Ce week-end du 21 au 23 janvier, le public américain avait le choix entre deux principales nouveautés à savoir Redeeming Love de D.J. Caruso ainsi que The King’s Daughter de Sean McNamara. Ces dernières n’ont pas attiré l’attention du public, arrivant respectivement en quatrième et huitième position avec 3,7M$ et 750 000$. De quoi laisser le trio de tête tranquille – même un changement est à noter.

Déterminé à ne pas se laisser marcher sur les pieds, Peter Parker a redoublé d’efforts pour récupérer son trône des mains de Ghostface. Ainsi, Spider-Man : No Way Home est parvenu à reprendre la main et à s’imposer de nouveau sur la plus haute marche du podium.

Revenu au sommet du Bbox office, le troisième opus solo du Spidey made in MCU – mis en scène par Jon Watts – reste endurant, ne perdant 29,7% de sa fréquentation. Ce qui lui permet d’ajouter 14,1M$ en ce sixième week-end d’exploitation et de culminer à 721M$. Grâce à ce score, ce volet devient le quatrième long-métrage le plus lucratif de tous les temps sur le sol américain, Black Panther (700,4M$) venant d’être surpassé. Prochaine étape : aller chercher Avatar et ses 760,5M$.

Véritable phénomène aussi bien aux Etats-Unis que dans les autres territoires, Spider-Man : No Way Home atteint des niveaux stratosphériques, ses recettes atteignant à ce stade désormais à 1 691 110 988$. La barre des 2 milliards sera t-elle franchie en fin de course ?

Après avoir effectué un retour pour le moins saignant, en se taillant la part du lion, Scream doit botter en touche face à un Spider-Man décidément coriace – se retrouvant en deuxième position.

Le cinquième opus de la franchise horrifique, mis en scène par le tandem Matt Bettinelli-Olpin/Tyler Gillett, voit ainsi sa fréquentation chuter de 58,7%, n’amassant plus que 12,4M$. En totalisant 51,3M$ en l’espace de dix jours, le long-métrage fait déjà mieux que son prédécesseur, Scream 4 ayant terminé sa carrière avec 38,1M$ en 2011 – ce qui est une bonne nouvelle. Vu sa trajectoire, ce cru 2022 devrait se rapprocher du score du troisième volet, qui avait engrangé 89,1M$ il y a vingt-deux ans.

En comptabilisant ses résultats à l’international, Scream voit ses recettes grimper à 84,9M$ sur la surface du globe, ce qui est encourageant sachant que son budget est estimé à 24M$. La résurgence de Ghostface dans les salles obscures s’avère donc payant.

Malgré ce chambardement au-dessus de sa tête, Tous En Scène 2 résiste et conserve sa troisième place, refermant une fois de plus le podium du week-end.

Le film d’animation réalisé par Garth Jennings et Christophe Lourdelet ne se laisse pas abattre, sa fréquentation ne fléchissant que de 28,5%, de quoi l’aider à obtenir 5,7M$ supplémentaires. Avec un box office s’élevant à 128,4M$ cette suite ne démérite et s’avère un succès si l’on tient du contexte – même si l’on restera loin du niveau de son prédécesseur, qui avait obtenu 270,4M$ en 2016.

En additionnant ses résultats dans les autres territoires, Tous En Scène 2  prend du poids financièrement parlant, ses recettes dépassant à ce jour les 200M$ – le long-métrage totalisant 241,2M$. Ce qui est des plus satisfaisants étant donné que son budget est de 75M$.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s