Ces derniers temps, la carrière de Henry Cavill ressemble à s’y méprendre à un feuilleton, les rebondissements se succédant quant à l’avenir de l’acteur à la fois sur le petit et le grand écran. En l’espace de quelques jours, l’espoir de voir l’interprète de Clark Kent depuis Man Of Steel reprendre son rôle fétiche dans le DC Extended Universe a été douché, laissant place à la confusion. On se rappelle qu’en octobre, Superman revenait officiellement dans la partie grâce à l’appui de Dwayne Johnson, qui voulait que le super-héros kryptonien trouve sa place dans le prochain chapitre du DCEU. Hélas, le remaniement en cours de cet univers partagé, actuellement orchestré par James Gunn et Peter Safran, a bouleversé ce come-back, les récents dirigeants de la filiale DC Studios cherchant à repartir sur des bases saines.

Le hic pour Cavill ? Persuadé de renfiler prochainement la cape et les collants de son alter-ego, celui-ci a quitté le casting de The Witcher afin de libérer son planning et ce alors qu’il en était la tête d’affiche. Perdant coup sur coup deux rôles clés, notre malheureux s’est retrouvé avec un emploi du temps des plus vide, ce qui s’avère problématique. Un revers de taille, qui pourrait être compensé par la concrétisation d’un projet de cœur pour celui qui n’a jamais caché son côté geek, étant passionné de gaming et jeux de plateau – en particulier Warhammer 40 000. Créée il y a de cela trente cinq ans, la franchise chapeautée par Games Workshop aura su devenir une licence incontournable, sachant décliner sa mythologie à travers divers médias avec succès. Conscient de la popularité de la marque, Amazon vient d’en sécuriser les droits d’adaptation avec l’objectif de la développer comme il se doit sur sa plateforme Prime Vidéo.

Difficile de résumer en quelques mots un macrocosme tel que W40. Comme son titre l’indique, le jeu de science-fiction se situe dans un futur dystopique, au quarante-et-unième siècle, où un vaste empire galactique – l’Imperium – s’enlise dans un conflit sans fin entre divers peuples et factions, les guerres faisant rage au sein des millions de mondes que compte cette galaxie particulière entre ce qu’il reste de l’humanité et de nombreuses espèces à l’images des Eldars, Tyranides ou encore Orks pour ne parler que d’elles. L’univers initié par Rick Priestley en 1987 est des plus riches, ce qui fait sa renommée parmi les amateurs de ce type de jeux, le champ des possibles étant immense – rendant les campagnes ardues et mouvementées, le sort d’une bataille dépendant d’un coup du sort, ou plutôt d’un coup de dé.

Doté d’un fort potentiel, déjà exploité comme il se doit dans les domaines vidéoludiques et littéraires, Warhammer sera sans nulle doute l’une des propriétés intellectuelles phares de la plateforme streaming, dont le catalogue se renforce à vue d’œil. D’ailleurs les ambitions d’Amazon sont de premier ordre puisque comme le révèle The Hollywood Reporter, la volonté de la firme est de développer une série mais également un long-métrage si le public s’intéresse au show. La tâche de mener à bien cette transposition à été confiée à Vertigo Entertainment, qui a du plain sur la planche, s’occupant déjà de l’adaptation de Bioshock pour Netflix. Aux côtés du studio, se retrouve Henry Cavill, qui officiera aussi bien devant que derrière l’écran, figurant au casting et à la production de cette série, ce qui est déjà de bon augure sachant que le comédien connaît ce sujet sur le bout des doigts.

Quel place occupera notre ex-Superman dans l’échiquier de l’Imperium ? Pour l’instant le mystère plane, le projet venant d’être activé. Les aficionados de W40 devront être patients avant de voir ce que pourra donner cette épopée S-F dérivée de leur jeu favori.

Laisser un commentaire