[Bande annonce] Mank, de la page à l’écran

Six ans après Gone Girl, David Fincher fait enfin son grand retour à la barre d’un long-métrage ! Après une parenthèse télévisée (Mindhunter) le cinéaste revient avec Mank, un biopic consacré au scénariste Herman J. Mankiewicz, qui a contribué à l’écriture de l’un des chefs-d’œuvre du septième art. Citizen Kane. Un projet qui n’a pas été de tout repos à porter aux nues, comme en témoigne le teaser et la bande annonce du film :

Comprenant au casting Gary Oldman, Lily Collins, Tuppence Middleton, Amanda Seyfried ou encore Charles Dance, Mank nous propulse dans le Hollywood des années 30 et dans la vie dissolue Herman J. Mankiewicz.

Amateurs d’alcool et de conquêtes d’un soir, notre homme va devoir apprendre à se ressaisir alors qu’il s’apprête à collaborer avec l’acteur Orson Welles qui, après s’être fait un nom sur les planches de théâtre et à la radio (où ses adaptations d’œuvres littéraires ont été couronné de succès, sa relecture de La Guerre Des Mondes ayant participé à sa renommée), débarque dans l’industrie avec comme projet de réaliser son premier long-métrage.

Ce que notre tandem ne sait pas encore, c’est que le fruit de leur futur travail marquera l’histoire du cinéma puisque Citizen Kane, considéré par bon nombre de critiques comme le meilleur film de tous les temps et sera auréolé de l’Oscar du Meilleur Scénario. A travers l’histoire derrière la création de cette œuvre culte, ponctuée de hauts et bas au niveau de sa production, David Fincher promet une virée satirique dans les coulisses d’Hollywood où strass et paillettes cachent une réalité plus sombre et moins classe qu’on ne le pense. D’après un scénario écrit par le défunt père du réalisateur lui-même, Jack Fincher, disparu en 2003, Mank s’annonce à la fois comme un long-métrage personnel et caustique. A découvrir sur Netflix à partir du 4 Décembre.

© Netflix

Synopsis :

Découvrez le Hollywood des années 1930 à travers le regard de Herman J. Mankiewicz (Gary Oldman), critique social cinglant et scénariste alcoolique, tandis qu’il s’efforce de terminer au plus vite l’écriture de Citizen Kane pour Orson Welles (Tom Burke).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s