[Séries Mania] Effervescence, convivialité et un (very) Good Actor

Après avoir découvert The Red Line lors de la soirée d’ouverture, ce deuxième jour au sein de Séries Mania a été l’occasion de prendre le pouls du festival et l’on peut dire que le public a répondu présent pour cette deuxième édition lilloise.

SeriesMania2019

Malgré un samedi marqué par la manifestation des gilets jaunes, les amateurs de séries sont tout de même venu en masse assister aux différents événement de la journée, à commencer par les séances de dédicaces qui ont rencontré un franc succès au Tri Postal. Les acteurs de Skam France et Demain Nous Appartient ont pu se rendre compte de la ferveur de leurs fans et ont eu le droit à un accueil chaleureux (voire étouffant, l’enceinte du Tri Postal devenant rapidement une véritable fournaise quand le public vient en masse). Signatures et photos ont défilé et tous ont joué le jeu avec plaisir.

La foule était également présente devant Le Nouveau Siècle où se déroulait en début d’après-midi la masterclass de Freddie Highmore. L’acteur était très attendu et même si l’ensemble des événements de Séries Mania sont gratuits, les places restent chères, tous n’ayant pas pu rentrer.

Cette rencontre a été l’occasion de constater à quel point ce dernier est d’une simplicité et d’une sympathie rare, donnant lieu à un échange convivial avec la modératrice Perrine Quennesson. Parlant un français plus que correct, ayant appris sur le tas notre langue sur les plateaux qu’il a fréquenté et également lors de ses vacances dans notre pays, le jeune homme, qui tourne depuis sa plus tendre enfance, s’est confié sur sa longue carrière avec beaucoup d’humour.

S’il a fait ses débuts au cinéma en 1999 dans Women Talking Dirty de Coky Giedroyc, Freddie Highmore s’est fait connaître du grand public en 2004/2005 où il a enchaîné Neverland de Marc Forster, Deux Frères de Jean-Jacques Annaud et surtout Charlie Et La Chocolaterie de Tim Burton. Si nous l’avons vu grandir devant les caméras, lui a su garder la tête sur les épaules puisqu’il nous a indiqué avoir vécu comme n’importe quel enfant, s’épanouissant en jouant et prenant le temps de faire ses études.

Ironisant sur les rôles dramatiques qu’il a interprété, Freddie a su apprendre de toutes ses expériences avec les grands réalisateurs qu’il a côtoyé et c’est ainsi que la transition s’est faite sur son travail dans l’univers des séries.

Bates Motel est pour le moment le projet le plus enrichissant de sa carrière, la série de Carlton Cuse, Kerry Ehrin et Anthony Cipriano dans laquelle il partageait l’affiche ayant duré cinq saisons. Il s’est trouvé une seconde famille en étant proche de l’actrice incarnant sa mère Norma Bates et il a eu la possibilité d’agrandir son champs d’action en écrivant deux épisodes et en passant derrière la caméra pour en mettre en scène un. Attaché au personnage de Normal Bates, il aime le défendre même si cela le fait passer pour un fou a t’il avoué en riant. Pour l’anecdote, au début de chaque saison Freddie regardait Psychose d’Alfred Hitchcock pour se rappeler ce que devait devenir Norman en fin de parcours.

D’ailleurs pour lui, nous le citons « faire Good Doctor a été une sorte de responsabilité morale après avoir tué autant de monde dans Bates Motel« . Pas faux. En évoquant la série de David Shore, l’acteur remercie Hugh Laurie d’avoir été très bon dans Docteur House, ce qui, selon lui, a donné l’idée au showrunner de travailler à nouveau avec un comédien britannique cela lui portant chance. Incarner Shaun Murphy est une énorme responsabilité et des consultants sont présents pour toujours être au point que ce soit au niveau de l’autisme et des différents cas diagnostiqués. L’optimisme et l’espoir véhiculé par son personnage et le show en général est ce qui touche le public selon lui, contrastant avec la négativité présente en France, aux Etats-Unis ou en Angleterre.La série est l’occasion pour Freddie Highmore de rajouter un autre rôle à son actif, celui de producteur, ce qui lui permet de suivre le processus créatif en amont. Arrivera t-il à convaincre les scénaristes de tourner un épisode en France ? Il aimerait bien en tout cas, avançant une intrigue où Shaun et le docteur Glassman partiraient en vacances dans notre pays.

En parlant de la France, sachant qu’il sait jouer, écrire, réaliser, produire et qu’il maîtrise notre langue, la question lui a été posée de savoir s’il pourrait un jour participer à une production française ou en mettre une en scène. Réaliser un film est en tout cas une envie pour Freddie et ce ne serait pas étonnant qu’il y parvienne d’ici les prochaines années.

La bonne ambiance régnant au Nouveau Siècle a régné tout du long de cette masterclass, l’acteur nous félicitant pour la Coupe Du Monde, demandant des suggestions de séries françaises à découvrir, répondant avec humour à une question sur Martine Aubry la maire de Lille et prenant le temps de venir voir une dame du public lui demandant une photo et un autographe pour sa fille. Un chouette moment de passé avec ce (very) good actor.

the good doctor

©ABC Television

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s