Cette semaine du 4 au 10 mai, nous pouvions découvrir dans les salles obscures Doctor Strange in the Multiverse of Madness de Sam Raimi mais également Ténor de Claude Zidi Jr., Les Passagers de la Nuit de Mikhaël Hers, Anatomy of Time de Jakrawal Nilthamrong, Limbo de Ben Sharrock, Los Fuertes d’Omar Zúñiga Hidalgo, Il Buco de Michelangelo Frammartino, L’Été l’éternité d’Émilie Aussel, Très belle journée de Patrice Laliberté ainsi que Petite leçon d’amour d’Eve Deboise. Sur ces dix nouveautés, une seule est parvenue à se frayer un chemin vers les sommets du classement. Laquelle ? Analysons les chiffres.

Un blockuster en chasse un autre. Le règne des Animaux Fantastiques s’achève pour laisser place à celui de Doctor Strange in the Multiverse of Madness qui s’envole sur la plus haute marche du podium dès son arrivee sur le sol français – venant confirmée une fois de plus de la domination du genre super-héroïque au box office, un cas de figure qui s’est accentuée depuis la pandémie.

Le long-métrage mis en scène par Sam Raimi a ainsi attiré 1 438 287 spectateurs dans les salles obscures pour sa première semaine d’exploitation, ce qui en fait le meilleur démarrage de l’année – détrônant The Batman et ses 1 165 588 entrées. Mieux encore, cette suite se rapproche d’ores et déjà à vitesse grand V de son prédécesseur, réalisé par Scott Derrickson, qui avait été découvert par 1 973 652 personnes en 2016 – un score qui sera dépassé d’ici peu.

Grâce à ses multiples apparitions dans le MCU (Thor : RagnarokAvengers : Infinity War/EndgameSpider-Man : No Way Home) – Stephen Strange a su devenir une figure majeure du MCU, ce que cette seconde aventure solo tend à appuyer, se dirigeant tranquillement vers le seuil des 2M.

Après trois semaines de domination, Les Animaux Fantastiques : Les Secrets de Dumbledore tombe finalement de son piédestal, devant se contenter de la deuxième position à cause d’un certain Doctor Strange.

En plus de voir le trône lui echapper, ce troisième opus du spin-off de Harry Potter – toujours mis en scène par David Yates – doit faire face à une fréquentation en baisse de 47%. Une lourde chute impliquant l’ajout de seulement 198 528 entrées à son box office, qui atteint désormais les 2 428 163 spectateurs au terme d’un mois d’exploitation. A l’image de la franchise, nous restons toujours à un niveau inférieur à ses prédécesseurs – Les Animaux Fantastiques et sa suite Les Crimes de Grindelwald ayant tous deux dépassés les 4M (rassemblant respectivement 4 000 807 et 4 036 279 personnes dans les salles obscures), un cap impossible à atteindre.

S’il parvient à limiter la casse dans l’hexagone, nous ne pouvons que constater le déclin de la franchise Les Animaux Fantastiques avec Les Secrets de Dumbledore – qui montre des signes de faiblesses évidents. Franchir les 3M vient de devenir un défi à relever.

S’il s’est longtemps plu en deuxième position, Qu’est-ce qu’on a tous fait au bon Dieu ? doit plier bagage et se rapproche contre son gré de la sortie en se voyant retrogradé sur la troisième et dernière marche du podium.

Le troisième et dernier volet de la saga piloté par Philippe de Chauveron subit un nouveau revers niveau fréquentation, celle-ci s’écroulant de 39%, n’engrangeant plus que 132 317 entrées, ce qui lui permet tout de même de franchir la barre des 2M avec un box office s’élevant à 2 111 444 spectateurs. De quoi renforcer l’écart avec ses prédécesseurs puisqu’il est certain que nous resterons très loin du total de Qu’est-ce qu’on a encore fait au bon Dieu ? et de sa suite, visionnés par 12 366 033 et 6 711 618 personnes.

La lassitude du public quant à la franchise Au Bon Dieu est indéniable, les mésaventures comiques de la famille Verneuil, ne faisant plus autant recette qu’autrefois.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s