Quatre ans après Les Heures Sombres, il enfin temps pour le public de découvrir le prochain long-métrage du réalisateur Joe Wright à savoir l’adaptation du roman La Femme À La Fenêtre écrit par A. J. Finn, qui se fait attendre depuis près d’un an et demi, sortant du placard dans lequel il était enfermé par Netflix, qui vient d’en dévoiler sa bande annonce.

Alors que nous aurions dû le découvrir en Octobre 2019 sur grand écran, La Femme À La Fenêtre a tout d’abord été repoussé par The Walt Disney Company suite aux premières projections test du film – le dernier estampillé Fox 2000 Pictures pour l’anecdote – qui a mené à une série de reshoots. Puis coronavirus oblige, ce thriller psychologique porté par Amy Adams a purement été écarté du calendrier de 2020 alors qu’il était programmé pour Mars. Il a fallu attendre son rachat par Netflix pour espérer découvrir un jour ce que ce long-métrage nous réserve.

Prévu pour le 14 Mai sur la plateforme streaming, La Femme À La Fenêtre s’inspire du maître du suspense puisqu’à la vue de ces images on ne peut que penser à Fenêtre Sur Cour. Dans un style hitchockien nous suivons ainsi Anna (Adams) une psychiatre atteinte d’agoraphobie trouvant refuge dans son observation du monde extérieur, bien à l’abri dans son logement. Sauf que lorsque cette dernière est le témoin de ce qui semble être le meurtre de sa voisine, Jane Russell, son petit cocon va voler en éclats…

La santé mentale de notre héroïne va se fragiliser alors que le sens des réalités se délite et l’entraîne dans une spirale infernale. Qu’à vraiment vu Anna ? Qui est Jane Russell ? Deux questions qui devraient nous tenir en haleine d’un bout à l’autre du long-métrage, qui réunit un sacré casting puisque Amy Adams est entourée de Julianne Moore, Gary Oldman, Jennifer Jason Leigh, Anthony Mackie, Wyatt Russell et Brian Tyree Henry.

Netflix

Synopsis :

Psychologue pour enfants, le Dr Anna Fox, agoraphobe, vit recluse dans sa maison de New York et passe le plus clair de son temps à regarder de vieux films et à espionner ses voisins. Elle se lie cependant d’amitié avec Jane Russell, qui vient d’emménager avec sa famille dans l’immeuble d’en face. Sa vie bascule lorsqu’un soir, regardant une fois de plus par sa fenêtre, Anna aperçoit chez les Russell quelque chose qu’elle n’aurait jamais dû voir, au point de soupçonner son voisin d’avoir fait disparaître Jane… Mais comment prouver le bien-fondé de ces allégations quand tout le monde vous fait douter de votre raison et que les apparences semblent trompeuses ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s