En 1996, Danny Boyle confirmait qu’il était un talent à suivre avec sa deuxième réalisation Trainspotting, qui fût un succès public et critique. Chronique d’une jeunesse complètement paumée, se centrant sur une galerie de personnages se cherchant et se perdant dans la consommation de drogues, le long-métrage – qui a mis en lumière des comédiens tels que Ewan McGregor, Robert Carlyle, Jonny Lee Miller, Kevin McKidd et Ewen Bremner – est l’adaptation du roman éponyme d’Irvine Welsh. Une œuvre qui pose la première pierre sur une saga littéraire centrée sur nos innénarables Renton, Sick Boy, Spud et Begbie.

Si au cinéma nous avons dû prendre notre mal en patience pour retrouver nos anti-héros, T2 Trainspotting étant devenu réalité après vingt-et-un ans d’absence (grâce à la fin de la brouille entre Danny Boyle et Ewan McGregor) dans le domaine du cinquième art, il n’a pas fallu attendre autant de temps. Irvine Welsh a en effet consacré une partie de sa carrière à s’intéresser à notre bande de bad Boys d’Edimburg. Il y a tout d’abord eu Porno (2002) qui réunissait tout ce beau monde dix ans après les événements du roman initial, puis un préquel intitulé Skagboy – paru en 2012. Ayant de la suite dans les idées, le romancier s’est ensuite attelé à l’écriture de The Blade Artist, publié en 2016 et se consacrant à ce cher Francis « Franco » Begbie. Un projet dérivé qui nous intéresse aujourd’hui puisque nous avons appris que le livre fera l’objet d’une série.

© Sony Pictures

En effet, le site américain Deadline a révélé que la société de production Buccaneer Media, à l’œuvre notamment sur Marcella – diffusée sur Netflix – allait porter à l’écran le roman, traduit chez nous sous le titre L’Artiste Au Couteau et pour se faire, celle-ci s’est associé à Robert Carlyle. Ainsi, l’acteur, qui s’est vu confier le poste de producteur exécutif aux côtés d’Irvine Welsh, fait son grand retour dans l’univers Trainspotting, prêt à arborer de nouveau la moustache de son alter-ego Begbie. De quoi donner un intérêt certain à la série, qui se veut dans la continuité des films de Danny Boyle.

Composée de six épisodes, The Blade Artist nous introduira à la nouvelle vie de notre amateur de bagarres, qui s’est rangé des voitures en s’installant en Californie. Connu désormais sous le nom de Jim Francis, Begbie mène une existence paisible. Mais le passé va se rappeler à son bon souvenir lorsque le décès brutal de son fils, qu’il n’a pas vraiment connu, va le conduire en Ecosse et le confronter à ses démons. Si pour le moment, le projet est développé sans qu’aucune chaîne ou service de streaming n’y soit attaché, nul doute que beaucoup chercheront à obtenir ce spin-off de Trainspotting.

À noter qu’après ce roman dérivé, Irvine Welsh a procédé à une seconde réunion de Renton, Sick Boy et compagnie dans Dead Men’s Trousers, qui se déroule à la suite de The Blade Artist. Ce volet finira t-il lui aussi par être adapté, que ce soit sur le petit ou le grand écran ? L’avenir nous le dira.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s