[Festival] Arras Film Festival revisité : découvrez le programme

Pour sa vingt-et-unième édition, l’Arras Film Festival a dû se réinventer, suite aux mesures sanitaires mises en place par le gouvernement. Ainsi, ce rendez-vous incontournable pour les cinéphiles des Hauts-de-France ne se déroulera pas comme initialement prévu, les équipes ayant dû procéder à des changements drastiques pour que l’événement puisse avoir lieu malgré le contexte actuel.

Si l’incertitude est toujours de mise en cette période compliquée, le programme revisité de cette cuvée 2020 de l’Arras Film Festival – établi par les administrateurs et la direction de Plan-Séquence – vient d’être dévoilé. Cette réorganisation, opérée en urgence par l’équipe du festival, a pu s’effectuer grâce à la mobilisation d’une trentaine de salles de cinéma de la région.

Cette édition se déroulera ainsi du 7 Novembre au 15 Décembre dans les salles de cinéma des Hauts-de-France ainsi qu’à Paris et se divisera en cinq étapes :Tout d’abord, du 7 au 15 Novembre le public pourra découvrir une partie de la sélection officielle originellement prévue. Une vingtaine d’avant-premières seront donc proposées à la fois au Mégarama d’Arras mais aussi dans les salles partenaires de l’événement (*à découvrir en fin d’article), le tout en présence des équipes. Notons que Bruno Podalydès sera mis à l’honneur puisque, outre la diffusion de Les 2 Alfred ainsi de trois autres de ses longs-métrages, le réalisateur donnera une une leçon de cinéma.

Pour les plus curieux, voici la liste des films qui seront projetés en avant-premières :

  • LA TERRE DES HOMMES de Naël Marandin
  • BAC NORD de Cédric Jimenez
  • MYSTÈRE de Denis Imbert
  • À L’ABORDAGE de Guillaume Brac
  • ROUGE de Farid Bentoumi
  • MÉDECIN DE NUIT d’Eli Wajeman
  • IBRAHIM de Samir Guesmi
  • AMANTS de Nicole Garcia
  • UN TRIOMPHE d’Emmanuel Courcol
  • BOÎTE NOIRE de Yann Gozlan
  • DE NOS FRÈRES BLESSÉS de Hélier Cisterne
  • PROFESSION DU PÈRE de Jean-Pierre Améris
  • 5E SET de Quentin Raynaud
  • L’HOMME QUI A VENDU SA PEAU de Kaouther Ben Hania
  • COMMENT JE SUIS DEVENU SUPER HÉROS de Douglas Attal
  • SI DEMAIN de Fabienne Godet
  • LES 2 ALFRED de Bruno Podalydès
  • MESSE BASSE de Baptiste Drapeau
  • DÉLICIEUX d’Eric Besnard
  • LES SORCIÈRES D’AKELARRE de Pablo Agüero
  • SI LE VENT TOMBE de Nora Martirosyan
  • NOMADLAND de Chloé Zhao

Durant cette période, une rétrospective consacrée sur les films catastrophes, avec un focus particulier sur le naufrage du Titanic (les versions de Herbert Selpin et James Cameron seront projetés de même que ATLANTIQUE, LATITUDE 41° de Roy Ward Baker)

Puis ce sera au tour de la Compétition Européenne, l’une des marques de fabrique du festival, de se dérouler. Le jury – présidé cette année par Michel Leclerc et Baya Kasmi – devra départager les huit films faisant partie de sélection, qui concourent pour obtenir l’Atlas D’Or, la plus haute distinction. Ces œuvres seront projetées à L’Entrepôt à Paris les 13-14 et 15 Novembre puis repris au Mégarama à Arras les 20-21-22 Novembre.

Les longs-métrages en compétition sont les suivants :

  • THE CAMPAIGN de Marian Crisan
  • I NEVER CRY de Piotr Domalewski
  • QUO VADIS, AIDA ? de Jasmila Zbanic
  • ROUNDS de Stephan Komandarev
  • SHADOW COUNTRY de Bohdan Slama
  • SPIRAL de Cecilia Felméri
  • TEREZA37 de Danilo Serbedzija
  • WILDLAND de Jeanette Nordahl

Du 25 Novembre au 1er Décembre, aura lieu la Semaine des Enfants, où seront proposés aux spectateurs une dizaine de séances jeune public avec à la clé avant-premières, ciné-goûter, ciné-concert (permettant de (re)découvrir EN VITESSE de Ted Wilde avec Harold Lloyd), une programmation conçue pour les petits et les grands.

Ensuite, du 2 au 8 Décembre, ce sera au tour de la Semaine du Cinéma Européen de se tenir avec projections de films en avant-premières, inédits en France, avec un focus particulier sur le cinéma Ukrainien qui émerge depuis quelques années.

Finalement, La Semaine des Cinémas du Monde viendra conclure cette édition particulière et du 9 au 15 Décembre, le public pourra découvrir cinq longs-métrages d’autres pays, traitant des problématiques du monde actuel.

Un programme très fourni et espacé dans le temps qui, on l’espère, pourra se ternir dans les conditions adéquats. Quoiqu’il en soit, pour ceux qui viendront à l’Arras Film Festival, le protocole sanitaire applicable sera celui des salles de cinéma – avec masque obligatoire et un siège de distance entre les spectateurs – et les séances, dans les villes où le couvre-feu est en vigueur, se termineront au plus tard à 20h30. Si modifications il y a, nous vous tiendrons informés.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s