Ce week-end du 30 Avril au 2 Mai, le public américain pouvait découvrir sur grand écran Separation de William Brent Bell mais aussi Four Good Days de Rodrigo García, The Resort de Taylor Chien ainsi que Limbo de Ben Sharrock. Notons également qu’à l’occasion de son dixième anniversaire, Scott Pilgrim d’Edgar Wright ressortait dans quelques salles. Sur ces cinq propositions, aucune n’est parvenue à se hisser dans le haut du classement mais cela ne veut pas dire que le trio de tête est resté inchangé. Analysons les chiffres.

Après avoir perdu – de peu – le premier round face à Mortal Kombat, Demon Slayer : Le Train De L’Infini se rattrape, prenant l’ascendant sur son adversaire ce week-end pour ainsi s’imposer sur la plus haute marche du podium.

S’il a tout de même vu sa fréquentation s’écrouler de 69,7% en ce second week-end d’exploitation, le film d’animation de Haruo Sotozaki confirme sa bonne santé sur le sol américain, engrangeant 6,3M$ en trois jours pour un total atteignant les 34,1M$ – ce qui est un excellent résultat étant donné qu’il est Rated-R et diffusé dans un nombre limité de salles comparé à ses concurrents directs (1 905 contre 3 114 pour Mortal Kombat par exemple). Détenteuse du titre meilleur démarrage pour un long-métrage en langue étrangère en surpassant les 17,8M$ de Hero de Zhang Yimou, cette première incursion sur grand écran de Demon Slayer est déjà la troisième production animée japonaise la plus rentable au pays de l’Oncle Sam, venant de dépasser les 30,7M$ de Dragon Ball : Broly. Prochaine étape, égaler Pokémon 2 : Le Pouvoir Est En Toi et ses 43,7M$.

Le succès de Demon Slayer : Le Train De L’Infini est d’ordre planétaire, celui-ci voyant ses recettes mondiales culminer à de 428,4M$ un score dantesque que l’on doit en grande partie au box office japonais, qui compose 80% de ce chiffre. Cette première aventure cinématographique est donc un véritable raz-de-marée ouvrant naturellement la voie à de futurs suites.

Suite à son match victorieux face à Godzilla vs Kong et Demon Slayer : Le Train De L’Infini, force est de constater que Mortal Kombat s’est reposé sur ses lauriers pour cette nouvelle partie, avec au final la perte de son trône et sa relégation en deuxième position, qui s’est malheureusement joué de peu.

Pour son second week-end d’exploitation, le long-métrage de Simon McQuoid a vu sa fréquentation en prendre un sacré coup avec une baisse de l’ordre de 73,4%, ce qui s’est traduit par l’ajout de 6,2M$ supplémentaires à son box office, qui atteint à ce jour 34,1M$. Avec une classification Rated-R et sa disponibilité sur HBO Max, ce résultat reste donc satisfaisant. Si on le compare aux précédentes adaptations de la franchise vidéoludique éponyme, ce reboot ne devrait pas battre le Mortal Kombat de Paul W. S. Anderson, qui avait terminé sa carrière avec 70,4M$ en 1995 mais et fera bien mieux que Mortal Kombat : Destruction Finale de John R. Leonetti qui lui avait amassé 35,9M$ en 1997.

Déjà sorti dans quelques pays (en France le film sera disponible en achat digital dès le 12 Mai), Mortal Kombat voit ses recettes mondiales grimper à 66,9M$, venant ainsi de dépasser son budget – estimé à 55M$ – ce qui laisse entrevoir une future rentabilité étant donné que son exploitation en salles et sur HBO Max est loin d’être terminée (même si nous ne connaîtrons jamais les chiffres obtenus sur la plateforme). Retour sur grand écran convaincant donc pour MK.

Suite à sa déconvenue du week-end dernier, ayant était mis à mal par deux adversaires plus féroces que prévu, Godzilla vs Kong semble mieux tenir le choc, refermant une nouvelle fois le podium en restant cramponné à sa troisième place – qu’il ne compte pas compter de sitôt

Après plus d’un mois passé sur le sol américain, le long-métrage d’Adam Wingard se montre toujours plus ou moins vaillant, maitrisant mieux sa chute que précédemment, sa fréquentation diminuant de 36,1% (contre 46,5%) En récoltant 2,7M$ en trois jours, ce choc des Titans totalise désormais 90,3M$, ce qui est tout simplement le meilleur score pour un long-métrage sorti depuis le début de cette pandémie. Concernant le MonsterVerse, ce quatrième opus navigue de plus en plus loin de son prédécesseur Godzilla II : Roi Des Monstres, qui à la même période avait déjà franchi la barre des 100M et cumulait 107,1M$ (110,5M$ en fin de carrière), un objectif qui sera difficile à atteindre à moins de redoubler d’efforts, ce qui n’est pas impossible pour nos Kaijū. Affaire à suivre de très près.

Si son parcours est couronné de succès sur le sol US, Godzilla vs Kong fait aussi des ravages à l’étranger puisque grâce aux revenus obtenus dans les pays où il est exploité, le film culmine à 415,4M$ de recettes, ce qui est un très bon point car ce résultat est supérieur à Godzilla II et ses 386,6M$. Avec des voyants qui sont au vert, le budget du film étant estimé à 155M$, Warner Bros. et Legendary Pictures ont des idées d’expansion du MonsterVerse, un nouvel opus étant en projet – toujours sous la houlette d’Adam Wingard.


Concernant les nouveautés du week-end, Separation a raté le podium de peu, démarrant sa carrière à la quatrième place avec 1,8M$ tandis que Four Good Days est arrivé onzième avec 303 000$. En quinzième et seizième position, se suivent The Resort et Limbo qui ont amassé respectivement 95 000$ et 90 000$. Enfin pour sa ressortie Scott Pilgrim a débarqué à la huitième place, engrangeant 720 000$.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s