[Box Office US] Liam Neeson déloge Wonder Woman de son trône

Ce week-end du 15 au 17 Janvier, le public américain avait le choix entre trois nouveauté à savoir Le Vétéran (The Marksman en V.O.) de Robert Lorenz, distribué dans un nombre conséquent de salles contrairement à ses camarades Bloody Hell co-réalisé par Alister Grierson et Robert Benjamin ainsi que le documentaire MLK/FBI de Sam Pollard. Deux ressorties étaient également au programme, celles de Kuzco, L’Empereur Mégalo de Mark Dindal et de Tous En Scène de Garth Jennings. Parmi ces différentes propositions, une seule est parvenue à se faire une place sur le podium. Laquelle ? Analysons les chiffres.

Avec seulement 35% des salles obscures ouvertes sur l’ensemble du territoire à cause de la résurgence de la COVID-19, difficile d’attirer du monde dans les salles obscures et ce même si ce week-end durait quatre jours avec le Martin Luther King Day. Malgré un tel contexte, Liam Neeson a tout de même réussi à s’imposer et à déloger Wonder Woman 1984 de son trône avec son dernier actioner en date.

La Vétéran de Robert Lorenz débute ainsi sa carrière réunissant 3,2M$ en trois jours (3,7M$ si l’on prend en compte les premières estimations du jour férié – qui seront affinées d’ici peu). Un démarrage inférieur à celui d’Une Nouvelle Chance, sa précédente réalisation, qui avait amassé 12,1M$ en 2012. Le constat est un peu plus positif pour Liam Neeson, qui nous livre son deuxième film d’action en l’espace de quelques mois et effectue un retour plus performant que celui de The Good Criminal, qui avait réuni 3M pour ses débuts en Octobre.

Pour le moment, Le Vétéran doit se contenter de ces chiffres obtenus sur le territoire américain, en attendant de pouvoir débarquer ailleurs et tenter de rentabiliser son budget de 23M$ – ce qui ne sera pas si facile.

Après avoir dominé le box office durant plus de trois semaines, le règne de Wonder Woman 1984 touche à sa fin, la suite des aventures de la célèbre amazone devant se contenter de la deuxième marche du podium avec amertume.

Alors qu’il n’a cessé de s’écrouler depuis son arrivée au cinéma – ce qui s’explique notamment par une situation sanitaire n’incitant pas le public à se déplacer – le film de Patty Jenkins semble finalement freiner sa chute puisque pour son quatrième week-end d’exploitation, sa fréquentation a diminué de 13,3%. En trois jours la suite de Wonder Woman a ainsi ajouté 2,6M$ à son box office (estimations du Martin Luther King Day compris), ce qui lui permet d’atteindre les 35,8M$ sur le sol US. Même si elle continue de se maintenir à ce niveau, celle-ci n’égalisera jamais les 59,7M$ de Tenet – le précédent long-métrage de Warner Bros. exploité durant la pandémie. Ne parlons pas du précédent volet, qui avait engrangé 412,8M$ en 2017.

Ce faible score est quelque peu contrebalancé par les résultats obtenus à l’international puisque grâce à ceux-ci, Wonder Woman 1984 parvient à totaliser 141,7M$ mais avec une situation se compliquant de jour en jour dans de nombreux pays, le long-métrage aura du mal ne serait-ce qu’à franchir la barre des 200M$. Il n’y a plus qu’à voir si le pourcentage de visionnage du long-métrage sur HBO Max compensera les pertes, ce que nous découvrirons lorsque les dirigeants partageront le chiffre dans sa globalité, c’est à dire d’ici la fin de son exploitation sur la plateforme – une période qui s’arrêtera le week-end prochain au terme de trente-et-un jours.

Une fois n’est pas coutume, Les Croods 2 : Une Nouvelle Ère déjoue les pronostics et ne se laisse pas abattre, continuant de fermer le podium tout en continuant d’attirer des curieux dans les salles obscures.

En effet, plus d’un mois après son démarrage aux États-Unis, le film d’animation de Joel Crawford prouve qu’il en a encore dans le ventre en parvenant à augmenter sa fréquentation de 12,7%. Un regain d’intérêt qui lui permet d’ajouter 1,8M$ supplémentaires à son box office qui culmine à 39,2M$ et franchit même la barre des 40M$ (40,1M$) en comptabilisant les résultats provisoires de ce lundi. Même si cela restera inférieur au premier volet, qui avait amassé 187,1M$, ce score reste honorable car restant le plus élevé depuis la réouverture progressive des salles cet été, arrivant juste derrière Tenet.

Si le long-métrage ne démérite outre-Atlantique, sa carrière se joue principalement à l’international, puisque avec les résultats des autres territoires, Les Croods 2 voit ses recettes mondiales bondir à 134,8M$, de quoi satisfaire DreamWorks Animation étant donné que cette suite coûtant 65M$ à produire est devenue rentable

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s