Cette semaine du 29 Septembre au 5 Octobre, nous pouvions découvrir sur les écrans Candyman de Nia DaCosta, Eugénie Grandet de Marc Dugain, Les Intranquilles de Joachim Lafosse, Flag Day de Sean Penn, Cette Musique Ne Joue Pour Personne de Samuel Benchetrit, I Am Greta de Nathan Grossman, J’ai Aimé Vivre Là de Régis Sauder, Poumon Vert Et Tapis Rouge de Luc Marescot, After Love d’Aleem Khan, Les Animaux Anonymes de Baptiste Rouveure, Le Voyage d’Ana de Pamela Varela, En Route Pour Le Milliard de Dieudo Hamadi ainsi que La Traversée de Florence Miailhe. Sur ces treize nouveautés, aucune n’est parvenue à se faire une place dans le trio de tête, laissant celui-ci inchangé, comme nous allons le voir dans un instant.

Les semaines se suivent et se ressemblent pour Dune, qui continue de s’imposer avec force sur le sol français, laissant peu de chance à la concurrence.

En ne perdant que 24% de sa fréquentation, ce qui se traduit par l’ajout de 500 199 entrées, l’adaptation du roman de Frank Herbert par Denis Villeneuve franchit la barre symbolique des 2 millions, celle-ci ayant été découverte par 2 193 173 curieux en trois semaines. Un résultat qui lui permet de devenir le deuxième film le plus populaire de l’année, se rapprochant à grands pas de Kaamelott : Premier Volet et ses 2 635 002 spectateurs.

Le succès est donc sans appel pour cette relecture de Dune, qui devrait continuer à maîtriser sa descente même si cela ne se fera plus sur en pole position, Mourir Peut Attendre étant parti pour lui ravir la couronne. Malgré l’arrivée de James Bond, cette version devrait dépasser le score celle pilotée par David Lynch – qui avait été vue par 2 310 957 personnes en salles en 1985.

Indéniablement, Boîte Noire se plaît sur la deuxième marche du podium – sur laquelle il s’épanouit depuis son lancement – poursuivant son excellent parcours en planant à une allure stationnaire.

Le long-métrage de Yann Gozlan se distingue grâce à sa très bonne tenue de vol, n’égarant que 3% de sa fréquentation, ce qui lui permet d’ajouter 179 045 entrées supplémentaires à son box office, s’élevant désormais à 869 571 spectateurs après un mois d’exploitation. Devenu le plus gros succès du réalisateur (Un Homme Idéal – sorti en 2015 – avait été visionné par 667 261 amateurs), le film se dirige tranquillement vers le seuil du million.

Le bouche à oreille entourant Boîte Noire continue de porter ses fruits et lui permet de confirmer son statut d’outsider, son altitude stationnaire le dirigeant vers un ciel dégagé.

Sur la troisième et dernière marche du podium nous retrouvons Bac Nord, qui ne lâche pas l’affaire et prouve qu’il en a encore dans le ventre, défendant sa position avec ardeur.

Le film de Cédric Jimenez se maintient toujours à un bon niveau, sa fréquentation ne fléchissant que de 14%. En amassant 136 002 entrées, le polar se rapproche doucement mais sûrement vers les 2 millions, culminant à 1 950 740 spectateurs en près de deux mois de présence sur les écrans.

Deuxième production française la plus populaire de 2021, arrivant derrière Kaamelott – Premier Volet, Bac Nord aura su déjouer les pronostics en se montrant endurant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s