[Critique] Game Night, pris au jeu

Passés de scénaristes à réalisateurs (ils ont notamment co-écrit Comment Tuer Son Boss ? et Spider-Man : Homecoming), le duo Jonathan Goldstein et John Francis Daley rempile derrière la caméra, trois ans après leur galop d’essai Vive Les Vacances. Dans Game Night, qui comprend au casting Jason Bateman, Rachel McAdams, Kyle Chandler ou encore Jesse Plemons, nous suivons un groupe d’amis qui aime se retrouver régulièrement pour des soirées-jeux sauf que leurs habitudes vont être bouleversées lorsqu’ils vont s’essayer à une murder-party plus vraie que nature…

Jonathan Goldstein et John Francis Daley ont-ils réussi à gagner des points avec cette soirée jeux ? La réponse est oui puisqu’ils sont parvenus avec Game Night à nous divertir avec cette comédie teintée d’action.

Certes nous ne tenons pas la comédie de l’année, l’humour ne fait pas mouche à tous les coups mais on peut saluer qu’il ne verse jamais dans la vulgarité ou dans le scabreux, nous sommes le plus souvent dans le comique de situation ou dans la recherche du bon mot. Et sur ce point le scénario de Mark Perez se montre inspiré par son thème puisque les métaphores ou références au monde du jeu de société/jeu d’arcade sont légion, c’est très bien pensé.
Là où Game Night nous surprend, c’est dans sa volonté de mélanger les genres et de nous entraîner vers un thriller, complètement décalé bien entendu, avec cette murder party qui ne va cesser de nous réserver des retournements de situations, dont certains que l’on ne voyait pas venir et sur ce point le film réussit son pari. Vrai/faux enlèvement ? Vrais/faux ravisseurs ? Vraie/fausse arme à feu ? Game Night s’amuse à brouiller les pistes et tout comme les personnages, on se prend au jeu.

Ne pas se fier aux apparences est le mot d’ordre du long-métrage et cela touche également les storylines secondaires avec les différentes histoires de couples et la relation fraternelle entre les personnages de Max (Jason Bateman) et Brooks (Kyle Chandler), qui est l’élément déclencheur des événements puisque c’est ce dernier qui décide d’épater les autres avec un nouveau genre de soirée jeux. C’est d’ailleurs la sous-intrigue la plus intéressante à suivre avec celle de Max et Annie (Rachel McAdams). Celles des autres duo prêtent tout de même à sourire mais sont vite expédiées scénaristiquement parlant. Concernant les personnages secondaires, celui de Gary, interprété par Jesse Plemons, est celui qui sort le plus du lot avec quelques surprises à la clé.

Toute cette petite troupe est menée par un couple Jason Bateman/ Rachel McAdams au diapason, les deux sont rompus au genre et jouent comme souvent des personnages sympathiques débordés par le chaos ambiant. Les autres duos formés par Lamorne Morris, Kylie Bunbury, Billy Magnussen et Sharon Horgan n’arrivent pas à s’imposer mais heureusement l’alchimie entre tous ces acteurs parvient à nous faire croire en ce groupe d’amis. Parmi le reste du casting, Kyle Chandler prend plaisir à rouler des mécaniques en frère prétentieux aimant rabaisser son cadet et Jesse Plemons semble habiter par le personnage de Gary, qui sait instaurer le malaise, ce qui n’est pas pour déplaire au spectateur. Enfin revoir Michael C. Hall au cinéma, même pour un rôle minime, fait toujours plaisir.

Jonathan Goldstein et John Francis Daley prennent leur marque derrière leur caméra et la réalisation est mieux maîtrisée que dans Vive Les Vacances, les deux hommes arrivant à instaurer du rythme et laissant la caméra virevolter à quelques moments notamment lors des séquences de courses-poursuites mais surtout lors d’un plan séquence inspiré.

Game Night est une agréable comédie à regarder durant une soirée entre amis, à défaut d’avoir des jeux de sociétés bien sûr. Le film est un mélange des genres où l’humour noir fait rage de même que les rebondissements. Nous assistons à une murder party des plus improbables, ce qui fait le charme du long-métrage avec des acteurs, Jason Bateman et Rachel McAdams en tête, qui prennent un malin plaisir à se mettre dans des situations déjantées. Tout comme eux nous nous prenons au jeu.

game-night-review

©Warner Bros

 

4 réflexions sur “[Critique] Game Night, pris au jeu

      • Pas mal de boulot technique sur ce qui était censé être une simple comédie, ça lui permet quand même de se distinguer de pas mal d’autres films du genre. Bon après, je regarde très peu de films, je me rends pas compte si ça se fait de plus en plus ou non, j’avoue, mais ça a contribué à mon agréable surprise 🙂

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s