[Dossier] Tomb Raider, aventures cinématographiques

Plus de quinze ans après Tomb Raider : Le Berceau De La Vie, nous allons enfin découvrir de nouvelles aventures de notre chère Lara Croft sur grand écran avec la sortie de Tomb Raider réalisé par Roar Uthaug (depuis le 8 Mars au cinéma). À cette occasion, nous revenons sur l’histoire de l’archéologue la plus célèbre de l’univers du jeu-vidéo en collaboration avec Le Tiroir À Jeux, qui lui s’est déjà intéressé à différents opus de la franchise sur son site et qui nous a concocté des vidéos spéciales pour ce dossier, tandis qu’ici à SeriesDeFilms nous allons nous attarder sur le passage du pixel au réel avec la production des trois longs-métrages.

tombraiderdossier

Revenons donc sur les premiers pas de Lara au cinéma, pour cela il faut remonter à 1998. La franchise Tomb Raider est plus populaire que jamais. Cette année-là le troisième volet de ses aventures sort sur console et connaît un succès avec près de 6 millions d’exemplaires vendus. D’ailleurs lors de la promotion de Tomb Raider 3, un court-métrage a été produit par Silver Films et fût exclusivement projeté lors d’un événement ayant eu lieu au Musée D’Histoire Naturelle de Londres. Ce n’est que récemment que celui-ci, nommé Tomb Raider : The Trilogy, a été retrouvé par le producteur Janey de Nordwall et mis à disposition du public sur Youtube :

Le personnage de Lara Croft était devenue une icône et avait dépassé les frontières du monde des jeux-vidéo. Son image fut utilisée en couverture de magazine mais également pour des publicités, notamment en France où la marque Seat s’est servie de l’héroïne pour promouvoir sa gamme de véhicules :

C’est donc à cette époque que le studio Paramount a acheté les droits de Tomb Raider pour en faire un long-métrage. Si au niveau financier tout avait bien débuté grâce aux différents avantages liés aux co-producteurs européens (en particulier une niche fiscale fournie par l’Allemagne), c’est plutôt au niveau du scénario que les complications ont fait leur apparition. En 1998, le scénariste Brent V. Friedman, qui avait co-écrit Mortal Kombat: Annihilation, fut engagé pour écrire un scénario qui au final n’a jamais été utilisé. Puis le scénariste et producteur Steven E. de Souza, à qui l’on devait l’adaptation cinématographique de Street Fighter, a écrit un premier jet du script en 1999 sauf que la Paramount l’a rejeté. Mais certaines de ses idées seront reprises pour Tomb Raider : Le Berceau De La Vie.
Au final ce ne seront pas moins de cinq scénaristes qui collaboreront à l’écriture de Lara Croft : Tomb Raider, dont le réalisateur lui-même, Simon West, qui avant le film avait mis en scène entre autres Les Ailes De L’Enfer.

lara-croft-tomb-raider-517d02f5bc228-640x360

La partie du développement qui a le plus intéressé le public et la presse est bien entendu le casting de Lara Croft. Lors de l’annonce du long-métrage, une longue liste d’actrices pouvant potentiellement interpréter ce rôle et parmi les candidates sérieuses on pouvait compter Jennifer Love Hewitt, Famke Janssen, Jennifer Lopez, Rhona Mitra, Elizabeth Hurley, Ashley Judd, Sandra Bullock, Catherine Zeta-Jones, Diane Lane, Demi Moore ou encore Denise Richards. Mais celle qui remporta l’adhésion des producteurs fut Angelina Jolie. Un choix qui a déplu à certains, du fait entre autres de la vie dissolue de l’actrice ou encore . Mais cette dernière, qui venait de recevoir l’Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle pour Une Vie Volée, a tout mis en oeuvre pour prouver qu’elle était faite pour incarner le personnage. Entraînement intensif, maniement des armes, Angelina Jolie a effectué bon nombre de ses cascades elle-même, dont la fameuse séquence du ballet aérien dans le manoir Croft. Elle a même accepté d’effectuer des tests de dépistages de drogue pour prouver sa bonne foi et montrer qu’elle était totalement engagée.

Le 27 Juin 2001 est sortie sur les écrans français cette première incursion cinématographique. En plus d’Angelina Jolie, le casting se complétait de Daniel Craig, Iain Glen ou encore John Voight, dans le rôle de Lord Richard Croft, père de l’héroïne.

Lara Croft : Tomb Raider nous emmène dans une course poursuite effrénée où notre archéologue doit tenter d’empêcher les Illuminati de s’emparer d’une horloge antique dont la clé, un triangle sacré forgé à partir d’un fragment de météorite, est censée ouvrir les portes de l’espace-temps.

Critique :

Oubliez énigmes en tout genre, difficiles à déchiffrer, pillages de tombes propre à la saga vidéoludique, pour cette première incursion sur le grand écran, le temps est compté et l’action est légion. Tout commençait bien avec l’introduction du film qui est un clin d’oeil au jeu-vidéo avec Lara faisant des pirouettes similaires à son homologue pixelisé. Le personnage ainsi que son univers nous sont rapidement présentés pour mieux passer aux choses sérieuses, le long-métrage s’affranchissant du monde duquel il est dérivé. Et c’est là que le bas blesse.

Très vite on ressent la faiblesse du scénario qui part un peu dans tous les sens, cela se voit que l’écriture a posé énormément de problèmes. Un peu de fantastique avec la possible fin du monde, l’alignement des planètes, et des statues vivantes. Du mystère et de l’aventure avec la quête pour rassembler les pièces du fameux triangle de lumière et enfin de l’action, beaucoup d’action. Au moins à ce niveau-là nous sommes servis, même si la réalisation de Simon West est assez chaotique.

Ce qu’il faut vraiment retenir de Lara Croft : Tomb Raider c’est son casting, principalement Angelina Jolie qui réussi à mettre tout le monde d’accord avec sa prestation de Lara, le point fort du film sans conteste. L’actrice a donné de sa personne et cela se révèle payant ! Signalons aussi Daniel Craig qui, pour son premier blockbuster hollywoodien ne s’en sort pas si mal dans son rôle d’Alex West, archéologue et rival de notre héroïne qui recherche le même artefact. D’ailleurs pour la petite anecdote, Angelina Jolie qui est américaine incarne une anglaise et Daniel Craig qui lui est anglais incarne un américain. Par contre l’ennemi du film, Manfred Powell, interprété par Iain Glen est très caricatural et c’est dommage. Enfin les sidekicks de Lara que sont Bryce (Noah Taylor), l’expert informatique et ingénieur qui fournit de l’aide avec ses gadgets, ainsi qu’Hillary (Chris Barrie), son majordome sont la caution humoristique et ça se limite à cela.

Peu aidé par son scénario et sa réalisation, ce premier volet, même s’il ne restera pas dans les annales, se laisse tout de même regarder grâce à son principal atout, Angelina Jolie qui porte le film sur ses épaules.

D’ailleurs la presse n’a pas été tendre avec lors de sa sortie mais par contre le public a répondu présent et Lara Croft : Tomb Raider a récolté 275,2 millions de dollars de recettes et a attiré 2 503 362 spectateurs en France. Avec un tel succès, Paramount n’a pas attendu longtemps pour lancer une suite !

Pour terminer avec le long-métrage, voici quelques anecdotes compilées dans une vidéo réalisée par Le Tiroir À Jeux :

efcb3ad25df949a88bb366eb8531d942

Sorti sur nos écrans le 20 Août 2003, ce nouveau volet, intitulé Tomb Raider : Le Berceau De La Vie est écrit par Steven E. de Souza, qui reprend certaines de ses idées développées pour le premier long-métrage et par James V. Hart, à qui l’on doit notamment le scénario du Dracula de Francis Ford Coppola. Au niveau de la réalisation, Simon West laisse place à Jan de Bont (Twister, les deux opus de Speed). Angelina Jolie est bien entendu de retour (tout comme Noah Taylor et Chris Barrie) et le casting de cette suite se compose de Gerard Butler, Djimon Hounsou ou encore Til Schweiger.

Le Berceau De La Vie voit Lara Croft partir à la recherche de la Boîte de Pandore, se trouvant aux abords du Kilimandjaro, surnommé le « Berceau de la Vie » mais avant cela elle devra trouver l’orbe contenant les coordonnées de l’emplacement de cette Boîte et faire face à un commando chinois.

Critique :

Pour cette deuxième aventure sur grand écran, il y a de l’amélioration. Tout d’abord le scénario tient un minimum la route même s’il reste très balisé et la réalisation de Jan de Bont est bien plus agréable.

Angelina Jolie confirme qu’elle était faite pour le rôle de Lara et Gerard Butler qui campe Terry Sheridan, un mercenaire aidant Croft à récupérer l’orbe est un personnage intéressant à suivre de par sa relation avec notre archéologue, ensemble ils forment un duo efficace. Le méchant du film, Jonathan Reiss, interprété par Ciarán Hinds est bien plus nuancé que ne l’était Powell dans le précédent volet, il est un adversaire de taille tout comme le commando chinois également en quête des coordonnées menant à la Boîte de Pandore.

Nous ne sommes toujours pas en face d’une bonne adaptation de l’univers de Tomb Raider mais nous sommes en présence d’un film d’aventure sympathique où l’action permet de passer un bon moment.

Si les critiques ont été plus favorables pour Tomb Raider : Le Berceau De La Vie, malheureusement le public, sûrement échaudé par le précédent long-métrage, a été moins nombreux à se déplacer pour voir cette suite : 156,4 millions de dollars de recettes mondiales et 1 244 405 spectateurs en France. D’ailleurs le film a été interdit de sortie en Chine (excepté à Hong Kong et Macau) après que le gouvernement se soit plaint de la vision de leur pays dépeinte dans celui-ci, peuplé de commandos et sociétés secrètes.

Mais malgré ces résultats moins performants, Paramount ne comptait pas abandonner la franchise et un troisième volet était dans les cartons. Sauf que c’est Angelina Jolie qui a décidé d’arrêter l’aventure et de ranger les armes.

Ainsi, Tomb Raider rentra dans une longue période de sommeil en ce qui concerne le cinéma, ce qui ne fût pas le cas pour les jeux-vidéo.

Durant cette pause, notons qu’il y a eu une série animée produite en 2007 et intitulée Revisioned : Tomb Raider. Composée de dix épisodes d’environ cinq minutes, celle-ci se démarquait par son style qui différait selon les artistes qui s’occupaient de l’animation. Lara était doublée par l’actrice Minnie Driver. Diffusée par la plateforme GameTap, la série est désormais trouvable sur internet :

Il y a à nouveau du mouvement en 2011, quand la société de production GK films a racheté les droits cinématographiques de Tomb Raider en vu de relancer la franchise. Mais il faut réellement attendre 2015 pour que le projet avance, suite à l’ajout de Warner Bros parmi les co-producteurs et co-financeurs du film avec la MGM. C’est peu de temps après que Roar Uthaug (Cold Prey, The Wave) est annoncé comme réalisateur.

Mais qui prendra la suite d’Angelina Jolie ? La question eu une réponse en 2016 lorsqu’Alicia Vikander, qui venait d’être remarquée pour son interprétation dans Ex-Machina d’Alex Garland, fût officiellement annoncée dans le rôle de Lara Croft. À l’instar du reboot qui a eu lieu en 2013 dans l’univers des jeux-vidéos, nous repartons donc à zéro avec une héroïne plus jeune et le début de ses aventures.

20170919_005655

Tomb Raider voit une Lara Croft âgée de 21 ans se chercher dans la vie. Elle refuse de reprendre l’empire laissé par son père, un explorateur porté disparu depuis sept ans.Convaincue qu’il n’est pas mort, elle met le cap sur la destination où son père a été vu pour la dernière fois : la tombe légendaire d’une île mythique au large du Japon.

Nous voilà donc à nouveau en présence de Lara sur grand écran pour plusieurs nouvelles aventures, si le succès critique et public est au rendez-vous. D’ailleurs Le Tiroir À Jeux a posté sa critique du long-métrage et celle de SeriesDeFilms est disponible ici.

Des fans de Tomb Raider dans les environs pour nous faire part de leur ressenti face aux films adaptés de la saga vidéoludique ?

Une réflexion sur “[Dossier] Tomb Raider, aventures cinématographiques

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s