[Cinéma] Spider-Man tiraillé entre Sony Pictures et Marvel Studios

C’est LA nouvelle qui a fait couler beaucoup d’encre ces derniers jours sur la toile et qui continue de faire du bruit : le divorce entre Sony et Marvel Studios concernant la franchise Spider-Man. SeriesDeFilms revient, à froid, sur les raisons qui ont mené à ce point de non-retour (pour l’instant).

spider-man-marvel-sony

©Sony Pictures

Tout allait pour le mieux pour notre homme-araignée depuis l’accord entre les deux studios en 2015, permettant d’intégrer le personnage au sein du MCU. Si Peter Parker peut rejoindre ses camarades de temps à autres, les futures aventures solo de Peter Parker restaient la propriété de Sony (qui détient les droits de l’univers créé par Stan Lee et Steve Ditko depuis la fin des années 90), entièrement produits par leurs soins mais avec Kevin Feige à la production, Marvel Studios récupérant ainsi 5% des recettes du box office.

Depuis son intégration dans Captain America : Civil War, Spider-Man a effectué un retour très lucratif sous les traits de Tom Holland et en plus de sa participation à Avengers : Infinity War (2,04 milliards de dollars de recettes) et Avengers : Endgame (2,79 milliards de dollars), ses deux films solos, Spider-Man : Homecoming et Spider-Man : Far From Home ont été des succès, récoltant respectivement 880M$ et 1,11 milliards de dollars de recettes dans le monde (ce qui fait de ce dernier le long-métrage le plus rentable de Sony Pictures). Alors que tout allait pour le mieux et que l’avenir semblait radieux suite à cette collaboration réussie, les deux studios viennent pourtant de mettre un terme à celle-ci, semant le trouble quant au futur de notre super-héros arachnéen.

La nouvelle a aussitôt fait grand bruit et le mécontentement des fans a été retentissant, beaucoup en voulant à Sony et des hashtags #SaveSpiderMan ou encore #BoycottSony ont fait leur apparition sur les réseaux sociaux, ces derniers ayant peur d’un énième reboot suite à cette rupture et ne voulant pas voir Tom Holland raccrocher son costume, comme Tobey Maguire et Andrew Garfield.. Si ces appels au boycott sont tout de même exagérés, comment a t-on pu en arriver là ?

Comme on le sait tous, l’argent et le profit règnent en maître à Hollywood. Disney monopolisant le box office et sa puissance augmentant un peu plus encore avec le rachat de 20th Century Fox, l’envie de Sony Pictures de ne pas partager sa part du gâteau concernant sa franchise est compréhensible. Les deux studios ont de toute manière une part égale de responsabilité dans ce divorce si l’on se fie aux informations divulguées.

Selon le site Forbes, Kevin Feige avait proposé à Tom Rothman et Tony Vinciquerra, le grand patron de Sony et son directeur général, de co-financer à hauteur de 50% les futurs opus de la franchise et de récupérer la moitié des recettes que ceux-ci récolteront. Une offre refusée par les deux hommes, ce qui a sonné la fin des négociations, Disney ne faisant aucune autre proposition et ne voulant pas revenir à l’accord initial, qui venait à son terme.

Qu’est-ce que cela signifie pour la suite des aventures de notre super-héros ? Aucun des deux partis ne faisant un pas vers l’autre, Peter Parker ne pourra donc plus interagir avec ses camarades de Marvel Studios et l’ancrage au sein du MCU ne sera plus visible dans les prochains longs-métrages Spider-Man. Alors que Homecoming et Far From Home dépendaient énormément de leur attache à cet univers cinématographique, s’affranchir de cette base va s’avérer être un réel challenge pour les équipes créatives surtout vu la conclusion du dernier opus.
Sorti de la toile Disney, Tom Holland aurait la possibilité de faire son apparition dans le Spider-verse mis en place par Sony Pictures depuis 2018 avec Venom, qui a également été un succès avec 856M$ de recettes (confortant probablement Tom Rothman dans l’idée qu’ils n’ont pas besoin de Disney pour réussir), lui permettant d’avoir le droit à une suite, qui sera mise en scène par Andy Serkis. Avec Morbius en développement, comprenant au casting Jared Leto dans le rôle du surpuissant vampire, Spidey aurait la possibilité d’affronter deux adversaires de taille sur grand écran dans des spin-offs si jamais il ne peut plus faire partie de l’écurie Marvel Studios.

Le départ de Peter Parker au sein du MCU semble en tout cas bel et bien se confirmer si l’on en croit les dernières déclarations de Kevin Feige à la D23 Expo, la convention Disney centrée exclusivement sur les productions de la société aux grandes oreilles. Ce dernier a accordé une interview au site Entertainment Weekly où il annonce qu' »il n’a jamais été question que cela (l’accord concernant Spider-Man) puisse durer éternellement. Nous savions qu’il y avait un temps limité, nous avons raconté l’histoire que nous voulions » et qu’il sera « toujours reconnaissant pour cela. ». Nous n’avons pu désormais plus qu’à voir comment les équipes créatives vont se débrouiller pour effacer tout ce qui liait l’homme-araignée et l’Univers Cinématographique sans que cela ne paraisse forcé et abrupt.

Avez-vous suivi l’affaire ces derniers jours ? Quel est votre avis face à cette situation ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s