Cette semaine du 26 janvier au 1er février, nous pouvions découvrir dans les salles obscures Adieu Paris d’Edouard Baer, Presque de Bernard Campan et Alexandre Jollien, Une Jeune Fille Qui Va Bien de Sandrine Kiberlain, Les Promesses de Thomas Kruithof, Nos Âmes d’Enfants de Mike Mills, L’Ennemi de Stephan Streker, Graines d’Espoir de Pierre Beccu, Souterrain de Sophie Dupuis ainsi que Sunless Shadows de Mehrdad Oskouei. Sur ces neuf nouveautés, une seule est parvenue à se hisser dans le haut du classement. Laquelle ? Analysons les chiffres.

Alors que Spider-Man : No Way Home paraissait indéboulonnable de son trône, une nouveauté est finalement parvenue à prouver le contraire à savoir la comédie dramatique Presque – qui s’est taillé la part du lion, dominant ainsi le box office hexagonal.

Pour ses débuts, le long-métrage co-réalisé par Bernard Campan et Alexandre Jollien a attiré 151 276 spectateurs en salles, un score plutôt timide mais suffisant dans le contexte actuel pour que celui-ci prenne place sur la plus haute marche du podium. Si cette expérience est nouvelle pour le philosophe, son comparse est plus aguerri à l’exercice de la mise en scène. D’ailleurs, ce démarrage est pour le comédien supérieur à la carrière totale de son unique réalisation en solo – La Face Cachée – qui avait été découvert par 110 006 personnes au cinéma en 2007.

Devant faire face à une faible fréquentation, le lancement de Presque s’avère encourageant – d’autant plus qu’il a réussi à faire tomber un blockbuster d’envergure de son piédestal. En se basant sur le bouche à oreille positif l’entourant, le film semble bien parti pour tenir sur la durée, du moins on l’espère. Ce que nous pourrons constater d’ici les prochaines semaines.

Après un mois et demi de règne, Spider-Man : No Way Home a finalement fini par vaciller, se faisant voler la vedette par Presque – ce qui l’amène à chuter de la première à la seconde place du trio de tête.

Malgré ce revers, le troisième opus solo du Spidey made in MCU – mis en scène par Jon Watts – continue de maintenir sa chute en ne perdant que 28% de sa fréquentation. Ce qui se traduit par l’ajout de 150 691 entrées à son score, qui s’élève désormais à 6 803 570 spectateurs. Volet le plus populaire de la saga Spider-Man, le long-métrage est en phase de devenir la production super-héroïque la plus rentable sur le sol français, le total d’Avengers : Endgame étant à portée de toile (vu par 6 942 474 aficionados).

S’il est normal de subir une baisse de régime à ce stade de l’exploitation, Spider-Man : No Way Home continue d’impressionner en tutoyant les sommets – du jamais vu depuis l’automne 2019. Toujours endurant, Peter Parker va t-il réussir à atteindre le seuil des 7M, qui n’est plus si loin ? Suspense.

Avec le chamboulement se déroulant au-dessus de sa tête, Adieu Monsieur Haffmann ne peut rien faire à part perdre sa deuxième position, se retrouvant de ce fait sur la troisième et dernière marche du podium. Ce qui ne l’empêche pas de déjouer les pronostics en maintenant le cap niveau chiffres.

En effet, l’adaptation de la pièce de théâtre éponyme – réalisée par Fred Cavayé – limite la casse et ne perd que 19% de sa fréquentation, ajoutant de ce fait 137 914 entrées. De quoi porter son total à 570 425 spectateurs en l’espace de trois semaines. Un faible recul qui, à la longue, permet au film de rattraper l’écart avec Le Jeu, la précédente œuvre du cinéaste, qui avait réuni 827 386 curieux dans les salles obscures.

S’en tirant avec les honneurs, Adieu Monsieur Haffman commence doucement à inverser la tendance – après un démarrage difficile – dévoilant progressivement son potentiel en sachant tenir sur la longueur, attirant ainsi l’attention du public.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s