[Cinéma] Vos coups de coeur d’Octobre 2020

Alors que le mois débute sur une note amère avec la mise en place d’un second confinement, impliquant une nouvelle vague de fermetures d’établissements dont les salles de cinéma dans notre domaine de la culture (courage à tous ceux impliqués par ces mesures sanitaires), revenons un dernier instant sur nos découvertes cinématographiques d’Octobre.

Ces dernières semaines, malgré le couvre-feu, les distributeurs et exploitants ont fait du mieux qu’ils pouvaient pour proposer le maximum de longs-métrages sur grand écran et il y en avait encore pour tous les goûts. D’ailleurs, le box office reprenait des couleurs depuis le début des vacances scolaires, ce qui était prometteur pour la suite…Quoiqu’il en soit que ce soit dans les salles obscures ou sur les plateformes streaming, les cinéphiles avaient une fois de plus l’embarras du choix.

Afin de propager des ondes positives en cette période difficile, ce nouveau numéro de la rubrique Coups De Coeur/Déceptions se centrera uniquement sur les films que vous avez apprécié voir courant Octobre. De quoi ajouter une note de douceur et de bonne humeur, ce qui ne fait jamais de mal, surtout par les temps qui courent.

Quels longs-métrages, vus durant ces dernières semaines, vous ont mis du baume au cœur ? Découvrons-le dès à présent !

Débutons ce numéro avec Agathe, qui nous a fait part de son ressenti après sa découverte d’Adieu Les Cons sur grand écran :

Voulant me détendre en cette période anxiogène, je suis allé avec mon mari au cinéma afin de rire un peu et nous avons choisi Adieu Les Cons, le nouveau long-métrage d’Albert Dupontel. Si les rires étaient bien entendu présents dans cette course folle au style cartoonesque dont le comédien a le secret, c’est surtout l’émotion qui a primé. A travers la quête désespérée de Suze Trappet, formidable Virginie Efira, Dupontel dépeint une société sombrant de plus en plus dans la folie et manquant cruellement d’humanité. Caustique comme à son habitude, le réalisateur se montre surtout plus mature avec ce rapport à la mort qui transpire de la fuite en avant de Suze et de ses compagnons d’infortune, JB un employé au bord du suicide et Mr. Train, un archiviste aveugle qui a été mis au placard par sa hiérarchie. Notre trio, au diapason, nous fait sourire mais nous touche avant tout et ce petit malin de Dupontel joue avec nos émotions en nous achevant avec un final radical, nous rappelant de la dureté du monde. Une petite claque, que nous irons revoir dès la réouverture des salles.

Le cinéma français est d’ailleurs à l’honneur dans la rubrique ce mois-ci, comme nous pouvons le constater dans les avis reçus ci-dessous, à commencer par celui de Christophe :

Vu la situation actuelle, on peut dire que j’ai bien fait de profiter des vacances scolaires pour aller rattraper mon retard au cinéma. Quel dommage de refermer les salles obscures et autres lieux culturels mais on espère tous que ce nouveau confinement portera rapidement ses fruits et nous permettra de voir l’avenir plus sereinement.

Heureusement, le cinéma m’a permis de me changer les idées et j’ai tout d’abord voyager aux côtés de Laure Calamy qui irradie l’écran dans Antoinette Dans Les Cévennes de Caroline Vignal. Un récit initiatique bienveillant et lumineux qui traite avec justesse et drôlerie d’épanouissement personnel alors que l’on suit la randonnée pour le moins cocasse d’une professeure qui cherche à croiser son amant, lui-même parti avec sa famille sur le même chemin. Outre l’excellence de Laure Calamy, retenons surtout sa relation particulière avec Patrick, une âne qui forme un tandem détonnant avec l’atrice.

Autre comédie vue sur grand écran, 30 Jours Max de Tarek Boudali, le divertissant idéal lorsqu’on veut poser durant une heure trente son cerveau. Friand des débilités de La Bande à Fifi, cette parodie de films policiers rempli parfaitement son cahier des charges. Humour gras et comique de situations sont au rendez-vous dans ces tribulations d’un flic maladroit se transformant en Arme Fatale lorsqu’il apprend qu’il n’a plus beaucoup de temps à vivre. Bien entendu, ne cherchez pas la finesse, elle n’a jamais été présente dans les délires de La Bande à Fifi et ce n’est toujours pas le cas ici, Tarek Boudali s’amusant à ridiculiser son pote Philippe Lacheau, qui en prend pour son grade. C’est totalement con mais ça m’a permis de m’évader un instant alors merci pour cette escapade.

Pour son passage en revue mensuel, la blogueuse SacriLedge revient sur les longs-métrages qu’elle a préféré parmi ceux visionnés ce mois-ci :

Bon en effet j’ai bien fait de profiter du cinéma ce dernier mois 😦

Sur les 6 films que je suis allée voir (Lux Aeterna, Le bonheur des uns, Kajillionaire, Relic, 30 jours max et The Good Criminal), j’ai apprécié Lux Aeterna car comme toujours avec Gaspard Noé, on sort des sentiers battus. C’était d’ailleurs précisé clairement quand j’ai pris mon billet : film fortement déconseillé aux personnes épileptiques. Et pour cause, mais seulement sur les 10 dernières minutes du film. Le film brise un peu le quatrième mur et nous montre Béatrice Dalle et Charlotte Gainsbourg en train de faire un film. D’une durée d’une heure je crois, le film se laisse regarder avec facilité, la salle a même ri par moments, devant la franchise des actrices et ce qu’on sent être de vrais passages improvisés. Ca ne sera pas le film de l’année mais j’ai tout de même passé un bon moment devant cette bizarrerie.

Je ne vais pas citer les autres films qui se sont situés pour moi dans la moyenne, pas de déception ni vraiment de coup de coeur, mis à part Kajillionaire, que je n’avais pas pu voir au festival de Deauville à cause des restrictions de salle bien mal fichues cette année, qui est vraiment dans la mouvance des films américains presqu’indépendants présentés au festival du cinéma américain. On en sort avec un brin d’espoir, beaucoup de tristesse mais avec une véritable vision sur une partie des citoyens américains, qui ne rentrent pas dans le cadre de l’american dream. Chapeau encore pour les talents d’interprétation d’Evan Rachel Wood.

Autre fidèle de la rubrique, Thibaut a évoqué en quelques mots les films visionnés et appréciés au cinéma ces dernières semaines :

Avant ce nouveau confinement, j’ai eu la chance de voir 4 films dont je vous partage mes coups de cœur :

  • « ADN » vu en avant-première, le nouveau film réalisé et avec Maïwenn comprenant au casting la fascinante Fanny Ardant notamment : une œuvre sublime et talentueuse contre le racisme, une valeur sûre du cinéma qui donne des frissons.
    « Neige, divorcée et mère de trois enfants, rend régulièrement visite à Émir, son grand-père algérien qui vit désormais en maison de retraite. Elle adore et admire ce pilier de la famille, qui l’a élevée et surtout protégée de la toxicité de ses parents. Les rapports entre les nombreux membres de la famille sont compliqués et les rancœurs nombreuses… Heureusement Neige peut compter sur le soutien et l’humour de François, son ex. La mort du grand-père va déclencher une tempête familiale et une profonde crise identitaire chez Neige. Dès lors elle va vouloir comprendre et connaître son ADN. »
  • « Petit vampire » également visionné en avant-première, adapté de la bande dessinée du même nom par son dessinateur Joann Sfar avec pour doubler les personnages Alex Lutz, Camille Cottin, Jean-Paul Rouve et même le réalisateur : l’esthétique est parfaite, un film d’animation pour tout le public aussi bien les enfants et les adultes.
     » Petit Vampire vit dans une maison hantée avec une joyeuse bande de monstres, mais il s’ennuie terriblement… Cela fait maintenant 300 ans qu’il a 10 ans, alors les bateaux de pirates, et le cinéclub, ça fait bien longtemps que ça ne l’amuse plus. Son rêve ? Aller à l’école pour se faire des copains. Mais ses parents ne l’entendent pas de cette oreille, le monde extérieur est bien trop dangereux. Accompagné par Fantomate, son fidèle bouledogue, Petit Vampire s’échappe du manoir en cachette, déterminé à rencontrer d’autres enfants. Très vite, il se lie d’amitié avec Michel, un petit garçon aussi malin qu’attachant. Mais leur amitié naissante va attirer l’attention du terrifiant Gibbous, un vieil ennemi qui était sur les traces de Petit Vampire et sa famille depuis des années… »
  • « Adieu les cons » le nouveau film de et avec Albert Dupontel qui comprend au casting Virginie Efira mais aussi Michel Vuillermoz et Laurent Stocker : Intelligent, engagé, drôle, absurde, doté d’une mise en scène riche et d’effets spéciaux fantastiques et surtout bouleversants, ce film atteint la perfection cinématographique.
    « Lorsque Suze Trappet apprend à 43 ans qu’elle est sérieusement malade, elle décide de partir à la recherche de l’enfant qu’elle a été forcée d’abandonner quand elle avait 15 ans. »
    Sa quête administrative va lui faire croiser JB, quinquagénaire en plein burn out, et M. Blin, archiviste aveugle d’un enthousiasme impressionnant. À eux trois, ils se lancent dans une quête aussi spectaculaire qu’improbable. »
  • « Sous les étoiles de Paris » avec Catherine Frot : un film d’une grande justesse, sans jugement ou vision trop manichéenne avec un excellent duo drôle et émouvant qui touche au cœur.
    « Depuis de nombreuses années, Christine vit sous un pont, isolée de toute famille et amis. Par une nuit comme il n’en existe que dans les contes, un jeune garçon de 8 ans fait irruption devant son abri. Suli ne parle pas français, il est perdu, séparé de sa mère… Ensemble, ils partent à sa recherche. A travers les rues de Paris, Christine et Suli vont apprendre à se connaître et à s’apprivoiser. Et Christine à retrouver une humanité qu’elle croyait disparue. »

Bon courage à tous en ces temps difficiles et continuons à soutenir les cinémas, les exploitants … mais aussi les librairies.

Merci à vous pour votre participation ! Si d’autres personnes veulent rajouter leurs avis, aucun soucis, envoyez-les moi par mail à l’adresse suivante : seriesdefilms@hotmail.com et vous serez ajoutés à l’article.


Vous pouvez laisser soit votre nom/prénom ou votre pseudo avec votre avis/critique, ainsi les gens pourront vous reconnaître !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s