En 2005, Shane Black remettait en selle Robert Downey Jr. (et Val Kilmer) à l’occasion de Kiss Kiss Bang Bang, une comédie policière dont seul le cinéaste a le secret, qui a aidé braquer de nouveau les projecteurs sur son acteur principal, dont la performance à attiré l’œil d’un certain Jon Favreau alors que ce dernier était en pleine préproduction d’Iron Man – futur fer de lance de Marvel Studios. Le point de départ d’une relation professionnelle et amicale qui aura su perdurer dans l’univers impitoyable d’Hollywood.

Les deux hommes, qui sont toujours restés en contact, se sont d’ailleurs retrouvé devant et derrière la caméra pour la troisième aventure solo de Tony Stark sur grand écran, l’occasion de se rapprocher du style du réalisateur. Si certains choix scénaristiques (le Mandarin) ont divisé les fans, Iron Man 3 avait su être un immense succès en amassant plus de 1,2 milliard de dollars sur la surface du globe en 2013. Depuis cette fructueuse collaboration, Downey Jr. a poursuivi son aventure dans la Maison des Idées jusqu’à Avengers : Endgame, avant de voguer vers d’autres horizons – notamment la production – tandis que Black s’est attelé à la mise en scène de The Nice Guys et The Predator. Des trajectoires parallèles, qui vont prochainement se croiser, si l’on en croit les informations révélées par le site américain Variety.

RDJ et Shane Black sur le tournage d’Iron Man 3
© Marvel Studios

En effet, Shane Black est actuellement en train de développer une adaptation de la série littéraire Parker née de la plume de Donald Westlake – sous le pseudonyme de Richard Stark. Une œuvre noire composée de vingt-quatre romans, centrée sur un anti-héros taciturne naviguant dans le milieu du banditisme – sa spécialité étant le vol. Depuis sa création en 1962 avec Comme Une Fleur (1962), la saga a inspiré le septième art à de multiples reprises. Nous avons ainsi retrouvé ce personnage sous les traits de Lee Marvin (dans Le point de non-retour), Jim Brown (Le crime, c’est notre business), Robert Duvall (Echec à l’organisation), Peter Coyote (Slayground), Mel Gibson (Payback), Jason Statham (Parker). Notons également que ce ce côté de l’Atlantique, la création de Westlake a inspiré Jean-Luc Godard, qui a librement porté à l’écran le livre Rien Dans Le Coffre dans Made In USA avec Anna Karina en ersatz féminin de Parker, ou encore Alain Cavalier, qui s’est basé sur En Coupe Réglée pour Mise à Sac, porté par Michel Constantin – appelé George dans cette version.

Pour cette nouvelle plongée dans l’univers de Parker, co-produite entre autres par Joel Silver, Team Downey et Amazon Studios, Shane Black compte bien faire équipe avec son comparse Robert Downey Jr., qui incarnera le rôle-titre dans un long-métrage original intitulé Play Dirty, co-écrit par Black et les scénaristes Charles Mondry et Anthony Bagarozzi. La première pierre d’une franchise en devenir puisque la mythologie Parker sera développée à travers une série de films, à destination de la plateforme Prime Vidéo – comme on pouvait s’en doutait au vu de l’engagement d’Amazon dans le processus de production.

De quoi donner du poids à l’ère post-Marvel du comédien, que l’on devrait prochainement voir dans la série HBO Max The Sympathizer mise en scène par Park Chan-wook.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s