[Box Office US] L’Un Des Nôtres s’empare de la première place

Ce week-end du 6 au 8 Novembre, le public américain pouvait découvrir sur grand écran le drame L’Un Des Nôtres de Thomas Bezucha et le film d’horreur The Dark And The Wicked de Bryan Bertino, les deux nouveautés proposées aux côtés de Toy Story de John Lasseter, qui ressortait à l’occasion de ses vingt-cinq ans. Sur ces trois longs-métrages, y en a t-il un qui est parevenu à se hisser sur le podium ? Découvrons-le sans plus attendre.

Alors que les américains n’avaient pas vraiment la tête à se déplacer au cinéma, ces derniers étant suspendus aux résultats de l’élection présidentielle, la fréquentation a connu un ‘infime’ rebond avec l’arrivée sur la première marche de L’Un Des Nôtres.

Le drame de Thomas Bezucha a en effet réuni 4,1M$ pour son premier week-end d’exploitation, un score suffisant pour lui permettre de s’imposer. Certes ce démarrage est inférieur à celui de sa précédente réalisation Bienvenue à Monte Carlo – qui avait amassé 7,4M$ en trois jours – mais dans le contexte actuel signalons qu’il s’agit du meilleur lancement pour un film depuis Tenet, sorti fin Août, parvenant à dépasser la barre des 4M$ dès ses débuts.

Malgré cette ‘relative’ bonne nouvelle, précisons que L’Un Des Nôtres ne pourra pas compter sur l’international pour voir ses recettes grimper drastiquement, les salles fermant petit à petit dans bon nombre de pays. Il n’y a plus qu’à voir s’il parviendra à se maintenir à domicile pour limiter la perte de profits.

Même si Halloween est passé, certains spectateurs ont encore voulu se faire des frayeurs en regardant Come Play, qui doit tout de même faire face à une forte chute.

Passant de la première à la deuxième place, le film d’horreur réalisé par Jacob Chase voit sa fréquentation s’écrouler de 44,5%, ne récoltant déjà plus que 1,7M$ en trois jours, portant son box office à 5,6M$.

Commençant à être projeté en dehors du territoire US, mais dans très peu de cinémas vu la situation sanitaire, Come Play ne parvient qu’à ajouter 566 592$ pour des recettes s’élevant ainsi à 6,2M$. Heureusement, le budget du long-métrage est estimé à 9M$, un seuil qu’il est encore possible d’atteindre, au forceps.

Robert de Niro ne compte pas sortir du Top 3 de sitôt avec Mon Grand-Père Et Moi qui résiste sur la dernière marche du podium.

La comédie de Tim Hill réussi même à inverser la tendance en ce cinquième week-end en parvenant à augmenter sa fréquentation de 19%. Un regain d’intérêt qui se traduit par un score 1,5M$, permettant au film d’atteindre les 13,4M$, un résultat honorable vu la période trouble que nous traversons.

En additionnant les chiffres engrangés à l’international, Mon Grand-Père Et Moi voit ses recettes mondiales franchir la barre des 20M$ (il en totalise 20,3M$ précisément), ce qui signifie qu’il parvient enfin à se rapprocher de son budget qui n’est que de 24M$.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s