[Cinéma] Vos coups de coeur/déceptions de Juillet 2019

Alors que l’été bat son plein et que nous entamons le mois d’Août sous un ciel radieux, il est temps de nous tourner une dernière sur Juillet et ses sorties cinématographiques.
Comme vous le savez sans doute, ici sur SeriesDeFilms, la parole est à vous lors de la rubrique Coup De Coeur/Déceptions, où vous pouvez partager librement vos avis concernant les films vus en salles dernièrement.

En Juin, ceux qui ont livré leurs critiques ont évoqué entre autres ParasiteMen In Black : InternationalRoxaneGretaBeaux-Parents ou encore Nevada.

Découvrons sans plus attendre quels sont les longs-métrages que vous avez aimé ou au contraire ceux qui vous ont déplu en Juillet !

CoupDeCoeurDéception

Débutons avec la blogueuse SacriLedge nous fait son passage en revue des films découverts ce mois-ci (Yesterday de Danny Boyle, Le Roi Lion de Jon Favreau, Crawl d’Alexandre Aja, Spider-Man : Far From Home de Jon Watts et Annabelle : La Maison Du Mal de Gary Dauberman) :

Légère déception pour Yesterday, en mode bof car j’ai trouvé que la romance avait bien trop pris le pas sur l’intrigue. Surtout de la part d’une femme qui est amoureuse depuis plus de dix ans et qui l’avoue pour poser un ultimatum et reproche ses propres erreurs. Le reste du film est heureusement fort agréable et les chansons des Beatles bien présentes, en réel hommage au groupe. J’ai également apprécié d’y voir Ed Sheeran que j’avoue n’avoir jamais écouté précédemment, mais il a l’air sympa ce petit gars.

Coup de mouais pour Le Roi Lion également, qui garde beaucoup de choses mais change certaines qu’il aurait fallu conserver. Au niveau visuel c’est incroyable et je tire mon chapeau à toutes les personnes ayant travaillé dessus. Mais les chansons, les voix françaises et parfois le manque de fluidité dans les expressions des animaux ne m’ont pas convaincue.

Bonnes surprises pour :

Crawl. Car je suis fan d’Alexandre Aja mais ces derniers films étaient pour moi en-dessous de ce à quoi il nous avait habitués. Crawl maintient le suspense de bout en bout et montre de superbes prises de vues de la Floride. J’ai été heureuse de retrouver le réalisateur (avec Grégory Levasseur et Sam Raimi à la production) pour ce nouveau long-métrage.

Spider-Man Far From Home. Car je m’attendais à quelque chose d’affreux. J’adorais Tobey Maguire, j’ai réussi à apprécier Andrew Garfield, mais j’ai vraiment du mal avec ce dernier Spiderman et les autres personnages. – Rendez-nous James Franco !! – Pour autant, on voit que les réalisateurs assument mieux le fait que leur super-héros ne soit qu’un adolescent et j’ai pris plaisir à voir ce « Spiderman en vacances » qui m’a renoué avec la franchise.

Annabelle 3. Toujours fan de James Wan, je pensais que la licence Annabelle allait commencer à se tarir. Que nenni ! Sans être à la hauteur de Conjuring au même le second Annabelle qui m’avait bluffée niveau photographie, ce dernier opus fait son job et nous permet de continuer à bénéficier de films d’horreur de qualité au cinéma.

La plupart des longs-métrages cités ci-dessus se retrouvent également dans la liste dressée par le blogueur Gommahan concernant ses coups de coeur du mois :

Excellent :
So Long, My Son
Le film chinois de Wang Xiaoshuai nous offre une fresque familiale, politique (loi de l’enfant unique dans la Chine contemporaine) et sociale bouleversante. Entre résiliation, peur, culpabilité et infidélité, le film nous frappe avec ses émotions. Une narration intelligente, un casting excellent et une mise en scène formidable avec des lents panoramiques intenses. Seul petit hic perso : les 3h que je n’adhère toujours pas. Pour moi, c’est beaucoup trop même quand le film est génial.

Très bon :
-Le Roi Lion qui m’a complètement conquis alors que j’étais sceptique. Visuellement, c’était magnifique avec des images en synthèses et de la CGI au top. Les décors, les mouvements et la modélisation des personnages fantastiques. Un doublage VF de grande qualité. Je ne met pas dans la partie excellent juste parce que le réalisme assumé par Disney a rendu moins fort le caractère émotionnel de l’oeuvre.

Bon :
-Yesterday qui est un bon feel good movie bien British avec un Himesh Patel au top et la surprise Ed Sheeran. Une mise en scène vraiment chouette. On ressort avec les musiques des Beatles dans la tête donc bon moment.
-Spider-Man Far From Home amène un vent de fraîcheur et de légèreté après un Avengers Endgame long et costaud. J’adore la version Spider-Man de Tom Holland. Zendaya est ravissante et Jake Gyllenhaal a été une nouvelle fois épatant. Le film est peut-être un peu trop léger car j’ai jamais senti un véritable danger sauf dans la scène post-générique.

En parlant de Spider-Man : Far From Home, Angélique n’a pas du tout été convaincue par cette nouvelle aventure de l’Homme-Araignée :

Parmi mes déceptions de ce mois de Juillet, celle qui me reste en travers de la gorge reste Spider-Man : Far From Home, qui ne rend pas honneur au super-héros. Alors que l’on aurait pu croire que l’après Avengers : Endgame nous permettrait de donner un peu plus d’épaisseur au MCU, ici tout est une fois encore tourné au ridicule.

La tragédie qui clôturait Endgame promettait un opus plus sombre pour Spider-Man mais dès le début, l’humour prend le bas sur le drame. Si le passage en revue des conséquences d’Avengers est vite balayé, nous passons plus de temps à nous intéresser aux amourettes d’une bande d’adolescents plutôt que mettre en avant notre homme-araignée. 

Direction des vacances autour de l’Europe et des blagues potaches qui font de Far From Home une comédie et l’action se fait longtemps d’attendre. J’aurais préféré voir Peter Parker plus tourmenté que cela et prêt à passer à l’étape supérieure concernant son destin super-héroïque plutôt que de se consacrer à sa vie amoureuse. Tom Holland n’a pas encore de matériel assez solide pour s’imposer en Spider-Man mais vu la fin du film, on est en droit d’espérer à un changement drastique, ce qui serait plus que positif.

Heureusement que le S.H.I.E.L.D. et Mysterio sont là pour maintenir un tant soit peu le bateau à flot et délivrer quelques scènes d’actions et des surprises. Il est temps pour Peter et ses amis de mûrir pour le bien de la franchise, qui est bien trop légère depuis l’arrivée du personnage dans le MCU. Un opus à oublier pour ma part, je ne retiens que la scène post-générique qui attise la curiosité.

Quant à la nouvelle version du Roi Lion, elle n’a pas conquis tout le monde, comme le prouve la mini-critique d’Annabelle :

Le Roi Lion de Jon Favreau fut ma déception du mois de juillet. De base je ne comptais pas le voir mais une sortie en famille me fit découvrir cette version.
Certes les animaux sont très réalistes , très beaux et certains bien moins mignons que leur version animée mais cela permet aux petits mais aussi aux grands de voir à quoi correspond les animaux de la version animée.
Des scènes et des dialogues que je juge inutiles ont été ajouté au film allongeant le temps de ce dernier à 1h58 contre 1h29 pour celui de 1994, de plus, en plus de la 3D inutile (une fois encore) le film est plus sombre et je trouve que cela n’est pas convenable si l’on vient
avec des enfants en bas âge car outre les scènes de combats, les personnages tels que Scar et les hyènes ajoutent de la froideur et de la terreur.
Passons à la VF qui n’est pas exceptionnelle, Timon et Pumbaa sont très fun et sont le point positif du film, leur duo fonctionne du tonnerre, je ne peux pas en dire autant de Simba et
Nala. Peu d’émotion émane de ce couple royal, ils chantent bien c’est tout, on ne peut pas dire que l’on soit attachés à eux…
Simba jeune est devenu insupportable quant à Nala jeune, elle a perdu son courage d’antan.
En ce qui concerne Scar je suis très déçue par la prestation du doubleur car nous ne ressentons pas le sarcasme ambiant qui faisait de Scar dans la version animés un méchant hors normes et très drôle (de moins point de vue). Dans cette version nous avons
l’impression que c’est un méchant aigri, froid et nous ne ressentons pas une once de sympathie pour lui, et quel drame pour la version “Soyez prêtes” qui est pourtant une chanson extraordinaire. S’il y avait bien une chanson à ne pas changer c’était bien celle-ci.
Mention spéciale pour la chanson de fin qui est exceptionnelle, merci Elton !

Passons à la rétrospective de Céline sur les longs-métrages qu’elle a visionné ce mois-ci (Ibiza d’Arnaud Lemort, Yves de Benoît Forgeard, Anna de Luc Besson) :

Jusqu’ici cet été, nous n’avons pas été gâtés par le cinéma français qui ne s’est pas du tout démarqué de la concurrence.

Tout d’abord avec Ibiza, qui entraîne Christian Clavier sur l’île où la fête est reine et qui se contente du choc des générations et des clichés sur les jeunes (drogue, sexe). Un scénario creux qui se repose avant tout sur les mimiques habituelles de l’acteur qui en fait des tonnes et éclipse ses camarades à commencer par Mathilde Seigner. Aussitôt vu, aussitôt oublié, la bonne humeur n’est pas au rendez-vous.

Avec Yves, qui nous expose les dangers liés aux nouvelles technologies, on pensait tenir une comédie caustique mais en se centrant trop sur le personnage de William Lebghil qui n’est pas intéressant à suivre, le film de Benoît Forgeard se cherche trop longtemps alors que le sujet était en or. Heureusement la dernière partie de l’intrigue délivre enfin ce que l’on était en droit d’attendre avec une critique de la société de consommation, ses dérives et la place consacrée à l’IA mais au final, cela reste trop peu pour réellement convaincre.

Terminons avec un véritable navet, Anna de Luc Besson, qui sonne le glas pour le réalisateur. Après avoir tenté maladroitement d’adapter Valérian, il se vautre totalement dans un énième film d’espionnage qui recycle ses précédentes œuvres, on pense notamment à Nikita, mais sans aucune inspiration. Intrigue basique qui se veut ambitieuse et tentatives malheureuses de nous surprendre sans jamais y parvenir, font d’Anna un film à la limite de la parodie. La transparence de Sasha Luss n’aide pas à nous investir à la vie de la Matrioshka et à ses motivations et l’on se demande ce que sont allés faire Helen Mirren, Cillian Murphy et Luke Evans dans cette galère.

Quant à Thibaut, il a aimé la légèreté de Premier De La Classe réalisé par Stéphane Ben Lahcene :

Voici ma critique pour Juillet :

« Premier de la classe » avec Michèle Laroque, Thomas VDB, Nicole Ferroni… : dans une ambiance de vacances, une comédie qui fait régner un air détendue et sans prise de tête. Alors après la piscine ou la plage, on va voir ce film et on rigole bien ! Mention spéciale aux seconds rôles.
« Abou, 14 ans, fait la fierté de son père. Contrairement à ses 3 frères, il est « 1er de sa classe ». Enfin, c’est ce qu’il fait croire. En vérité, Abou est surtout le roi du mensonge et du bulletin truqué!
Quand arrive la première réunion parents-profs, il va monter le plus gros mytho de sa vie : recruter des faux profs parmi ses connaissances du quartier pour faire face à son vrai père, pendant que ses vrais profs rencontreront son faux père. Ça devrait être facile…en théorie! »


Merci à vous six pour votre participation, si d’autres personnes veulent rajouter leurs avis, aucun soucis, envoyez-les moi par mail à l’adresse suivante : seriesdefilms@hotmail.com et vous serez ajoutés à l’article.

Vous pouvez laisser soit votre nom/prénom ou votre pseudo avec votre avis/critique, ainsi les gens pourront vous reconnaître 😉

2 réflexions sur “[Cinéma] Vos coups de coeur/déceptions de Juillet 2019

  1. Pingback: [Cinéma] Quels sont vos coups de coeur / déceptions du mois d’Août ? Partagez-les sur SeriesDeFilms ! | seriesdefilms

  2. Pingback: [Cinéma] Vos coups de coeur/déceptions d’Août 2019 | seriesdefilms

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s