Alors que l’été touche doucement mais sûrement à sa fin et que l’heure de la rentrée vient de sonner, il est temps de dresser le bilan de nos découvertes cinématographiques du mois d’Août, qui a encore été riche en nouveautés.

Comme vous le savez, SeriesDeFilms vous donne la parole dans la rubrique Coup De Coeur/Déception, qui vous permet de partager vos avis sur les films visionnés durant le mois écoulé. Pour les amateurs de séries, sachez que depuis le début de l’année vous pouvez également nous parler de celles-ci, que ce soit en bien ou en mal. Il y a tous les goûts dans la nature !

Quels films et séries vus durant le mois écoulé vous ont mis du baume au cœur ou au contraire vous ont déçu ? Découvrons-le en consultant vos avis !

Débutons ce nouveau numéro avec la blogueuse SacriLedge, qui nous partage son ressenti sur les œuvres découvertes en salles ce mois-ci.

La vraie purge du mois n’était pas pour moi American Nightmare mais Escape Game 2. Je ne sais pas ce qui m’a pris d’aller voir ça. Le premier m’avait plu mais sans plus, là ça devient vraiment trop lourd et je me suis carrément ennuyée pendant plus de la moitié du film. La sauce ne prend plus ; on a l’impression de se retrouver devant un Saw à décors grand budget, le scénario de fond en moins. Pas de grand jeu d’acteur, une répétition générale du premier opus mais la surprise en moins : je ne vous le conseille franchement pas.

J’ai en revanche adoré Old. Je suis une fana des films de Shyamalan qui ne rentrent pas dans le domaine de l’action (Le Village et Signes étant mes préférés et je ne me lasse pas de les revoir). Le film est réalisé à la perfection, avec des plans somptueux et une intrigue qui tient la route et maintient l’intérêt pendant toute la durée du long-métrage. Je regrette toutefois la bande-annonce qui en dévoile bien trop et fait tomber à plat des scènes comme des dialogues. Si vous pouvez éviter de voir la BA avant, vous n’en apprécierez que mieux le film.

Don’t Breath 2 bénéficie aussi de mon avis positif. Même si je me suis demandée pendant tout le film « Mais que fait la police ?! », la tournure de ce second film est intéressante et permet une bonne immersion, avec des idées bien exploitées. J’espère toutefois qu’ils s’arrêteront là sur une bonne note et ne ferons pas durer la licence plus que de raison.

Continuons avec la blogueuse La Dormeuse du Val, nouvelle participante à la rubrique, qui revient avec nous sur les œuvres visionnées dernièrement :

J’ai découvert fin juillet La Casa de Papel que j’ai adoré, au niveau du réalisme des personnages et des relations entre eux. En août j’ai vu la 2e saison.
J’ai vu au cinéma le nouveau OSS117 et honnêtemenr je m’attendais à pire. Même si on sent que ce film est différent des précédents, on retrouve l’humour d’Hubert et ça c’est le principal!

Continuons avec Audrey, qui est revenue sur son unique coup de cœur parmi les longs-métrages vus au cinéma en Août :

Après avoir déserté les salles obscures en Juillet, je me suis fait une session de rattrapage en Août, avec une dizaine de films visionnés. Parmi ceux-ci, j’en retiendrai un seul, qui m’a réellement marqué :Onoda – 10 000 Nuits Dans La Jungle d’Arthur Harari, une première œuvre puissante qui revient sur l’incroyable histoire de ces soldats japonais refusant de croire en la fin de la Seconde Guerre Mondiale, dépeinte à travers l’odyssée du lieutenant Hirō Onoda sur l’île de Lubang. Quand l’honneur et l’orgueil viennent mettre en parenthèse l’existence de l’Homme, la stupéfaction est au rendez-vous. Entre exercice contemplatif et étude psychologique, Arthur Harari trouve le point de vue idéal pour aborder ce sujet atypique mais véridique avec un excellent scénario et une magnifique mise en scène. Tout simplement brillant.

Enfin terminons avec Thibaut, un habitué de la rubrique, qui est revenu en quelques mots sur les films l’ayant agréablement surpris sur grand écran : 

Comme chaque année, dans la région Grand Est la semaine « Ciné-cool » à 4.50 € la séance m’a permis d’assister à plusieurs avant-premières (dont je vous parlerai le mois de leurs sorties), en attendant voici mes coups de cœurs pour ce mois:

– « C’est quoi ce Papy? » avec Chantal Ladesou, Patrick Chesnais, Julie Gayet, Philippe Katherine, Julie Depardieu et Claudia Tagbo notamment.
Une comédie bien jouée et bien rythmée, cette fiction se révèle donc sans surprise certes, mais vraiment plaisante. Chantal Ladesou assure le show.
« Aurore, la plus déjantée des mamies fait une chute spectaculaire lors d’une danse endiablée. Elle perd la mémoire et se retrouve en convalescence dans une maison de repos. Elle ne parle que d’un mystérieux Gégé…qui pourrait être son amour de jeunesse et lui faire retrouver toute sa tête. Ses sept petits enfants décident de faire le mur pour faire évader leur mamie. Ils partent à travers la France à la recherche de celui qu’ils croient être leur Papy. Mais quand Mamie rencontre Papy…La famille n’est pas au bout de ses surprises ! »

– « OSS 117: ALERTE ROUGE EN AFRIQUE NOIRE » DE Nicolas Bedos avec Jean Dujardin, Natacha Lindinger et le regretté Wladimir Yordanoff (dont c’est le dernier film).
Avec son mauvais esprit et son sens très sûr de l’humour noir, OSS 117 : Alerte rouge en Afrique noire remplit son contrat et honore un genre, la comédie populaire, souvent maltraité par les cyniques et plébiscité par le public. Un « genre de films » qui fait assurément du bien.
Nicolas Bedos tape sur le politiquement correct avec une belle énergie. OSS 117 : Alerte rouge en Afrique noire reste fidèle à l’esprit de la saga.

« 1981. Hubert Bonisseur de La Bath, alias OSS 117, est de retour. Pour cette nouvelle mission, plus délicate, plus périlleuse et plus torride que jamais, il est contraint de faire équipe avec un jeune collègue, le prometteur OSS 1001. »

– « Les fantasmes » avec Carle Bouquet, Monica Bellucci, Nicolas Bedos, Karin Viard, Alice Taglioni, Joséphine de Meaux…
Un film à l’humour polisson qui ne tombe jamais dans la vulgarité. Le couple Bouquet-Bellucci vaut le détour. Tous ses fantasmes existent réellement (il y en a au total plus de 250).

« Face à leurs fantasmes, six couples tentent d’explorer les faces cachées de leur vie intime. Six questionnements sur l’accès au plaisir. Du jeu de rôle à l’abstinence, en passant par l’exhibition, six histoires séparées avec au centre le même questionnement sur le désir aujourd’hui. Le sien mais aussi celui de l’autre… »

– « Attention au départ » avec André Dussolier, Jérôme Commandeur et Jonathan Lambert : Un premier long métrage qui nous entraîne joyeusement dans son univers corrosif et son « wagon » rempli d’excellents seconds rôles. Une course-poursuite classique mais amusante. De quoi boucler la saison estivale avec légèreté.

« Rater le train, c’est moche. Alors le voir partir avec vos enfants et ceux de vos amis dont vous avez la charge, c’est une autre histoire… Celle de la folle course-poursuite de Benjamin, papa poule un peu dépassé et Antoine, grand-père fantasque, qui doivent trouver une solution avant qu’on apprenne… qu’ils ont perdu les gosses ! Rattraper le train est leur seule chance de se rattraper… »

Bonne rentrée à tous.

Merci à vous pour votre participation ! Si d’autres personnes veulent rajouter leurs avis, aucun soucis, envoyez-les moi par mail à l’adresse suivante : seriesdefilms@hotmail.com et vous serez ajoutés à l’article.


Vous pouvez laisser soit votre nom/prénom ou votre pseudo avec votre avis/critique, ainsi les gens pourront vous reconnaître !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s