Ce week-end du 23 au 25 Avril, le public américain pouvait découvrir sur grand écran Mortal Kombat de Simon McQuoid mais également Demon Slayer – Le Train De L’infini de Haruo Sotozaki et Together Together de Nikole Beckwith. Sur ces trois nouveautés, deux sont parvenues à se hisser sur le podium – ce qui est rare par les temps qui courent. Découvrons lesquelles en analysant les chiffres du box office.

Après être sorti de sa léthargie grâce à Godzilla vs Kong, le box office continue de montrer des signes de reprise, ce qui est une très bonne chose avec une situation sanitaire s’améliorant sur le sol américain d’une part et la réouverture de 55% des salles du territoire de l’autre, permettant un retour progressif du public, comme le montre le démarrage de Mortal Kombat, qui a mis au tapis nos deux Titans pour s’imposer sur la plus haute marche du podium.

Pour son premier week-end d’exploitation, le long-métrage de Simon McQuoid récolte 22,5M$ soit un très bon démarrage dans ce monde post-COVID19 – d’autant plus que celui-ci est Rated-R (interdit aux moins de 17 ans non accompagnés d’un adulte). Si on le compare aux précédentes adaptations de la franchise vidéoludique éponyme, ce reboot fait quasiment jeu-égal avec le Mortal Kombat de Paul W. S. Anderson, qui avait débuté avec 23,2M$ et se révèle plus puissant que Mortal Kombat : Destruction Finale de John R. Leonetti qui lui avait amassé 16,7M$ en trois jours.

Déjà sorti dans quelques pays (en France le film sera disponible en achat digital dès le 12 Mai), Mortal Kombat voit ses recettes mondiales atteindre 50,1M$, ce qui est un début prometteur étant donné que son budget est estimé à 55M$ soit un seuil bientôt franchi. Si nous ne connaîtrons jamais les chiffres obtenus sur HBO Max, où il sera visionnable durant trente jours – ceux-ci devraient être satisfaisants pour Warner Bros. vu la tendance.

Si Mortal Kombat ne démérite pas, la véritable surprise de ce week-end provient de Demon Slayer : Le Train De L’Infini qui, en étant projeté dans moitié moins de cinémas, est parvenu à tenir tête à son concurrent frontal et à le talonner de peu, arrivant ainsi en deuxième position.

Le film d’animation de Haruo Sotozaki – également Rated-R – a engrangé 19,5M$ en trois jours, ce qui en fait le meilleur démarrage pour un long-métrage en langue étrangère, surpassant les 17,8M$ de Hero de Zhang Yimou, précédent détenteur du titre, qu’il aura conservé durant dix-sept ans. Au niveau des productions animées japonaises, cette première incursion sur grand écran de Demon Slayer réalise un lancement identique à celui de Pokémon 2 : Le Pouvoir Est En Toi en 2000, ce qui donne une idée du phénomène.

Le succès de Demon Slayer : Le Train De L’Infini est mondial, atteignant la coquette somme de 407,8M$ grâce à ses excellents résultats sur la surface du globe, en particulier en Japon qui compose 80% de son box office. Un véritable raz-de-marée.

De son côté, Godzilla vs Kong a bu la tasse, voyant son règne sans partage se terminer avec fracas après près d’un mois de domination, chutant de la première à la troisième place du podium à cause de Mortal Kombat et Demon Slayer, deux féroces adversaires.

Pour son quatrième week-end sur le sol américain, le long-métrage d’Adam Wingard perd une bonne partie de sa puissance puisque sa fréquentation diminue de 46,5% ce qui n’est pas rien. En ajoutant 4,2M$ à son box office, ce choc des Titans totalise désormais 86,5M$, ce qui est tout simplement le meilleur score pour un long-métrage sorti depuis le début de cette pandémie. Concernant le MonsterVerse, ce quatrième opus navigue de plus en plus loin de son prédécesseur Godzilla II : Roi Des Monstres, qui à la même période avait déjà franchi la barre des 100M et cumulait 103M$ (110,5M$ en fin de carrière), un objectif qui sera difficile à atteindre à moins de redoubler d’efforts, ce qui n’est pas impossible pour nos Kaijū. Affaire à suivre de très près.

S’il connaît un joli succès sur le sol US, Godzilla vs Kong fait aussi des ravages à l’étranger puisque grâce aux revenus obtenus dans les pays où il est exploité, le film culmine à 406,5M$ de recettes, ce qui est excellent car supérieur à Godzilla II et ses 386,6M$. Si nous ne connaîtrons jamais les chiffres de HBO Max, il va sans dire que la rentabilité est déjà au rendez-vous pour Warner Bros. et Legendary Pictures puisque le budget du film est estimé à 155M$.


Concernant la troisième nouveauté du week-end, Together Together, celle-ci a débuté à la huitième place, amassant 522 440$ pour son démarrage, qui s’est effectué dans une combinaison limitée de salles – seulement 665.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s