Disparu des radars depuis une dizaine d’années, après avoir repris le chemin de l’animation pour les besoins du programme jeunesse sous-titré L’École de la peur, Casper alias le revenant le plus sympathique de la pop culture, s’apprête à revenir hanter le petit écran – comme nous le révèle le site américain Deadline.

S’il s’est aventuré dans les domaines du septième et du neuvième art (la bande dessinée) au cours de sa carrière, le gentil fantôme s’est avant tout épanoui sur ce médium, lieu de sa naissance. En effet, au milieu des années 1940, Joe Oriolo et Seymour Reit ont donné vie à Casper, mis à l’honneur dans des courts-métrages pour les besoins de Famous Studios, succursale de la Paramount Pictures. Le point de départ d’une odyssée durant depuis maintenant plus de quatre-vingt ans, ponctuée de succès, avec à la clé de nombreuses séries et un long-métrage qui aura bercé la génération 90’s – et donné lieu à une franchise, en s’enrichissant de trois Direct To Video, à la qualité discutable il est vrai. D’ailleurs, tout comme cette adaptation réalisée par Brad Silberling en 1995 (et ses suites dérivées), le projet que nous allons évoquer aura la particularité d’être en live-action.

Développé pour la plateforme Peacock et co-produit par UCP – division d’Universal Studio Group – et DreamWorks Animation. la prochaine version télévisée de Casper sera chapeautée par Wu Kay-yu, qui a notamment travaillé sur Hannibal, The Flash et à qui est à l’origine show coréen The Corpse Bride (créé pour Netflix). Se voulant une relecture plus sombre de la mythologie initiée par Oriolo et Reit, cette future série est présentée comme une histoire de passage à l’âge adulte explorant la signification d’être en vie. Penchant vers une tonalité plus adulte, cette nouvelle itération se centrera sur l’arrivée d’une famille au sein de la petit ville d’Eternal Falls, ce qui – pour Casper – sera le point de départ d’une mystérieuse quête pour percer à jour d’obscurs secrets enfouis sous la terre depuis plus d’un siècle.

Un synopsis pour le moins flou pour le moment, mais nul doute que nous en apprendrons davantage d’ici peu. Ce qui est intéressant dans cette annonce est le choix d’un angle orienté davantage vers le côté horrifique propre au folklore fantasmagorique – un aspect touché du doigt dans le film porté par Bill Pullman et Christina Ricci, avec quelques effets saisissants pour ceux l’ayant découvert à l’époque de sa sortie (souvenirs, souvenirs…). De quoi espérer des facéties pour le moins glauques de la part du trio maléfique formé par Crado, Bouffi et Teigneux, les oncles de ce malheureux Casper. Enquête paranormale à suivre.

© Universal Pictures

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s