Ce week-end du 15 au 17 Octobre, le public américain pouvait découvrir sur grand écran Halloween Kills de David Gordon Green, Le Dernier Duel de Ridley Scott, Honsla Rakh d’Amarjit Singh Saron, Most Eligible Bachelor de Bommarillu Bhaskar, Bergman Island de Mia Hansen-Løve ainsi que Hard Luck Love Song de Justin Corsbie. Sur ces six nouveautés, une seule s’est imposée dans le trio de tête. Laquelle ? Analysons les chiffres.

Pour son retour sur grand écran, Michael Myers ne fait pas dans la dentelle, débarquant des flammes avec fracas, ce qui lui permet de déloger James Bond de son piédestal et de s’imposer sur la plus haute marche du podium avec Halloween Kills.

La reprise en main de la franchise initiée par John Carpenter est synonyme de succès pour Blumhouse puisque ce nouvel opus de David Gordon Green – première partie d’un diptyque – a débuté sa carrière sur le sol américain avec 50,3M$ soit le second meilleur démarrage de la saga, arrivant juste derrière les 76,2M$ de son prédécesseur Halloween, ce qui est excellent pour une production Rated-R (interdit aux moins de 17 ans non accompagnés d’un adulte).

Sorti dans une poignée de territoires pour le moment, Halloween Kills doit pour le moment se contenter de peu à l’international, ses recettes s’élevant ainsi à seulement 55,8M$ dans le monde, ce qui déjà un très bon résultat sachant que son budget est estimé à 20M$ grâce à la fameuse recette Blumhouse. En clair, tout sourit à ce cher Michael, bien parti pour faire des ravages niveau chiffres.

Face à notre increvable boogeyman, l’agent 007 doit battre en retraite, Mourir Peut Attendre perdant son trône pour se retrouver en seconde position, ce qui est loin de faire ses affaires.

Après un lancement en demi-teinte, le long-métrage de Cary Joji Fukunaga en prend un sacré coup sur la cafetière, sa fréquentation s’écroulant de 56%, se traduisant par l’ajout de 24,2M$ à son box office, qui rate de peu le seuil des 100M$ en totalisant 99,5M$ en dix jours. A la même période d’exploitation, Spectre culminait déjà à 128,9M$ et Skyfall explosait le record avec 160,9M$. Il faut donc revenir à Casino Royale pour voir de tels résultats, le premier opus de l’ère Craig amassant 94M$ au terme de cette période.

Fort heureusement, James Bond peut compter sur le reste du globe pour faire accélérer le compteur, ce chant du cygne de Daniel Craig voyant ses recettes s’envoler à 447,8M$ grâce à ses bonnes performances réalisées à l’étranger, qui vont être primordiales dans son ascension vers le sommet. Premier ennemi sur son chemin, Quantum Of Solace et ses 589,5M$, un score qui devrait être égalé d’ici le week-end prochain.

Avec l’arrivée d’un féroce concurrent, Venom : Let There Be Carnage continue de perdre de sa puissance, se contenant désormais de la troisième et dernière marche du podium.

Après avoir réalisé le meilleur démarrage pour une production cinématographique depuis près de deux ans, le film d’Andy Serkis prend coup sur coup, James Bond puis Michael Myers venant lui mettre des bâtons dans les roues, ce qui se traduit par une baisse de la fréquentation de l’ordre de 48%. Récoltant 16,5M$ en ce troisième week-end d’exploitation, cette suite de Venom n’en reste pas moins un succès financier aux Etats-Unis, engrangeant 168M$ – ce qui le place à un niveau similaire à son prédécesseur, qui avait totalisé 171M$ à la même période.

En tenant compte des résultats provenant des autres territoires (le film sort au compte-goutte – il débarquera seulement ce mercredi en France), Venom : Let There Be Carnage prend petit à petit de la hauteur, ses recettes augmentant désormais à 283,6M$. Ayant coûté plus de 110M$ à produire, ce second opus compte de ce fait sur l’international pour confirmer sa bonne santé – ses scores US étant satisfaisants à ce stade.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s