Cette semaine du 8 au 14 Décembre, nous pouvions découvrir dans les salles obscures Les Tuche 4 d’Olivier Baroux, West Side Story de Steven Spielberg, Où est Anne Frank ! d’Ari Folman, Une Femme Du Monde de Cécile Ducrocq, Les Elfkins : Opération Pâtisserie de Ute von Münchow-Pohl, Any Day Now de Hamy Ramezan, Un endroit Comme Un Autre de Uberto Pasolini, Ham on Rye de Tyler Taormina ainsi que Lingui, les liens sacrés de Mahamat-Saleh Haroun. Sur ces neuf nouveautés, deux parvenues à se hisser dans le haut du classement. Lesquelles ? Analysons les chiffres.

Après un léger coup de mou, le box office reprend des couleurs à l’approche de Noël grâce à la famille Tuche, qui font régner la joie et la bonne humeur sur la plus haute marche du podium avec l’arrivée du quatrième volet de leurs aventures.

Pour ses débuts, Les Tuche 4 fait chuter Encanto, La Fantastique Famille Madrigal de son trône pour s’en accaparer, attirant 852 098 spectateurs en salles – ce qui en fait le deuxième meilleur démarrage de l’année pour un film français. Concernant la franchise, chapeautée par Olivier Baroux, signalons que ce lancement est inférieur aux deux précédents opus, Les Tuche 2 : Le Rêve Américain ayant amassé 1 502 557 entrées lors de sa première semaine d’exploitation et Les Tuche 3 : Liberté, Egalité, Fraternituche 2 201 007.

Si la baisse est au rendez-vous, cela n’empêche pas Les Tuche de débarquer en fanfare au cinéma, venant redonner le sourire aux exploitants. S’il sera compliqué d’aller chercher le record détenu par son prédécesseur, visionné par 5 687 200 aficionados, cet épisode devrait pouvoir se rapprocher des 2M, si Spider-Man : No Way Home ne le freine pas trop dans son ascension. Quoiqu’il en soit, que les fans se rassurent, malgré cette petite baisse de régime niveau résultats, Olivier Baroux a dores et déjà annoncé la préparation d’un cinquième film.

Face aux Tuche, Encanto, La Fantastique Famille Madrigal ne peut que s’incliner et perdre sa couronne – devant désormais se contenter de la deuxième position après quinze jours de règne sans partage.

Malgré ce revers, le film d’animation de Byron Howard et Jared Bush maitrise toujours sa chute, ne perdant que 14% de sa fréquentation, un excellent maintien lui permettant d’engranger 341 433 entrées supplémentaires – un score suffisant pourenfin dépasser le palier du million. En totalisant 1 289 191 spectateurs au terme de sa troisième semaine d’exploitation, ce dernier cru des studios Disney est en passe de devenir la production estampillée ‘jeunesse’ la plus populaire de 2021, s’apprêtant à dépasser dans quelques jours La Pat’ Patrouille – Le Film, le détenteur actuel du titre (découvert par 1 458 138 curieux cet été).

Si nous restons loin de la carrière de La Reine Des Neiges II – précédent Disney à avoir eu les honneurs d’une sortie au cinéma – qui avait atteint un haut sommet (7 401 300 entrées) voire même du box office de Zootopie (4 845 109), premier essai du tandem de réalisateurs, ce résultat reste des plus louables vu le contexte actuel. Avec les vacances scolaires et les fêtes de fin d’année en ligne, nul doute que Encanto, La Fantastique Famille Madrigal saura tenir sur la longueur.

Face à des concurrents coriaces difficile de s’imposer, un constat que l’on remarque avec West Side Story, qui est la seconde nouveauté à se frayer un chemin vers le haut du classement, débarquant – sans faire de bruit – sur la troisième marche du podium.

Pour son entrée en scène, la nouvelle adaptation de la comédie musicale de Leonard Bernstein, Stephen Sondheim et Arthur Laurents – orchestrée par Steven Spielberg – n’attire pas les foules, devant se contenter de 177 526 entrées. Soit le pire démarrage de la carrière du réalisateur sur le sol français, arrivant derrière Amistad (1997) et ses 246 403 spectateurs. La comparaison avec la version de Robert Wise et Jerome Robbins n’est pas non plus des plus glorieuses puisque le long-métrage, sorti en 1961, avait triomphé, ayant été vu par 8 719 610 personnes sur grand écran.

S’il est toujours difficile de savoir si une comédie musicale fonctionnera ou non au box office, le combo Spielberg/West Side Story avait du potentiel pour réunir fans de l’œuvre originale et novice en la matière. Hélas, la mélodie jouée par le metteur en scène n’a pas suscité l’intérêt du public et cette relecture du classique de Broadway va rapidement disparaître des écrans.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s