Douze ans après son escapade brésilienne, Hubert Bonnisseur De La Bath s’apprête à reprendre du service sur grand écran pour une troisième mission à haut risque – aussi bien pour lui que pour ceux qui croisent malencontreusement son chemin – que nous pourrons découvrir dans OSS 117 : Alerte Rouge En Afrique Noire, qui promet du changement à la fois devant et derrière la caméra.

Après plusieurs reports, pandémie de COVID-19 oblige, les retrouvailles entre l’espion dont on aime se moquer et le public auront lieu finalement le 4 Août dans les salles obscures, avant un passage par la Croisette, OSS 117 : Alerte Rouge En Afrique Noire étant le film de clôture du 74e Festival de Cannes.

Pour ce troisième opus de la relecture parodique de la saga littéraire de Jean Bruce, l’heure est à la nouveauté. En effet, après avoir mis en scène les deux précédents longs-métrages des aventures de notre archaïque héros, Michel Hazavanicius n’a pas rempilé au poste de réalisateur, Nicolas Bedos prenant son relais. Devant la caméra, la formule évolue également, Hubert Bonnisseur De La Bath devant partager le haut de l’affiche avec un co-équipier, OSS 1001 ce qui, d’après les premières images dévoilées par Gaumont, devrait apporter son lot de situations cocasses puisque nos espions ont des méthodes de travail diamétralement opposées.

Si les décennies passent, notre truculent agent secret- que peu de monde nous envie – reste fidèle à lui-même, faisant office de vieux fossile dans une société en perpétuel changement. Preuve en est avec cette nouvelle assignation, le mettant face aux instabilités politiques du continent africain, avec en ligne de mire la gestion d’un conflit entre un dictateur et une faction rebelle, ce qui aura de quoi bousculer une fois de plus ses convictions d’un autre âge.

Pour son retour dans le costume d’OSS 117, Jean Dujardin sera donc bien entouré puisqu’il donnera la réplique à Fatou N’Diaye ainsi qu’à Pierre Niney, pour former un trio s’annonçant détonnant. Si certains seront inquiets de voir l’esprit des précédents opus disparaître avec l’arrivée de Nicolas Bedos, d’autres partiront confiants en sachant que le scénariste Jean-François Hallin opere est toujours de la partie. Quoiqu’il en soit cette nouvelle mission va attirer la curiosité. Le public sera t-il au rendez-vous ? Réponse dans très peu de temps.

Synopsis :

Hubert Bonisseur de La Bath, alias OSS 117, est de retour. Pour cette nouvelle mission, plus délicate, plus périlleuse et plus torride que jamais, il est contraint de faire équipe avec un jeune collègue, le prometteur OSS 1001.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s