Clap de fin pour la vingt-deuxième édition de l’Arras Film Festival, qui aura permis au public arrageois de découvrir durant dix jours près d’une centaine de long-métrages, entre avant-premières et rétrospectives.

Comme chaque année, la Compétition Européenne à été au coeur de l’attention des spectateurs mais aussi des professionnels et à l’heure de la cérémonie de clôture, il est temps de savoir quels ont été les films récompensés par le jury présidé par le scénariste et réalisateur Vincent Garenq qui a dû faire des choix parmi les neuf films faisant partie de sélection.

Avant de débuter, revenons un instant sur la cuvée 2020, qui n’avait pu se dérouler comme convenu, avec la remise du Prix du Public, remis à I Never Cry de Piotr Domalewski. Maintenant intéressons nous à l’édition de cette année avec la liste des grands gagnants de la Compétition Européenne :

Atlas d’Or

Becoming Mona de Sabine Lubbe Bakker et Niels Van Koevorden

Synopsis :

Mona ne joue pas de rôle, elle se soucie d’abord de ses proches. Pourtant,ni sa famille, ni son compagnon, tous trop égoïstes, ne font le moindre effort pour admettre et comprendre qu’elle leur est indispensable. La patience de Mona atteindra-t-elle ses limites ? De l’enfance à l’âge adulte, le portrait en trois volets d’une jeune femme discrète et soumise.

Atlas d’Argent (Prix de la mise en scène)

La Mif de Fred Baillif

Synopsis :

Lora dirige un foyer d’accueil pour adolescentes.Lorsque survient un incident grave, elle se trouve contrainte de défendre sa manière de travailler, face à une administration rigide et des jeunes femmes meurtries en proie à leurs propres démons. Un film d’une incroyable puissance émotionnelle qui fait voler en éclats les frontières entre le réel et la fiction.

Prix De La Critique (remis par le Syndicat Français de la Critique de cinéma)

Prix du Public

Leave No Traces de Jan P. Matuszynski

Synopsis :

Pologne, 1983. La loi martiale règne. Un jeune homme est battu à mort par la milice dans un commissariat de Varsovie. Alors que sa mère décide de porter l’affaire devant la justice, le gouvernement tente par tous les moyens d’étouffer l’affaire et empêcher l’unique témoin de comparaître. Un fait divers historique raconté avec beaucoup de force et de précision.

Mention Spéciale du Jury

Prix Regards Jeunes

The Blind Man Who Did Not Want To See Titanic de Teemu Nikki

Synopsis :

Jaakko est aveugle et cloué dans un fauteuil roulant. Il n’a pourtant pas perdu son humour et sa répartie. Il se plait à converser au téléphone avec Sirpa, qui elle aussi est malade. Un jour, il décide d’entreprendre le difficile voyage qui le conduira jusqu’à sa bien-aimée. Un film audacieux tourné avec peu d’argent, beaucoup idées et un immense courage.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s