Absent des écrans depuis près d’une décennie, Jean-Pierre Jeunet s’apprête à faire son grand retour derrière la caméra grâce à BigBug, qui signe sa nouvelle incursion dans le domaine de la sciences – comme en témoigne sa bande annonce :

Neuf ans s’être attelé à l’adaptation de L’Extravagant Voyage du jeune et prodigieux T. S. Spivet, qui s’était soldé par un relatif échec au box office en ne récoltant que 7,6M$ sur la surface du globe – pour un budget de 26M$ – le réalisateur revient aux affaires avec un projet original.

Voulant de nouveau naviguer en pleine science-fiction, un domaine qu’il a notamment connu par le biais d’Alien : Resurrection en 1997, Jean-Pierre Jeunet a eu dans l’idée de s’attaquer à l’intelligence artificielle. Un sujet qui lui a inspiré BigBug, le long-métrage qui nous accapare ici, une œuvre qui aura mis des années à se concrétiser. En effet, comme il l’avait révélé il y a de cela trois ans sur son site officiel, le cinéaste a peiné à intéresser producteurs et financiers pour le suivre dans cette aventure, jusqu’au jour où il a conclu un partenariat avec Netflix, ce qui a mis la machine en route.

Avec BigBug, Jeunet se livre à une satire de cette époque du tout connecté avec à la clé un film futuriste où l’espèce humaine se voit prise en otage par les IA et autres robots intelligents conçus pour être à leur service. Une révolte qui va amener à un changement de paradigme entre l’homme et la machine, le tout à travers une tonalité caustique et décalée, qui a fait le sel de sa filmographie depuis Delicatessen.

Écrit en collaboration avec son fidèle scénariste Guillaume Laurant et comprenant au casting d’Elsa Zylberstein, Isabelle Nanty, Stéphane de Groodt, Claude Perron,Youssef Hajdi, Claire Chust, François Levantal, Alban Lenoir ainsi que les jeunes Marysol Fertard et Hélie Thonnat, ce huis-clos à la sauce S-F promet un délire dont seul Jeunet a le secret, ce qui a de quoi intriguer. Cette révolution cybernétique tiendra t-elle ses promesses ? Réponse le 11 février, jour de sa sortie sur la plateforme streaming.

Synopsis :

En 2045, l’intelligence artificielle est partout. Mais quand les robots se soulèvent, Alice se retrouve enfermée chez elle… protégée par ses androïdes bien intentionnés.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s