Prendre part à l’une des franchises les plus populaires du septième art peut parfois avoir des conséquences innatendues sur une carrière, impactant l’avancée de celle-ci. Prenons le cas Star Wars, qui a vu certaines de ses têtes d’affiches galérer à se faire une place au soleil, à l’image de Hayden Christensen – qui a quitté les plateaux de tournages pendant plus d’une décennie avant de revenir dans l’univers intergalactique initié par George Lucas. Le même cas de figure se profile à l’horizon pour Daisy Ridley, qui tente de prolonger son expérience dans le domaine de la science-fiction, aves plus ou moins de difficultés. Ainsi, après l’adaptation de Chaos Walking qui, malgré un casting solide (Tom Holland, Mads Mikkelsen) et un réalisateur expérimenté (Doug Liman) est passé inaperçu, sortant d’ailleurs en catimini chez nous – n’ayant eu le droit qu’à une sortie en vidéo – l’actrice compte bien rebondir avec un nouveau projet.

Comme nous l’apprend Deadline, l’interprète de Rey vient d’intégrer le casting de Mind Fall et en sera l’interprète principale. Ecrit par l’auteur Graham Moore – à qui l’on doit le script d’Imitation Game – ce thriller futuriste, dont le synopsis a été dévoilée par le site américain, nous plongera dans un Londres en pleine dystopie où le trafic d’une drogue pour le moins incongrue fait rage dans les rues de la capitale, les souvenirs.

Substance la plus recherchée sur le marché noir, cet élément clé de la mémoire se voit physiquement extraite du cerveau d’une personne grâce à une technologie révolutionnaire mais illégale, pour mieux être implantée dans la tête d’un autre. L’une des figures de ce trafic d’un nouveau genre, Ardis Varnado – campée par Daisy Ridley – retire les souvenirs de personnes cherchant à se faire de l’argent rapidement, puis les revend à des clients, prêts à payer le prix fort pour que ceux-ci se lient à leur subconscient, devenant ainsi indissociables de leurs souvenirs naturels. Luttant contre sa propre addiction à ces bribes mémoriels, Varnado se retrouve à avoir des difficultés pour distinguer ses propres souvenirs de ceux qu’elle s’est implantée. Lorsque notre trafiquante se retrouve accusée du meurtre de l’un de ses clients, cette dernière est plongée en plein doute. Pour éclaircir le flou régnant dans son esprit, Ardis décide de résoudre le crime de son côté, dans l’espoir de blanchir son nom, tout en se méfiant de ce qu’elle a toujours cru être réel…

Outre une intrigue qui n’est pas sans rappelé Strange Days de Kathryn Bigelow, ce qui attire notre curiosité quant à Mind Fall est son réalisateur, qui n’est autre que Mathieu Kassovitz. L’acteur et metteur en scène français, qui n’était plus revenu derrière une caméra depuis La Loi Et L’Ordre (2011), s’apprête à faire son retour à Hollywood, ce qui a de quoi étonné si l’on se souvient de son expérience américaine. En effet, Babylon A.D. – oeuvre S-F portée par Vin Diesel et Mélanie Thierry – avait été synonyme de débâcle pour Kassovitz, entre un tournage catastrophique (comme le souligne très bien le documentaire Fucking Kassovitz de François-Régis Jeann) et un résultat en-deçà de ses attentes, le long-métrage ayant été étrillé par la critique et n’ayant pas fonctionné niveau box office. Cette nouvelle tentative sera donc scrutée avec attention.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s