Cette semaine du 6 au 12 Octobre, nous pouvions découvrir dans les salles obscures Mourir Peut Attendre de Cary Joji Fukunaga, Mon Légionnaire de Rachel Lang, Tralala d’Arnaud et Jean-Marie Larrieu, Petite Sœur de Véronique Reymond et Stéphanie Chuat, Gaza Mon Amour d’Arab Nasser et Tarzan Nasser, Cigare Au Miel de Kamir Aïnouz, Fatima de Marco Pontecorvo, Delphine et Carole, Insoumuses de Callisto McNulty, 7 Jours de Yuuta Murano ainsi que Les Mains Dans La Terre, Naissance d’un Ecovillage d’Antoine Trichet. Sur ces dix nouveautés, une seule s’est imposée dans le trio de tête. Laquelle ? Analysons les chiffres.

S’il aura fallu prendre son mal en patience pour le découvrir en salles – sa sortie ayant été maintes fois repoussée – Mourir Peut Attendre ne déçoit pas et débarque avec fracas sur le sol français, détrônant Dune et s’imposant avec classe sur la plus haute marche du podium.

Le moins que l’on puisse dire est que le dernier opus de l’ère Craig était attendu parle public, le long-métrage de Cary Joji Fukunaga réalisant le meilleur démarrage de l’année en attirant 1 384 858 spectateurs pour sa première semaine, faisant ainsi mieux que Fast & Furious 9 et ses 1 301 589 entrées. Mieux encore, il faut remonter à Décembre 2019 pour voir un lancement plus puissant, en l’occurence celui de Star Wars : Episode IX.

Concernant la saga James Bond, et plus particulièrement la période chapeautée par Daniel Craig, les débuts de Mourir Peut Attendre sont supérieurs à ceux de Casino Royale (découvert en 2006 par 1 260 348 aficionados) mais inférieurs à ceux de Quantum Of Solace (1 703 897), Skyfall (1 839 220) et Spectre (2 203 549).

Après trois semaines de règne sans partage, Dune doit capituler et laisser son trône à Mourir Peut Attendre, se retrouvant de ce fait sur la deuxième marche du podium.

En plus de ce revers, l’adaptation du roman de Frank Herbert par Denis Villeneuve doit faire face à une baisse drastique de sa fréquentation, qui chute cette fois de 45%. Amassant 275 234 entrées supplémentaires, le film totalise à ce jour 2 468 407 spectateurs, un score plus que satisfaisant, impliquant une future place au soleil, sachant que le numéro un du box office français, Kaamelott : Premier Volet (vu par 2 635 002 fans) est en passe d’être dépassé.

Autre lot de consolation pour cette relecture de Dune, le fait de surpasser le score de la version pilotée par David Lynch – qui avait été vue par 2 310 957 personnes en salles en 1985.

Face à l’arrivée de James Bond, Boîte Noire se doit de quitter sa deuxième position – où il logeait depuis son décollage – poursuivant désormais son excellente carrière sur la troisième et dernière marche du podium.

La présence d’un rude concurrent bouscule le long-métrage de Yann Gozlan qui, après s’être longtemps distingué grâce à sa très bonne tenue de vol, perd de l’altitude, égarant 44% de sa fréquentation. Ajoutant 100 553 entrées supplémentaires à son box office, qui s’élève à 970 224 spectateurs au terme de sa cinquième semaine d’exploitation, celui-ci se rapproche du seuil fatidique du million et devrait l’atteindre d’ici très peu de temps.

Plus gros succès de son réalisateur (Un Homme Idéal – sorti en 2015 – avait été visionné par 667 261 amateurs), Boîte Noire confirme être l’une des bonnes surprises cinématographiques de cet automne, déjouant les pronostics pour se frayer un chemin vers un ciel dégagé.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s