[Cinéma] Alexandre Aja de retour en France avec le survival O2

Après avoir nagé en eaux troubles avec Crawl, qui avait été un joli petit succès l’été dernier en engrangeant 91,5M$ pour un budget de 13,5M$, le réalisateur Alexandre Aja clôt sa parenthèse américain, débutée il y a dix-sept ans, s’apprêtant à faire son retour sur le sol français pour sa prochaine mise en scène.

Après s’être initié à l’horreur avec Haute Tension, son second long-métrage sorti en 2003, ce dernier s’est rapidement fait un nom en s’immergeant totalement dans ce genre, traversant l’Atlantique pour réaliser le remake de La Colline Des Yeux. Traçant son sillon aux Etats-Unis, avec entre autres Mirrors, Horns, sans oublier la nouvelle version de Piranhas, Alexandre Aja a su durer à Hollywood, s’essayant même à d’autres horizons avec notamment La 9ème Vie De Louis Drax, thriller fantastique qui fût malheureusement un échec en 2015.

Le réalisateur a su rebondir avec Crawl, produit par Sam Raimi et ce regain d’intérêt pour son cinéma n’a pas échappé à Netflix, qu’il l’a attiré dans ses filets. En effet, son prochain film sera pour la plateforme streaming et marquera la troisième production française d’Aja. Intitulé O2, le long-métrage est le premier projet notable de Getaway Films, la toute nouvelle société de production fondée l’année dernière par Vincent Maraval, Brahim Chioua, co-fondateurs de Wild Bunch, et Noëmie Devide.

Comprenant au casting Mélanie Laurent, Mathieu Amalric et Malik Zidi, ce survival se centre sur une jeune femme amnésique, se réveillant dans une unité de cryogénie. Enfermée dans un caisson de la taille d’un cercueil et à court d’oxygène, notre victime va devoir faire travailler sa mémoire pour espérer sortir de ce cauchemar en vie. Le scénario d’O2, écrit par Christie LeBlanc a la particularité d’avoir fait partie de la fameuse ‘Black List’, recensant les scripts les plus appréciés du moment par les professionnels de l’industrie cinématographique, de quoi nous intriguer quant au potentiel de ce thriller s’annonçant anxiogène.

Avec O2, Alexandre Aja fait son retour en France avec un projet alléchant, lui permettant de poursuivre son exploration du genre horrifique. Sa production venant de débuter, on peut espérer une sortie sur Netflix courant 2021.

© Sergej Radović/Paramount Pictures

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s