[Box Office US] Une Affaire De Détails s’empare de la première place

Ce week-end du 29 au 31 Janvier, le public américain pouvait découvrir sur grand écran Une Affaire De Détails de John Lee Hancock, principale nouveauté proposée aux côtés de Supernova de Harry Macqueen – distribuée dans une faible combinaisons de salles. Ajoutons à cela la ressortie du film de Boaz Yakin, Le Plus Beau Des Combats, à l’occasion de son vingtième anniversaire, portant à trois le nombre de choix offert aux spectateurs. L’un de ses longs-métrages est-il parvenu à s’imposer ? Découvrons-le dès à présent.

Si 56% des cinémas restent fermés sur l’ensemble du territoire américain, un contexte n’aidant pas à une reprise de la fréquentation, une nouveauté est tout de même parvenue à se hisser sur le podium à savoir Une Affaire De Détails, porté notamment par Denzel Washington, qui a ainsi délogé Liam Neeson et son dernier actioner en date – Le Vétéran – de leur trône.

Pour son premier week-end d’exploitation, le thriller de John Lee Hancock récolte 4,8M$, ce qui est un démarrage convenable dira t-on dans cette période compliquée, d’autant plus que celui-ci est supérieur aux débuts du précédent film du réalisateur sorti dans les salles obscures. En effet, si The Highwaymen a débarqué directement sur Netflix il y a deux ans, Le Fondateur – sorti en 2016 – avait obtenu 3,4M$ pour son arrivée sur grand écran.

Exploité sur dix-huit territoires pour le moment, Une Affaire De Détails voit ses recettes mondiales atteindre les 7,6M$ pour son lancement, de quoi ravir Warner Bros. qui s’est fendu d’un communiqué précisant que le long-métrage avait réalisé le meilleur démarrage pour une production ‘Rated R’ depuis la pandémie. Notons d’ailleurs qu’après Wonder Woman 1984, le film de John Lee Hancock est le premier de l’année a sortir simultanément sur HBO Max – pour une période de trente-et-un jours – ce qui devrait lui permettre de rentabiliser son budget estimé à 30M$.

Depuis sa sortie, il y a déjà plus de deux mois, Les Croods 2 : Une Nouvelle Ère ne cesse de surprendre en se montrant d’une combativité exemplaire, ce que nous pouvons encore observer aujourd’hui avec son maintien en deuxième position – une place récupérée le week-end dernier

Le film d’animation de Joel Crawford prouve qu’il en a encore dans le ventre, voyant sa fréquentation repartir à la hausse et augmenter de 2,5%. Ce qui se traduit par l’ajout de 1,8M$ supplémentaires à son box office qui culmine désormais à 43,9M$. Si cela restera inférieur au premier volet, qui avait amassé 187,1M$, ce résultat est à saluer car restant le plus élevé depuis la réouverture progressive des salles cet été, arrivant juste derrière Tenet et ses 57,9M$.

Si le long-métrage se montre résistant outre-Atlantique, sa carrière se joue avant tout à l’international, lui permettant de voir ses recettes mondiales bondir à 144,3M$ et de devenir petit à petit l’un des rares succès cinématographiques de ces derniers mois.

Malgré une situation qui faisait craindre une sortie du Top 3, Diana Prince parvient à freiner sa chute, ce qui aide Wonder Woman 1984 à rester sur la troisième marche du podium ce week-end.

Le film de Patty Jenkins voit sa fréquentation diminuer plus faiblement que prévu, avec une baisse de l’ordre de 18,8% (contre 38,5% précédemment). En trois jours la suite de Wonder Woman a ainsi ajouté 1,3M$ à son box office, ce qui lui permet de se rapprocher de la barre des 40M$ avec un total de 39,2M$ sur le sol américain. Même si cela peut paraître relativement faible, cela reste le troisième meilleur score pour un long-métrage depuis la réouverture des cinémas, ce qui n’est pas si mal étant donné la conjoncture actuelle. Pour rappel, le premier volet des aventures de Diana Prince avait engrangé 412,8M$ en 2017, un score que l’on aura du mal à revoir de sitôt.

Ce résultat quelque peu décevant aux États-Unis est quelque peu contrebalancé par les résultats obtenus à l’international puisque grâce à ceux-ci, Wonder Woman 1984 parvient à engranger 152M$ sur la surface du globe, ce qui est loin d’être suffisant pour limiter ses pertes financières sachant que son budget est estimé à 200M$. Son exploitation sur HBO Max pourrait sauver la mise du film mais pour le moment, le pourcentage de visionnage du long-métrage sur la plateforme – durant ses trente-et-un jours de disponibilité – n’a pas été communiqué par Warner Bros.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s