[Séries Mania] Arthur’s Law, réactions en chaîne

Aujourd’hui dernier jour du festival Séries Mania et avant la cérémonie de clôture qui aura lieu dans peu de temps, une dernière série a été présentée au public lillois, en avant-première mondiale et en présence de l’équipe : Arthur’s Law, écrite par Benjamin Gutsche et réalisée par Christian Zübert.

Proposée dans la catégorie Panorama International, cette série allemande concourt pour le Prix Du Public et deux épisodes nous ont été diffusés, suivi d’un débat.

Arthur’s Law nous entraîne dans le quotidien d’Arthur Ahnepol, qui est au chômage depuis qu’il a perdu sa main droite dans un fâcheux accident de travail. Sous le joug d’une épouse exigeante, sa vie privée n’est pas au beau fixe non plus. Malheureusement, toutes ses tentatives pour résoudre ses ennuis déclenchent une avalanche de catastrophes aux conséquences désastreuses.

arthur's law

Impossible de ne pas penser à la fameuse Loi de Murphy en regardant la série, aussi connue sous l’appellation suivante, Loi De L’Emmerdement Maximum. Tout ce qui est susceptible de mal tourner, tournera mal. Et c’est le cas dans Arthur’s Law avec ses personnages principaux qui enchaînent les catastrophes, volontairement et involontairement.

Nous sommes en présence d’un loser magnifique avec Arthur, vivant sous la coupe de sa femme Martha, ce qui l’a amené à être au chômage avec perte et fracas. Avec un travail et une main en moins, le pauvre vit dans la galère et tous ses choix le conduisent à empirer la situation. Nous sommes introduits à un petite ville allemande avec sa galerie de personnages, dont les vies vont être perturbées par ricochet aux agissements d’Arthur et sa femme.
L’humour noir règne et force est de constater que certaines péripéties sont bien pensées, la situation dégénère rapidement pour notre plus grand plaisir.

Mention spéciale au couple ‘phare’ de la série, Arthur et Martha, interprétés par Jan Josef Liefers et Martina Gedeck, qui est pathétique, ce qui n’est pas prêt de s’arrêter après la vision du deuxième épisode. Jusqu’où les choses vont-elles dégénérer ?

Après la séance, l’équipe d’Arthur’s Law est venue parler au public. Voici un petit compte-rendu de ce qu’il s’est dit :

Le scénariste Benjamin Gutsche voulait une atmosphère qui se distingue de ce qui a déjà été fait dans les séries, c’était important pour lui tout comme le soin apporté aux détails et aux couleurs car tout à un sens (téléphones utilisés, vêtements, accessoires). Il a créé un monde cohérent où le spectateur sait où il en est, il n’est pas perdu.

D’ailleurs Arthur’s Law se démarque en étant une comédie, un genre rare à la télévision allemande.

À la base la série devait raconter une histoire sombre avec un homme voulant tuer sa femme mais au fur et à mesure de l’élaboration du projet, cela s’est mué avec un ton tourné vers l’humour noir.
Effectivement la Loi de Murphy prend une place importante dans l’histoire vu que même le titre anglais y fait référence. Nous avons affaire à un homme malchanceux qui va créer une avalanche de catastrophes.

Concernant les morts qui surviennent de manière originale, Benjamin Gutsche s’est inspiré d’un livre recueillant divers légendes urbaines qui racontaient des décès insolites.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s