entrées tandis que Les Crimes de Grindelwald avait été visionné par 1 649 616 curieux.

En parvenant à limiter son déclin sur notre territoire, Les Animaux Fantastiques : Les Secrets de Dumbledore montre que la franchise en a encore dans le ventre, le public répondant toujours à l’appel de Norbert Dragonneau et de ses camarades. Il n’y a plus qu’à voir si ce volet sera se maintenir sur la durée.

Face à un concurrent de taille, Qu’est-ce qu’on a tous fait au bon Dieu ? ne peut que botter en touche et se retrouve déjà dans l’obligation de céder son titre, devant se réfugier en deuxième place.

Le troisième et dernier volet de la saga piloté par Philippe de Chauveron perd ainsi 47% de sa fréquentation, ne récoltant plus que 461 311 entrées – un score lui permettant de totaliser 1 335 994 spectateurs en l’espace de quinze jours. Si ce chiffre peut être considéré comme satisfaisant, la comparaison avec ses prédécesseurs démontre du contraire car il est désormais acté que nous resterons très loin du box office de Qu’est-ce qu’on a encore fait au bon Dieu ? et de sa suite, vus respectivement par 12 366 033 et 6 711 618 personnes.

Contrairement aux Animaux Fantastiques, la franchise Au Bon Dieu pâtit de la lassitude de son public pour les mésaventures comiques de la famille Verneuil, la chute entre chaque film étant de plus en plus grande. Vu sa tendance à la baisse, il y a fort à parier que Qu’est-ce qu’on a tous fait au bon Dieu ? ne pourra aller au-delà du seuil des 2M.

Plus les semaines passent, plus Sonic 2 se rapproche de la sortie, le long-métrage perdant de nouveau de l’altitude en déclinant de la deuxième à la troisième marche du podium.

Mais contrairement à Qu’est-ce qu’on a tous fait au bon Dieu ?, la seconde aventure cinématographique du célèbre hérisson bleu – mis en scène par Jeff Fowler – a su freiner sa chute, sa fréquentation ne diminuant que de 26%, lui permettant de réunir 297 105 spectateurs au cinéma. De quoi l’aider à engranger 1 450 063 entrées au terme de sa troisième semaine d’exploitation – ce qui est très bon même si en-deçà de sa précédente incursion sur grand écran, qui atteignait les 1 873 348 spectateurs au même stade.

S’il a bien ralenti son rythme, Sonic 2 devrait pouvoir talonner de près son prédécesseur, qui avait été découvert par 2 113 220 curieux en 2020 – même s’il sera moins facile que prévu de franchir les 2M.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s