Les adaptations de jeux-vidéos ont le vent en poupe sur le petit écran, un engouement qui se confirme depuis quelques années, avec l’émergence de projets basés notamment sur les franchises Halo et The Last Of Us, respectivement pour la plateforme Paramount + et HBO.

Netflix n’est pas en reste, ce que les amateurs ont pu constater avec la série The Witcher qui est certes dérivée de la saga littéraire éponyme d’Andrzej Sapkowski (titrée Le Sorceleur en France) mais qui est avant tout connu du grand public grâce à sa trilogie vidéoludique portée sur consoles par CD Projekt et éditée par Atari de 2007 à 2015. Le succès de la première saison du show, supervisé par Lauren Schmidt Hissrich a d’ailleurs donner des idées à la plateforme de streaming puisqu’un spin-off, intitulé The Witcher : Blood Origin est déjà en développement.

Avec la certitude d’attirer une certaine fan-base, Netflix va donc poursuivre sur sa lancée et va s’attaquer à un titre culte dans le monde du jeu-vidéo, celui de Resident Evil.

En vingt-sept ans, la création de Capcom a fait preuve d’une popularité constante, avec une multitude d’opus développés, que ce soit sur consoles de salon ou portables. L’intérêt du public pour ce survival horrifique, qui aura fait sursauter plus d’un joueur, a rapidement capté l’attention du grand écran.

Ainsi, de 2002 à 2017, la société Constantin Film a produit sept longs-métrages issus de la franchise, dont six portés par Milla Jovovich et mis en scène par son mari Paul W.S. Anderson – avant un reboot sorti l’automne dernier. S’ils n’ont pas été du goût de tous, ces oeuvres ont tout de même rapporté près de 1,2 miliard de dollars de recettes. Notons que de son côté, Capcom a également sorti trois films d’animation, mieux appréciés des critiques.

En parlant de Constantin Film, c’est cette dernière qui est à l’origine de cette fameuse série Resident Evil. Supervisée par Andrew Dabb, qui a officié sur Supernatural, celle-ci sera composée de huit épisodes et nous entraînera à New Raccoon City, pour nous raconter deux histoires parallèles qui mettront en lumière les mystérieux agissements d’Umbrella Corporation et les conséquences de leurs exactions pour le monde entier – comme en témoigne ses premières images.

Teaser

Bande annonce

Lors de l’annonce de cette adaptation, un premier synopsis avait été révélé sur la toile, nous présentant les principaux personnages et enjeux qui vont nous tenir en haleine durant cette première saison.

Première timeline : Les sœurs Jade et Billie Wesker, âgées de 14 ans, sont transférées à New Raccoon City, une ville industrielle et corporative. Un choix qui leur est imposée alors qu’elles entrent dans la période de l’adolescence. Plus elles y passent de temps, plus elles se rendent compte que cette ville est plus qu’il n’y paraît et que leur père pourrait leur cacher de sombres secrets. Des secrets qui pourraient détruire le monde.

Deuxième timeline : Plus d’une décennie plus tard, il reste moins de quinze millions de personnes sur Terre. Et plus de six milliards de monstres – des personnes et des animaux infectés par le virus-T. Jade, qui a maintenant trente ans, lutte pour survivre dans ce nouveau monde, tandis que les secrets de son passé – sur sa sœur, son père et elle-même – continuent de la hanter.

L’ombre d’Albert Wesker, protagoniste clé connu des amateurs de la série vidéoludique, va donc planer sur cette nouvelle incursion dans l’univers de Resident Evil, qui comprend au casting Lance Reddick, Ella Balinska, Tamara Smart et qui sera à découvrir le 14 juillet sur Netflix. Un projet qui enthousiasme son shworunner et producteur exécutif Andrew Dabb, qui avait déclaré en 2020 à The Hollywood Reporter :

« Resident Evil est mon jeu préféré de tous les temps. Je suis incroyablement excité à l’idée de raconter un nouveau chapitre de cette histoire incroyable et de présenter la toute première série Resident Evil aux abonnés Netflix du monde entier. Pour chaque type de fan de Resident Evil, y compris ceux qui nous rejoignent pour la première fois, la série sera complète avec beaucoup de vieilles connaissances, et certaines choses (sanglantes et complètement folles)que les gens n’ont jamais vues auparavant. »

Espérons désormais que cette version télévisée de Resident Evil redore le blason de la franchise, qui vient de faire face à un revers sur grand écran avec Welcome To Raccoon City, qui n’a pas attiré les foules ni ravi les critiques.

1 commentaire »

Laisser un commentaire