Cette semaine du 5 au 11 janvier, nous pouvions découvrir dans les salles obscures 355 de Simon Kinberg, En Attendant Bojangles de Regis Roinsard, Licorice Pizza de Paul Thomas Anderson, Mes frères et moi de Yohan Manca, Twist À Bamako de Robert Guédiguian, Rosy de Marine Barnérias, Residue de Merawi Gerima, Marché noir de Abbas Amini, J’étais à la maison, mais… d’Angela Schanelec. Sur ces neuf nouveautés, une seule est parvenue à se frayer un chemin vers le trio de tête. Laquelle ? Analysons les chiffres.

Les semaines se suivent et se ressemblent pour Spider-Man : No Way Home qui, sans surprise, domine le box office français avec une agilité déconcertante, trônant toujours sur la plus haute marche du podium.

Malgré tout, le troisième opus solo du Spidey made in MCU – mis en scène par Jon Watts – montre des signes de faiblesses, perdant 49% de sa fréquentation et n’attirant plus que 516 117 spectateurs. Assez pour lui permettre de franchir un nouveau palier, celui des 6M, le long-métrage totalisant désormais 6 134 069 entrées et ce en moins d’un mois – ce qui est tout bonnement excellent. Du jamais vu depuis La Reine Des Neiges II sorti à l’automne 2019. Au niveau des différentes franchises consacrées à l’homme-araignée, cet épisode devrait dépasser d’ici peu Spider-Man 3 (6 336 433) puis Spider-Man (6 459 120).

Comme à peu près partout dans le monde, Spider-Man : No Way Home survole la concurrence et affole les compteurs. Jusqu’où va se hisser notre super-héros ? La barre des 7M est-elle atteignable ? Suspense.

Si Spider-Man ne laisse que peu de place à ses adversaires, notons qu’une nouveauté est parvenue à tirer son épingle du jeu. À savoir En Attendant Bojangles, qui a suscité la curiosité du public et s’est frayer un chemin jusqu’à la deuxième marche.

L’adaptation du roman éponyme d’Olivier Bourdeault, mise en scène par Régis Roinsard, a été découvert par 228 476 curieux en salles, ce qui en fait un démarrage en demi-teinte. Si ce score est fait quasiment jeu également avec le box office du réalisateur, Les Traducteurs, qui avait terminé sa carrière avec 279 035 entrées, nous restons en-deçà des débuts de Populaire – première collaboration entre Régis Roinsard et Romain Duris (406 295 spectateurs pour son lancement).

Si le pas de danse reste timide, En Attendant Bojangles a le mérite de surnager à un période où beaucoup de productions ont coulé – mais il va falloir tenir un moment sur la piste pour que la casse soit limitée financièrement parlant (son budget est estimé aux alentours de 12M€).

Face au tandem Romain Duris/Virginie Efira, Tous En Scène 2 se voit relégué au second plan, perdant une place pour se retrouver en quête de peloton et refermer le podium.

Pour sa troisième semaine d’exploitation, le film d’animation réalisé par Garth Jennings et Christophe Lourdelet voit sa fréquentation s’écrouler – celle-ci chutant de 65% – ne récoltant plus que 214 864 entrées. Ce qui est assez pour lui permettre de franchir le seuil des 2M, avec un box office s’élevant à 2 002 446 spectateurs. Un résultat satisfaisant car restant proche de la trajectoire de son prédécesseur, découvert par 2 081 742 personnes au même stade.

Sous le feu des projecteurs, Tous En Scène 2 s’en sort donc avec les honneurs et fait office d’outsider au milieu de cette rude concurrence. S’il sera peut être difficile de faire aussi bien que le premier opus, qui avait terminé sa carrière avec 3 526 954 entrées, ce millésime 2021 d’Illumination saura tenir tête à Encanto : La Fantastique Famille Madrigal (2 436 504) dans le domaine de l’animation.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s