[Arras Film Festival] Le palmarès de la 18ème édition

La dix-huitième édition de l’Arras Film Festival , touche à sa fin. Ces 10 jours sont passés à une vitesse folle ! En ce dernier jour, le festival se clôture avec la remise de prix de la compétition européenne puis la projection de Battle Of The Sexes de Jonathan Dayton et Valérie Faris (Little Miss Sunshine).

Les récompenses décernées pour la compétition européenne sont les suivantes: l’Atlas d’Or (Grand Prix du jury) , l’Atlas d’Argent (Prix de la mise en scène), Prix du public, Prix Regards Jeunes , Prix De La Critique.

Cette année neuf films étaient proposés, lesquels ressortiront vainqueurs ? Réponse maintenant !

L’Atlas d’Or ainsi que le Prix Regards Jeunes ont été remportés par Čiara (The Line) de Peter Bebjak :

Bon père de famille, Adam est aussi le chef d’une bande de trafiquants qui transportent des cigarettes, de l’alcool et des réfugiés afghans entre l’Ukraine et la Slovaquie avec la complicité de la police locale. Les choses se compliquent lorsque l’un de ses partenaires, l’impitoyable Krull, veut l’impliquer dans un trafic de stupéfiants, juste avant que la Slovaquie n’entre dans l’Espace Schengen et renforce les contrôles à sa frontière.

L’Atlas d’Argent ainsi que le Prix Du Public reviennent à Zagros de Sahim Omar Kalifa :

Zagros est un berger qui vit heureux dans un petit village du Kurdistan. Alors qu’il est dans la montagne, il apprend que son épouse enceinte, Havin est accusée d’adultère par sa famille. À son retour, Zagros découvre que celle-ci s’est enfuie en Belgique avec leur fille Rayhan. Il reste cependant persuadé de l’innocence de sa femme. Contre l’avis de son père, il décide de partir clandestinement à l’Ouest pour connaître la vérité.

Le jury a voulu une mention spéciale à Arrhythmia de Boris Khlebnikov.

Arrhythmia qui a également reçu le Prix De La Critique :

Un médecin urgentiste, Oleg, la trentaine, prend à cœur son métier, un peu trop peut-être. Au travail, il s’oppose à sa hiérarchie qui veut appliquer de nouvelles règles absurdes au détriment des patients. Katya, sa femme qui est infirmière à l’hôpital lui reproche parfois son implication, mais aussi son penchant pour l’alcool. Un jour, lors d’une fête de famille, elle lui annonce par texto qu’elle veut divorcer. Parviendra-t-il à sauver son couple ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s