Arras Film Festival : La programmation de la 19ème édition dévoilée

L’Arras Film Festival est de retour pour sa 19ème édition , qui aura lieu cette année du 2 au 11 Novembre. Un rendez-vous à ne pas manquer pour les cinéphiles de la région Hauts-De-France. L’année dernière le succès était une nouvelle fois au rendez-vous avec 45 328 spectateurs présents durant les dix jours de compétition.

Lors de la traditionnelle conférence de presse , Eric Miot et Nadia Paschetto , le délégué général et la directrice du festival ont dévoilé l’essentiel du programme de ce cru 2018 (composé de 123 films!) que vous pouvez découvrir dès à présent !

ArrasFilmFestival2018

©Plan Séquence

Commençons avec les invités d’honneur de cette édition : la réalisatrice Pascale Ferran (Lady Chatterley) et le critique Michel Ciment, qui a eu carte blanche et a concocté une sélection de films centrée sur l’émergence de nouveaux talents (parmi laquelle se trouvent entre autres Ida, Le Fils De Saul, Toni Erdmann, Manchester By The Sea ou encore The Square).

Durant la durée du festival, le public pourra rencontrer les équipes de la plupart des oeuvres présentées en avant-premières et  pour le moment sont attendus à Arras Jean-Paul Rouve, Ludivine Sagnier, Ramzy Bédia, Vincent Cassel, Virginie Efira, Agnès Jaoui, Pierre Niney, Corinne Masiero, Audrey Lamy, Félix Moati et bien d’autres !

Nous connaissons les principaux longs-métrages qui seront proposés avant leur sortie officielle :

Lola Et Ses Frères, la nouvelle réalisation de Jean-Paul Rouve dans laquelle il joue aux côtés de Ludivine Sagnier et José Garcia fera l’ouverture de cette 19ème édition le 2 Novembre.

Lola a deux frères : Benoit, qui se marie pour la 3ème fois, et Pierre, qui débarque en retard au mariage… Excuses, reproches, engueulades, brouilles, chacun essaye de vivre sa vie de son côté. Benoit va devenir père sans y être prêt. Lola fait la rencontre de Zoher alors qu’elle s’occupe de son divorce. Quant à Pierre, ses problèmes professionnels s’enveniment. Tout dans leur vie devrait les éloigner, mais ces trois-là sont inséparables.

L’Empereur De Paris de Jean-François Richet qui retrace la vie de Vidocq (interprété par Vincent Cassel), ancien bagnard devenu chef de la police. Le casting comprend également Patrick Chesnais, Denis Ménochet, Olga Kurylenko.

Sous le règne de Napoléon, François Vidocq, le seul homme à s’être échappé des plus grands bagnes du pays, est une légende des bas-fonds parisiens.Laissé pour mort après sa dernière évasion spectaculaire, l’ex-bagnard essaye de se faire oublier sous les traits d’un simple commerçant. Son passé le rattrape pourtant, et, après avoir été accusé d’un meurtre qu’il n’a pas commis, il propose un marché au chef de la sûreté : il rejoint la police pour combattre la pègre, en échange de sa liberté. Malgré des résultats exceptionnels, il provoque l’hostilité de ses confrères policiers et la fureur de la pègre qui a mis sa tête à prix…

Les Mauvaises Herbes, le deuxième film réalisé par Kheiron où il donne la réplique à Catherine Deneuve, André Dusollier.

Waël, un ancien enfant des rues, vit en banlieue parisienne de petites arnaques qu’il commet avec Monique, une femme à la retraite qui tient visiblement beaucoup à lui. Sa vie prend un tournant le jour où un ami de cette dernière, Victor, lui offre, sur insistance de Monique, un petit job bénévole dans son centre d’enfants exclus du système scolaire. Waël se retrouve peu à peu responsable d’un groupe de six adolescents expulsés pour absentéisme, insolence ou encore port d’arme. De cette rencontre explosive entre « mauvaises herbes » va naître un véritable miracle.

​Sauver Ou Périr, un film de Frédéric Tellier avec ​Pierre Niney, Anais Demoustier, Vincent Rottiers et Sami Bouajila.

Franck est Sapeur-Pompier de Paris. Il sauve des gens. Il vit dans la caserne avec sa femme qui accouche de jumelles. Il est heureux. Lors d’une intervention sur un incendie, il se sacrifie pour sauver ses hommes. À son réveil dans un centre de traitement des Grands Brûlés, il comprend que son visage a fondu dans les flammes. Il va devoir réapprendre à vivre, et accepter d’être sauvé à son tour.

Un amour Impossible de Catherine Corsini avec Virginie Efira, Niels Schneider, Coralie Russier.

À la fin des années 50 à Châteauroux, Rachel, modeste employée de bureau, rencontre Philippe, brillant jeune homme issu d’une famille bourgeoise. De cette liaison passionnelle mais brève naîtra une petite fille, Chantal. Philippe refuse de se marier en dehors de sa classe sociale. Rachel devra élever sa fille seule. Peu importe, pour elle Chantal est son grand bonheur, c’est pourquoi elle se bat pour qu’à défaut de l’élever, Philippe lui donne son nom. Une bataille de plus de dix ans qui finira par briser sa vie et celle de sa fille.

Les Bonnes Intentions de Gilles Legrand avec Agnès Jaoui, Alban Ivanov, Tim Seyf.

Une quinquagénaire sur-investie dans l’humanitaire est mise en concurrence dans le centre social où elle travaille. Elle va alors embarquer ses élèves en cours d’alphabétisation, avec l’aide d’un moniteur passablement foireux, sur le hasardeux chemin du code de la route.

Nos Vies Formidables de Fabienne Godet avec Julie Moulier, Johan Libéreau, Zoé Héran.

Margot, Jérémy, Salomé, César, Sonia…Ils ont entre 18 et 50 ans. Tout les sépare, sauf l’urgence de se reconstruire et de restaurer la relation à l’autre que l’addiction a détruite. Solidaires, ils ont comme seules règles, le partage, l’honnêteté, l’authenticité, la sincérité, l’humanité. Une bande incroyable de vivants qui crient haut et fort qu’on s’en sort mieux à plusieurs que seul.

Kursk de Thomas Vinterberg avec Matthias Schoenaerts, Léa Seydoux, Colin Firth.

Kursk relate le naufrage du sous-marin nucléaire russe K-141 Koursk, survenu en mer de Barents le 12 août 2000. Tandis qu’à bord du navire endommagé, vingt-trois marins se battent pour survivre, au sol, leurs familles luttent désespérément contre les blocages bureaucratiques qui ne cessent de compromettre l’espoir de les sauver.

La Favorite de Yórgos Lánthimos avec Olivia Colman, Emma Stone, Rachel Weisz.

Au début du XVIIIe siècle, la reine Anne, capricieuse et lunatique, occupe le trône d’Angleterre, mais c’est son amie Lady Sarah Churchill qui exerce le pouvoir à sa place. L’arrivée d’Abigail, une cousine de Sarah, va peu à peu changer cette situation.

Colette de Wash Westmoreland avec Keira Knightley, Dominic West.

1893. Malgré leurs quatorze ans d’écart, Gabrielle Sidonie Colette, jeune fille à l’esprit rebelle, épouse Willy, écrivain aussi égocentrique que séducteur. Grâce à ses relations, elle découvre le milieu artistique parisien qui stimule sa propre créativité. Sachant repérer les talents mieux que quiconque, Willy autorise Colette à écrire – à condition qu’il signe ses romans à sa place. Suite au triomphe de la série des Claudine, il ne tarde d’ailleurs pas à devenir célèbre. Pourtant, tandis que les infidélités de Willy pèsent sur le couple, Colette souffre de plus en plus de ne pas être reconnue pour son œuvre…

The Bookshop d’Isabel Coixet avec Emily Mortimer, Bill Nighy, Patricia Clarkson :

À Hardborough une bourgade du nord de l’Angleterre, en 1959 la vie suit tranquillement son cours, jusqu’au jour où Florence Green, décide de racheter The Old House, une bâtisse désaffectée pour y ouvrir sa librairie. Cela ne plaît pas à tout le monde, et en particulier aux notables du coin. Lorsque la libraire se met à vendre le sulfureux roman de Nabokov, Lolita, la communauté sort soudain de sa torpeur et manifeste une férocité insoupçonnée.

Le public pourra également découvrir sur les écrans du Casino d’Arras et du Cinemovida Les Invisibles, le nouveau film de Louis Julien-Petit mais aussi Au Bout Des Doigts de Ludovic Bernard, La Dernière Folie De Claire Darling de Julie Bertucelli, Doubles vies d’Olivier Assayas, Deux Fils de Félix Moati, L’Incroyable Histoire Du Facteur Cheval de Nils Tavernier, Lune De Miel… à Zgierz de Elise Otzenberger, Pupille de Jeanne Herry ainsi que Edmond d’Alexis Michalik (qui clôturera le festival le 11 Novembre) et bien d’autres. Il y en aura pour tous les goûts.

Le président du jury pour la compétition européenne cette année sera Emmanuel Finkiel, réalisateur entre autres de La Douleur, qui a été sélectionné pour représenter la France lors de la prochaine cérémonie des Oscars. Concernant cette compétition, neuf films ont été sélectionnés et vont concourir pour obtenir l’Atlas D’Or , la plus haute distinction du festival.

The Eternal Road d’Antti Jussi Annila (Finlande)

En URSS, dans les années 1930, la police oblige un réfugié politique finlandais à espionner des familles américaines venues participer à l’édification d’une société nouvelle. Cependant, il se lie avec eux et découvre, à leurs côtés, la terrible réalité du régime stalinien.

Genesis d’Árpád Bogdán (Hongrie)

De nos jours, en Hongrie, un jeune garçon rom de 9 ans qui vit dans un village paisible à la campagne, une adolescente passionnée de tir à l’arc et une avocate obligée de défendre un client indésirable se retrouvent soudainement confrontés au même crime raciste.

Jumpman de Ivan I. Tverdovsky (Russie)

Dans la Russie d’aujourd’hui, un jeune homme, atteint d’une maladie rare qui le rend insensible à la douleur, est utilisé par des fonctionnaires malhonnêtes pour extorquer de l’argent à des gens riches en simulant des accidents de voiture.

The Most Beautiful Couple de Sven Taddicken (Allemagne)

Un jeune couple d’enseignants, Liv et Malte ont été les victimes d’une agression tragique et traumatique. Deux ans plus tard, ils ont repris une vie presque normale, ce qui est soudain remis en cause lorsque Malte, qui peine à oublier, rencontre accidentellement le coupable.

One Step Behind The Seraphim de Daniel Sandu (Roumanie)

En Roumanie, dans les années 1990, Gabriel, un adolescent de 15 ans, entre au séminaire afin de devenir prêtre. Très vite, il se heurte aux brimades et manigances des élèves des classes supérieures et aux méthodes abusives des enseignants.

Panic Attack de Pawel Maslona (Pologne)

Aujourd’hui, en Pologne, des gens ordinaires, apparemment sans rapport les uns avec les autres, sont soudainement confrontés à une situation inattendue qui provoque chez eux une terrible crise de panique et d’angoisse.

Take It Or Leave It de Liina Trishkina-Vanhatalo (Estonie)

Après avoir découvert de manière inattendue qu’il était le père d’une petite fille, Erik, 30 ans, s’aperçoit que son ex-petite amie Moonika refuse d’assumer son rôle de mère et que s’il ne prend pas en charge le bébé, celui-ci sera déclaré abandonné et confié à l’adoption.

Winter Flies de Olmo Omerzu (République Tchèque / Slovénie / Pologne / Slovaquie / France)

Deux amis, Marek, 14 ans, et Hedus, 12 ans, partent seuls en virée au volant d’une vieille voiture volée. Leurs pérégrinations menacent de prendre fin lorsque Marek est arrêté par la police. Son camarade va alors tout faire pour qu’il s’échappe du commissariat où il est interrogé.

Duelles d’Olivier Masset-Depasse (Belgique / France)

Duelles

Au début des années 1960, Alice et Céline vivent avec leurs familles dans la banlieue de Bruxelles. Elles sont les meilleures amies du monde jusqu’au jour où survient un événement tragique qui vient bouleverser leur univers quotidien.

L’Arras Film Festival permet au public de découvrir des longs-métrages du monde entier avec les catégories Cinémas Du Monde et Vision De L’Est avec un focus en particulier sur la Pologne.

Une rubrique Découvertes Européennes permettra de mettre en avant des nouveaux talents du cinéma européen et il y aura notamment une sélection centrée sur les films venant de Flandres.

Comme chaque année, les enfants ont le droit à une place particulière avec le Festival Des Enfants où les jeunes (et les plus grands) pourront voir sur grand écran une sélection de films dont en exclusivité le futur Disney Casse-Noisette Et Les Quatre Royaumes de Lasse Hallström et Joe Johnston.

Concernant les rétrospectives proposées pour cette dix-neuvième édition , les thèmes seront les suivants : Conflits Dans Les Balkans et Good Cop, Bad Cop et vous pourrez (re)découvrir des longs-métrages cultes et d’autres rarement montrés en France.

Bien entendu il y aura d’autres événements (ciné-concerts, tables rondes) durant ces dix jours de festivités, en tout cas cette année encore la programmation est riche et variée.
Vous retrouverez les informations (tarifs, horaires) à cette adresse : http://www.arrasfilmfestival.com/

Une réflexion sur “Arras Film Festival : La programmation de la 19ème édition dévoilée

  1. Pingback: Vincent Cassel met le feu aux poudres dans la bande annonce de L’Empereur De Paris | seriesdefilms

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s