Ce week-end du 15 au 17 avril, le public américain pouvait découvrir sur les écrans Les Animaux Fantastiques : Les Secrets de Dumbledore de David Yates mais également Father Stu de Rosalind Ross, K.G.F : Chapter 2 de Prashanth Neel, Dual de Riley Stearns, Les Olympiades de Jacques Audiard, We’re All Going to the World’s Fair de Jane Schoenbrun ainsi que La Légende du Roi Crabe de Matteo Zoppis et Alessio Rigo de Righi. Sur ces sept nouveautés, une seul est parvenue à se frayer un chemin vers le sommet du classement. Laquelle ? Analysons les chiffres.

La magie s’invite au cinéma avec la sortie des Animaux Fantastiques : Les Secrets de Dumbledore, qui se paye le luxe de déloger Sonic 2 de son trône pour mieux s’en emparer.

Pour son envol sur le sol américain, le troisième opus de la saga préquelle à Harry Potter – toujours réalisé par David Yates – a récolté 43M$, un score suffisant pour se loger sur les cimes du box office. À l’image de la franchise, le résultat est par contre moins reluisant puisqu’il s’agit du plus faible démarrage de l’univers dérivé de l’œuvre de J.K. Rowling, faisant moins bien que Les Crimes de Grindelwald, qui avait engrangé 62,1M$ lors de son premier week-end.

Si elle débute mollement outre-atlantique, la carrière des Animaux Fantastiques : Les Secrets de Dumbledore prend de la hauteur grâce aux autres territoires, puisque ce nouvel opus voit ses recettes atteindre déjà les 193,4M$ dans le monde.

Après avoir débarqué en trombe, le hérisson le plus célèbre de la pop culture a sévèrement ralenti la cadence, Sonic 2 se voyant mis à mal par Les Animaux Fantastiques, qui l’a fait chuter de son piédestal.

Rétrogradé en deuxième position, le long-métrage de Jeff Fowler subit une lourde perte, sa fréquentation s’écroulant de 58,4% – ce qui se traduit par l’ajout de 30M$.  Malgré cette perte de vitesse, celui-ci continue de courir à un rythme supérieur à son prédécesseur en totalisant 119,6M$ en l’espace de dix jours, quand ce dernier avait terminé sa course avec 148,9M$.

Sonic 2 poursuit son accélération à l’international, qui lui permet de prendre davantage de vitesse et d’engranger 231,8M$ sur la surface du globe – de quoi assurer le remboursement de son budget, estimé à 110M$.

Contrairement à son camarade du dessus, Le Secret De La Cité Perdue poursuit son voyage en vol stationnaire, restant sur la troisième et dernière marche du podium – en classe éco.

La comédie d’Aaron et Adam Knee prouve son endurance en limitant sa chute, sa fréquentation diminuant de 28%, pour un week-end à 6,5M$. Un score aidant le film à atteindre les 78,5M$ en près d’un mois d’exploitation, ce qui n’est pas mal du tout par les temps qui courent, le tandem Sandra Bullock/Channing Tatum déjouant les pronostics en tenant sur la durée, faisant ainsi mieux que de récentes super-productions, à l’image de Morbius par exemple.

En attendant de débarquer dans une plus large palette de pays, Le Secret De La Cité Perdue doit toujours se contenter de peu à l’international, ses recettes grimpant ainsi qu’à 88,2M$ dans le monde. Lorsque son expansion sera plus vaste, il y aura fort à parier que son budget de 74M$ sera facilement renfloué.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s