annaslife

Anna’s Life est un film qui était en compétition européenne à l’Arras Film Festival. Ce premier film de la réalisatrice Géorgienne Nino Basilia a remporté l’Atlas d’Argent (Prix de la mise en scène / Prix du public) , remis ce dimanche 13 Novembre lors de la cérémonie de clôture.

Anna, 32 ans, veut partir aux Etats-Unis pour améliorer sa vie et celle de son fils autiste. Devant la difficulté à obtenir un visa, elle confie son argent à un homme qui lui promet des faux papiers, mais peut-elle vraiment lui faire confiance ? Dans un monde sans scrupule, une jeune mère essaie de préserver sa dignité avec force, courage et détermination.

Ce premier long-métrage de Nino Basilia est une comédie dramatique touchante , sur le combat d’une femme prête à tout pour se sortir de sa situation sociale. Vivant dans une petite ville de Géorgie , Anna essaye de se débrouiller pour vivre une vie décente , pour récupérer son fils autiste et subvenir à ses besoins.

Avec sa réalisation simple mais efficace , nous présentant la vie d’Anna à la manière d’un documentaire , Nino Basilia est au plus près de son actrice principale et se repose sur ses talents d’actrice pour nous captiver. Comme elle nous l’a expliqué après la projection , elle a eu très peu de budget pour son film et a également dû changer d’assistants-réalisateurs suite à des désaccords sur la réalisation. Malgré les difficultés , elle s’en sort très bien !

Le scénario nous montre un pan de la vie d’une femme courage. On nous décrit la vie difficile de la population en Géorgie. La vie est dure et les gens veulent fuir le pays pour pouvoir recommencer à zéro. C’est malheureusement une réalité. Beaucoup de femmes ont tenté de partir vivre aux États-Unis , certaines ont fini en prison en passant par le Mexique. Ayant des difficultés financières , Anna cumule les petits boulots pour tenter de s’en sortir et payer l’école de son enfant autiste. La seule solution possible à ses yeux ? Partir aux États-Unis pour avoir une meilleure vie et avoir beaucoup plus d’argent pour s’occuper de son garçon. Mais pour quitter le pays , la pauvre Anna doit récolter une certaine somme. L’argent est donc sa principale préoccupation , car il régit tout. Nino Basilia écrit un scénario qui ne tombe pas dans le piège du misérabilisme. Anna’s Life se veut touchant , humaniste. Même si le constat du système social géorgien est accablant , l’espoir n’est jamais loin.

Mention spéciale à l’actrice principale , Ekaterine Demetradze , qui porte le film sur ses épaules. Elle est aidée par les autres comédiens qui jouent tous très bien , mais elle est la grande réussite de ce film.

Nino Basilia est venue présenter Anna’s Life à la suite de la projection et nous a fait une révélation : Son film est le premier volet d’une trilogie centrée sur le femmes. Anna’s Life voit la femme confrontée au monde social , le deuxième film se centrera sur les femmes confrontées à la guerre et le dernier long-métrage verra les femmes se confronter à l’amour , le sujet le plus difficile pour la réalisatrice a t-elle annoncé en plaisantant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s