Ce week-end du 4 au 6 Juin, le public américain pouvait découvrir dans les salles obscures Conjuring 3 : Sous L’Emprise Du Diable de Michael Chaves, Spirit : L’Indomptable d’Elaine Bogan et Ennio Torresan, Witnesses de Mark Goodman, Ondine de Christian Petzold ainsi que All Light, Everywhere de Theo Anthony. Sur ces cinq nouveautés, une seule est parvenue à s’imposer dans le trio de tête. Laquelle ? Découvrons-le en analysant les chiffres.

Nous y sommes, la saison estivale est lancée avec l’arrivée progressive de blockbusters, ce qui a de quoi redonner un petit coup de pep’s au box office US qui en avait bien besoin après une petite accalmie. Ainsi, après Sans Un Bruit 2, c’est au tour de Conjuring 3 : Sous L’Emprise Du Diable de faire frissonner le public sur la plus haute marche du podium.

Pour son premier week-end d’exploitation, ce nouvel opus de la saga horrifique – mis en scène par Michael Chaves – a récolté 24M$, ce qui en fait le démarrage le plus faible de la trilogie originelle initiée par James Wan. Les deux précédents volets avaient en effet amassé 41,8M$ et 40,4M$ en 2013 et 2016. Par contre, si nous faisons la comparaison avec tous les films de cet univers partagé, ce score est supérieur à celui d’Annabelle : La Maison Du Mal (20,2M$).

Exploité dans quelques territoires pour le moment (il débarquera ce mercredi en France), Conjuring 3 : Sous L’Emprise Du Diable voit ses recettes atteindre les 57,2M$ dans le monde, ce qui est un très bon début de carrière étant donné que son budget n’est que de 39M$. Sa disponibilité sur HBO Max devrait également l’aider à augmenter son profit, même si – comme vous le savez – la plateforme ne communique jamais de chiffres.

Après avoir réalisé un démarrage monstrueux le week-end dernier avec l’effet du Memorial Day, Sans Un Bruit 2 a perdu en puissance, se voyant rétrogradé en deuxième position mais continue de faire des ravages financièrement parlant.

Le long-métrage de John Krasinski a tout de même vu sa fréquentation chuter de 59% mais cela ne l’a pas empêché d’amasser 19,5M$ lui permettant ainsi de totaliser 88,6M$ et ce en seulement dix jours, indiquant ainsi que ce sera très prochainement la première production a dépassé la barre fatidique des 100M$ dans ce monde post COVID-19. Par contre si on le compare à son prédécesseur, l’écart se creuse doucement puisque Sans Un Bruit avait atteint ce seuil des 100M$ mais cela reste très satisfaisant vu ce contexte de reprise.

Exploité dans une dizaine de territoire pour le moment (il sortira le 16 Juin en France), Sans Un Bruit 2 voit ses recettes s’élever à près de 138,6M$, ce qui est tout simplement excellent puisque son budget, estimé à 61M$, a déjà été doublé. Vu ce succès, on comprend aisément que Paramount Pictures souhaite prolonger l’aventure avec un spin-off, qui sera écrit/réalisé par Jeff Nichols et qui est déjà planifié pour Mars 2023.

Avec un attrait certain du public pour l’horreur des derniers temps, Emma Stone doit battre en retraite et se rapproche déjà de la sortie du podium avec Cruella, qui trébuche de la deuxième à la troisième marche.

L’origin story de la méchante attitrée des 101 Dalmatiens, mise en scène par Craig Gillespie, a perdu 47,7% de sa fréquentation comparé à son premier week-end d’exploitation, se traduisant de ce fait par l’ajout de 11,3M$ à son box office qui se hisse maintenant à 43,6M$. Un bon résultat pour Disney dans ce monde post-coronavirus, étant proche de dépasser la carrière de Raya Et Le Dernier Dragon, qui a engrangé 53,5M$ il y a peu. Pour le réalisateur, les voyants sont également au vert puisque son premier film, Moi, Tonya avait terminé sa carrière avec 30M$ en 2017.

Sorti dans une large sélection de pays, Cruella – qui arrivera le 23 Juin chez nous – amasse à ce stade 87M$ de recettes sur la surface du globe, pour un budget qui serait estimé à près de 200M$ selon les experts, ce qui sera difficile à rentabiliser. En plus de son exploitation en salles, cette nouvelle adaptation live est disponible sur Disney + (sur le sol US uniquement) en Accès Premium, ce qui devrait permettre au studio de grapiller une somme conséquente d’argent et de limiter les pertes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s