Cette semaine du 18 au 24 janvier, nous pouvions découvrir dans les salles obscures Babylon de Damien Chazelle, La Guerre des Lulus de Yann Samuell, Youssef Salem a du succès de Baya Kasmi, Brillantes de Sylvie Gautier, Le Secret des Perlims de Alê Abreu, Earwig de Lucile Hadzihalilovic, Le Clan de Eric Fraticelli, Nos Soleils de Carla Simón, Mon Vieux de Marjory Déjardin ainsi que Le Chant des Vivants de Cécile Allegra. Sur ces dix nouveautés, deux sont parvenues à se frayer un chemin vers les hauteurs du classement. Lesquelles ? Analysons les chiffres.

Peu importe la concurrence, rien ne semble stopper Avatar : La Voie de l’Eau dans son ascension, celui-ci gravissant les échelons avec une aisance déconcertante, confirmant son statut de leader incontesté du box office depuis maintenant plus d’un mois.

Trônant sur la plus haute marche du podium, le film de James Cameron maîtrise à peu près sa descente en terme de fréquentation, celle-ci diminuant de 36%. Ce qui se traduit par l’ajout de 719 221 entrées et l’arrivée vers le seuil des 12M puisque le blockbuster culmine désormais à 12 172 137 spectateurs, ce qui en fait le vingt-et-unième plus gros succès français, venant de surpasser Le Jour Le Plus Long (11 933 629).

Porté par un excellent bouche à oreille depuis ses débuts, Avatar : La Voie de l’Eau suscite l’engouement partout où il passe, démontrant de la force de frappe de Cameron – dont la recette fonctionne à merveille sur le public depuis des décennies. Vu sa puissance, tout porte à croire que cette suite va faire jeu égal avec son prédécesseur (14 677 888 tickets vendus).

Face au mastodonte Avatar, qui éclipse la majorité des sorties depuis son arrivée en salles, Babylon parvient à réussir son entrée en scène en s’accaparant avec frénésie de la deuxième place du classement, avec un score encourageant à la clé.

Pour sa première semaine d’exploitation, le long-métrage de Damien Chazelle a été découvert par 508 796 personnes, soit le deuxième meilleur démarrage de la carrière du réalisateur sur notre sol, dépassant son précédent ouvrage First Man – qui avait engrangé 318 668 entrées lors de son aterrissage sur les écrans en 2018. La La Land reste ainsi à bonne distance, la comédie musicale ayant été visionnée par 754 534 amateurs pour ses débuts il y a cinq ans.

En parvenant à se démarquer, Babylon prouve que Damien Chazelle a ses adeptes en France, ce qui aura de quoi lui redonner le sourire après l’échec de ce quatrième essai outre-Atlantique.

Malgré des adversaires pour le moins coriaces, La Guerre des Lulus a également su tirer son épingle du jeu en étant la seconde nouveauté à se faufiler sur le podium, débarquant avec fracas sur la troisième marche.

En plus de s’en sortir niveau placement, l’adaptation de la bande dessinée éponyme mise en scène par Yann Samuell a suscité l’intérêt des petits et des grands, réunissant 200 047 spectateurs dans les salles obscures – ce qui n’est pas si mal vu le contexte où la concurrence est rude. Pour le cinéaste, ce lancement est positif dans la mesure où il est supérieur à celui de son précédent film, Le Fantôme de Canterville, vu par 169 473 curieux en une semaine.

Il n’y aura plus qu’à observer comment La Guerre des Lulus se débrouillera sur le terrain d’ici les prochaines semaines, les vacances scolaires qui sont en approche pouvant l’aider à tenir sa position sur la durée et à prendre du galon en matière d’entrées. À suivre donc.

Laisser un commentaire