Un été pourri pour le box office américain

BOUSsummer2017

Maintenant que nous entrons en plein mois de Septembre , il est temps de faire le bilan du box office de la saison estivale et intéressons nous au marché le plus important , celui des États-Unis. Comme vous l’avez sûrement remarqué si vous vous intéressez aux chiffres , l’été a clairement été pourri sur le sol américain et les studios font grise mine.

Comparé à l’année dernière , le total des revenus engendrés par les films sortis a décliné de 14,6% pour un total de 3,83 milliards de dollars et il faut remonter à l’été 2014 pour avoir une telle baisse d’une année à l’autre. Mais ce n’est pas le pire car ce qui est réellement inquiétant est que la barre symbolique des 4 milliards de dollars de recettes n’ait pas été franchie. Et là c’est problématique. Car cela n’était plus arrivé depuis 2006 tout de même !

Plus alarmant , la fréquentation : Selon The Hollywood Reporter , seulement 430 millions de spectateurs se sont déplacés au cinéma du 5 Mai au Labor Day , la fête du travail célébrée le premier mardi de Septembre , soit le 4 cette année. Ce qui en fait le taux de fréquentation le plus faible depuis 25 ans !

Alors que depuis le début de l’année les chiffres étaient encourageants et supérieurs à ceux de 2016 , notamment grâce au succès de La Belle Et La Bête (504M$) , Logan (226,2M$) ou encore Get Out (175,4M$) , cet été catastrophique a mis du plomb dans l’aile niveau bénéfices. Désormais le box office domestique est en recul de 6% comparé à la même période il y a un an.

Les principales victimes de cette saison ? Les blockbusters , principalement ceux qui sont censés être la rampe de lancement à un univers partagé ou à une franchise :

la-momie-critique-cinema-the-mummy-film-2017-de-alex-kurtzman-universal-movie

-Le Dark Universe d’Universal a été mis à mal dès son premier film , à savoir La Momie réalisé par Alex Kurtzman. La présence de Tom Cruise , Sofia Boutella , Annabelle Wallis et Russell Crowe n’a rajouté aucune plus-value pour le public qui ne s’est pas intéressé à cette nouvelle version. Résultat , seulement 80,1M$ de recettes sur le sol américain pour un budget de 125M$. Le studio peut vraiment remercier le public chinois qui est venu en masse et a permis au film de cumuler 407,7M$ de recettes mondiales.

xvm40f2c4a0-2ff4-11e7-85ee-3d8b9af4ab90

La Tour Sombre , l’adaptation de la saga littéraire de Stephen King mise en scène par Nikolaj Arcel et avec Idris Elba et Matthew McConaughey a fait pire. Si le film était un succès il aurait lancé une série télé et des suites au cinéma bien entendu mais avec seulement 48,3M$ récoltés aux États-Unis et un total de 101,8M$ dans le monde pour un budget de 60M$ , cela ne se fera jamais.

Pour les deux autres films ayant échoués a attirer le public cet été alors qu’ils sont censés être un départ pour un univers partagé ou des suites , cela est plus étonnant car ils proviennent de franchises autrefois très lucratives :

384298

Pirates Des Caraïbes : La Vengeance De Salazar n’a pas réussi à raviver la flamme et ce cinquième volet de la saga a réalisé un score décevant par rapport aux précédents opus , alors qu’il sert d’introduction à des futures suites. Avec un total de 172,3M$ sur le sol US , le blason de Jack Sparrow n’a pas été redoré puisqu’il s’agit des pires chiffres de l’histoire de Pirates Des Caraïbes. Là encore , La Vengeance De Salazar ne doit son salut qu’au box office international qui lui ont fait atteindre les 793,1M$ , ce qui offre une petite victoire au film puisque c’est un score supérieur aux recettes mondiales du premier volet , La Malédiction Du Black Pearl , qui étaient de 654,2M$ , dont 305,4M$ aux USA.

960

-Même cas de figure pour Transformers : The Last Knight , également le cinquième volet de la saga Transformers , qui avait pour but de lancer un univers partagé. Alors que son budget est de 217M$ , il n’est parvenu qu’à en engranger 130,1M$ en Amérique , soit le pire score de la franchise robotique. Même le box office mondial n’a pas été à la hauteur et avec 604,9M$ récoltés , il ne rattrape aucun des précédents épisodes. Mais que les fans se rassurent , un premier spin-off centré sur Bumblebee était déjà en développement et il est actuellement en tournage pour une sortie en Décembre 2018.

la-chute-de-valerian-continue-au-box-office-americain

-Et terminons avec Valerian Et La Cité Des Milles Planètes , l’ambitieux film de S-F de Luc Besson , adapté de la bande dessinée culte de  Pierre Christin et Jean-Claude Mézières , premier volet d’une trilogie (Besson travaillait déjà sur l’écriture des suites au moment de la sortie du long-métrage). Avec un budget de 177,2M$ , un record pour une production française , il n’y avait pas de droit à l’erreur mais malheureusement pour Europacorp , les chiffres de Valerian aux États-Unis sont désastreux : il n’a amassé que 40,2M$. Les producteurs comptaient sur le marché international et principalement sur le marché chinois pour remonter la pente mais même si le film fonctionne bien , cela ne permet toujours pas à Valerian d’être rentable avec 211,3M$ de recettes dans le monde.

Dernier point quant à cette situation alarmante pour le box office américain , le fait que le film Hitman And Bodyguard ait été le leader de ces trois dernières semaines en récoltant peu d’argent . Par exemple après avoir fait un premier week-end à 21,3M$ , il a ensuite été premier du classement avec un score de 10M$ , les deux week-end suivants. Le film est un joli petit succès avec 61,4M$ amassé sur le territoire mais tout de même , cela montre bien l’étendue des dégâts.

Heureusement que les succès de Wonder Woman (410M$) , Spider-Man : Homecoming (326,1M$) , Moi , Moche Et Méchant 3 (259,2M$) et Dunkerque (181,7M$) ont permis de limiter la casse car cela aurait pu s’avérer encore plus catastrophique.

En espérant que la fin d’année permette au box office américain de se reprendre en main. Avec des films attendus comme Ça , Blade Runner 2049 et Star Wars : Les Derniers Jedi on a de quoi être optimistes.

7 réflexions sur “Un été pourri pour le box office américain

    • L’été est généralement la période la plus fructueuse pour les blockbusters mais maintenant on se rend compte qu’il n’y a plus de période propice , c’est bien ça change la donne ^^ Et surtout j’espère que les studios feront des efforts niveau scénario pour leurs grosses productions car maintenant ça ne pardonne plus ^^

      J'aime

      • Moui après je trouve qu’on est plutôt bien loti, même sur cet été. Baywatch m’a beaucoup fait rire, Hitman & Bodyguard aussi. Ces films n’ont pas de grandes qualités scénaristiques, mais ils jouent sur d’autres cordes qui en font tout de même de bons films.
        A côté on a eu un film comme Wind River qui était assez exceptionnel.

        Aimé par 1 personne

      • Oui c’est juste au niveau des grosses productions que ça a déraillé mais quand on voit leur qualités scénaristiques est ce qu’on peut vraiment blâmer le public de ne pas s’être déplacé ? xD Oui cet été il y a eu de belles petites surprises , qu’on attendait pas et ça fait du bien 🙂

        Aimé par 1 personne

  1. Pingback: Le box office américain a repris des couleurs cet été | seriesdefilms

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s