Cette semaine du 6 au 12 avril, nous pouvions découvrir dans les salles Qu’est ce qu’on a tous fait au bon Dieu ? de Phillipe de Chauveron, En Même Temps de Benoît Delépine et Gustave Kervern, Les Bad Guys de Pierre Perifel, Inexorable de Fabrice du Welz, Contes du hasard et autres fantaisies de Ryūsuke Hamaguchi, À La Folie de Audrey Estrougo, Abuela de Paco Plaza, O Fim do Mundo de Basil Da Cunha, Sais-tu pourquoi je saute ? de Jerry Rothwell ou encore Libertad de Clara Roquet. Sur ces dix nouveautés, deux sont parvenues à se frayer un chemin vers le haut du classement. Lesquelles ? Analysons les chiffres.

Pour leur retour sur le devant de la scène, les Verneuil voyaient les choses en grand avec une réunion de famille(s) XXL, qui a attiré la curiosité si l’on en croit l’arrivée de Qu’est-ce qu’on a tous fait au bon Dieu ? sur la plus haute marche du podium, détrônant de ce fait Sonic 2, précédent tenant en titre du trône.

Pour son démarrage le troisième et dernier volet de saga piloté par Philippe de Chauveron a attiré 874 683 spectateurs dans les salles obscures, ce qui est un très bon résultat par les temps qui courent. Par contre, la comparaison avec ses prédécesseurs est moins glorieuse, Qu’est-ce qu’on a encore fait au bon Dieu ? ayant engrangé 2 153 093 entrées pour sa première semaine d’exploitation tandis que Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu ? en avait amassé 1 680 249.

Au final, ce lancement de l’ultime opus de la franchise ‘Au Bon Dieu’ s’avère en demi-teinte dans le sens où il est déjà acquis qu’il n’atteindra jamais le niveau des deux précédentes mésaventures du clan Verneuil, semblant se diriger – si le maintien est au rendez-vous – vers les deux millions d’entrées (on rappelle que ses camarades de jeu ont atteint chronologiquement le seuil des 12M puis des 6M).

Confronté à Christian Clavier, Chantal Lauby et consorts, Sonic 2 bat de l’aile, se voyant délogé de sa première place pour mieux piquer du nez vers la deuxième.

Avec la concurrence frontale de Qu’est-ce qu’on a tous fait au bon Dieu ?, la seconde aventure cinématographique du célèbre hérisson bleu – mis en scène par Jeff Fowler – a vu sa fréquentation chuter de 46%, réunissant 403 586 curieux au cinéma. Un score lui permettant de franchir la barre du million et de totaliser 1 152 958 entrées en l’espace de quinze jours – ce qui est très bon même si en-deçà de sa précédente incursion sur grand écran, qui atteignait les 1 412 523 spectateurs au même stade d’exploitation.

S’il a bien ralenti la cadence, Sonic 2 devrait pouvoir profiter des vacances scolaires pour coller au train de son prédécesseur, qui avait été découvert par 2 113 220 personnes en 2020 – et pourquoi pas l’égaler ou mieux encore le dépasser sur la ligne d’arrivée.

L’autre nouveauté à avoir réussi l’exploit de s’imposer sur le podium est Les Bad Guys, qui a pu commettre ses méfaits en toute impunité sur la troisième et dernière marche.

Pour ses débuts sur le sol français, le film d’animation de Pierre Perifel a rassemblé 259 472 spectateurs devant les écrans, ce qui constitue un lancement dans la moyenne basse des productions DreamWorks. Lorsque l’on effectue la comparaison avec les deux longs-métrages du studio sortis l’année dernière, ce résultat est supérieur à Spirit : L’Indomptable – découvert par 118 045 personnes lors de sa première semaine – mais inférieur à Baby Boss 2 : Une Affaire De Famille, qui avait pour sa part obtenu 362 162 entrées pour son lancement.

S’il ne démarre pas sur les chapeaux de roues, on peut espérer que Les Bad Guys saura tenir la route sur la durée, pouvant réunir petits et grands en cette période de vacances.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s