Cette semaine du 30 mars au 5 avril, nous pouvions découvrir dans les salles obscures Sonic 2 de Jeff Fowler, En Corps de Cédric Klapisch, Morbius de Daniel Espinosa, Aristocrats de Yukiko Sode, Le Monde d’hier de Diastème, Azuro de Matthieu Rozé, Vedette de Claudine Bories et Patrice Chagnard, Retour à Reims (Fragments) de Jean-Gabriel Périot, Snow (Neige) de Cyril Barbançon et Jacqueline Farmer ainsi que Que m’est-il permis d’espérer de Raphael Girardot et Vincent Gaullier. Sur ces dix nouveautés, trois sont parvenues à truster le podium, ce qui est rare pour être souligné. Lesquelles ? Analysons les chiffres.

Après un mois de règne sans partage, The Batman s’est tout simplement fait éjecter du trio de tête grâce à une combinaison de nouveautés ayant su attirer l’œil du public – à commencer par Sonic 2, qui s’est hissée vers les sommets du box office hexagonal pour son envol.

Ainsi, au terme de sa première d’exploitation, la seconde aventure cinématographique du célèbre hérisson bleu – mis en scène par Jeff Fowler – a attiré 749 0372 curieux en salles, ce qui constitue un démarrage similaire à sa précédente incursion sur grand écran, qui avait engrangé 771 015 entrées en sept jours.

En partant bille en tête vers la pole position, Sonic 2 est bien parti pour effectuer un parcours semblable à son prédécesseur, qui avait été découvert par 2 113 220 personnes en 2020 – d’autant plus avec les vacances scolaires en ligne de mire.

Face à la mascotte de Sega, Jared Leto n’a pas pu atteindre le trône à temps, Morbius devant se contenter de la deuxième place pour son arrivée sur le sol français.

Pour ses débuts, le nouvel opus du Spider-verse de Sony Pictures a récolté 403 848 entrées, ce qui constitue le plus faible lancement de cette franchise Marvel. En effet, Venom et sa suite sous-titrée Let There Be Carnage s’étaient fait davantage remarquer, ayant respectivement amassé 941 871 et 676 090 spectateurs lors de leur semaine inaugurale.

C’est donc un démarrage en demi-teinte pour Morbius, qui n’a pas fait le plein malgré sa position plutôt avantageuse dans le classement, le mauvais bouche à oreille entourant le film ayant sans doute joué dans ce manque d’engouement de la part du public.

Seule production hexagonale à se frayer un chemin vers les cimes du box office, En Corps débute son numéro de danse sur la troisième et dernière marche du podium.

Pour son entrée en scène, le nouveau cru de Cédric Klapisch a été vu en salles par 332 971 spectateurs, ce qui est un score satisfaisant pour le cinéaste car supérieur au démarrage de ses deux précédentes réalisations à savoir Deux Moi (238 161 entrées lors de sa première semaine) et Ce Qui Nous Lie (189 571).

Avec un premier tour de piste convaincant, ce que les avis du public et de la critique tendent à confirmer, En Corps entame sa carrière d’un bon pied. Il n’y a plus qu’à espérer que le maintien soit au rendez-vous d’ici les prochains jours pour permettre à Cédric Klapisch de se rapprocher de nouveau du seuil du million et de – pourquoi pas – la franchir.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s