Ce week-end du 6 au 8 mai, le public américain pouvait découvrir sur grand écran Doctor Strange in the Multiverse of Madness de Sam Raimi mais également – dans un nombre de salles limité – L’Evènement d’Audrey Diwan, Juste Sous Vos Yeux de Hong Sang-Soo ainsi que Lux Æterna de Gaspar Noé. Parmi ses quatre nouveautés, une est parvenue à se hisser en tête du classement sans grande difficulté. Laquelle ? Analysons les chiffres.

Prenant la suite de The Batman, sorti en mars dernier, Doctor Strange in the Multiverse of Madness vient apporter une nouvelle preuve de la suprématie du genre super-héroïque – qui s’est accentuée depuis la pandémie – ce dernier ne laissant aucune chance à la concurrence en débarquant avec fracas sur le sol américain.

S’envolant directement vers la plus haute marche du podium, le long-métrage mis en scène par Sam Raimi récolte la coquette somme de 185M$ en l’espace d’un week-end, ce qui en fait le meilleur démarrage de l’année – détrônant justement The Batman et ses 134M$. Mieux encore, cette suite se rapproche d’ores et déjà à vitesse grand V de son prédécesseur, réalisé par Scott Derrickson, qui avait terminé sa carrière avec 232,6M$ en 2016 – un score qui sera dépassé d’ici quelques jours.

Gagnant en popularité avec les années, le Sorcier Suprême de Marvel Studios fait ainsi des merveilles partout où il passe, ses recettes atteignant les 450M$ en un claquement de doigt, laissant préfigurer d’un succès à un milliard de dollars – ce qui devient une habitude pour le MCU.

Roulant jusque là tranquillement en pole position, Les Bad Guys fait face à une légère sortie de route à cause de ce cher Stephen Strange, avec à la clé un freinage d’urgence de même qu’une rétrogradation sur la deuxième place du trio de tête.

Ainsi le film d’animation de Pierre Perifel voit sa fréquentation diminuer de 39,8%, n’ajoutant plus que 9,7M$ à son box office – qui grimpe désormais à 57,5M$ en l’espace de seize jours. De quoi satisfaire Dreamworks, dans la mesure où cette production fait mieux que celles sorties l’année dernière, à savoir Spirit : L’Indomptable (17,7M$) et Baby Boss 2 : Une Affaire de Famille (57,3M$).

En se débrouillant mieux que prévu, Les Bad Guys poursuit ses tours de circuit à un bon rythme puisque si l’on additionne ses résultats obtenus à l’international, celui-ci amasse déjà 148,1M$ sur la surface du globe – pour un budget estimé à 80M$ – assurant des profits au terme de la course.

Avec le chambardement se déroulant au-dessus de sa tête, le hérisson le plus célèbre de la pop culture ne peut que se laisser entraîner vers le bas, ralentissant la cadence pour mieux reprendre son souffle sur la troisième et dernière place du podium.

S’il était auparavant endurant, Sonic 2 fait face à une baisse de régime avec une fréquentation en baisse de 46,3%, impliquant un week-end à seulement 6,2M$. Un chiffre l’aidant tout de même à totaliser 169,9M$ au terme d’un mois d’exploitation, creusant ainsi davantage avec son prédécesseur, qui avait amassé 148,9M$ en 2020.

Que ce soit aux Etats-Unis ou ailleurs, la franchise Sonic a trouvé son public, ce second volet voyant désormais ses recettes atteindre les 349,4M$ dans le monde – rentabilisant sans trop de difficultés un budget estimé à 110M$ tout en confirmant son statut d’adaptation de jeu-vidéo la plus rentable de tous les temps (pour le moment bien entendu). Tout va pour le mieux pour Paramount Pictures qui se pare d’une autre franchise à succès.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s